Intersolar 2017 (01) : une semaine solaire à Munich

Intersolar 2017 (01) : une semaine solaire à Munich

Le solaire mondial se réunit à Munich du 30 Mai au 2 juin. Au menu : solaire thermique, un peu, solaire photovoltaïque, beaucoup, et stockage d’électricité, énormément !




Tout commence le mardi 30 et le mercredi 31 Mai, par deux jours de conférences sur le solaire où sont attendus 200 orateurs et environ 1300 participants. Ensuite, du 31 Mai au 2 Juin, 1200 exposants accueilleront plus de 40 000 visiteurs pour les deux salons Intersolar Europe et EES Europe (Electrical energy storage).

 

Au sein d’Intersolar, EES est une section entièrement consacrée au stockage d’électricité. L’édition 2017 des conférences et des salons va confirmer les évolutions des 3 ou quatre éditions précédentes.

 

 

Selon le syndicat européen des fabricants et installateurs de photovoltaïque SolarPower Europe, le parc mondial installé en photovoltaïque va doubler entre 2015 et 2018, puis augmenter encore de 46% d’ici 2020. ©Solar Promotion

 

Trois tendances de fond

 

Premièrement, le marché du solaire thermique est en perdition en Europe. Cela se traduit à Intersolar : seulement 65 exposants sur 1200 sont listés pour des produits et systèmes relevant du solaire thermique. Et encore, une bonne douzaine de ces exposants montrent des panneaux mixtes, photovoltaïques et thermiques à la fois.

 

La persistance des bas prix du pétrole ne joue pas en faveur d’une reprise du marché du solaire thermique. Mais l’avènement des bâtiments Bepos (Bâtiments à Energie Positive), entre la fin 2018 et 2020 en construction neuve dans toute l’Europe, devrait remettre en selle les solutions solaires thermiques, ne serait-ce que pour la production d’ECS en logements collectifs, en hôtellerie, etc.

 

Poursuite des baisses du prix du PV

 

Dans le même temps, seconde tendance, la poursuite des baisses de prix du photovoltaïque – panneaux, onduleurs et systèmes d’accrochage – permet aux fabricants de proposer de nouvelles solutions centrées sur l’autoconsommation.

 

Eemples : production d’ECS par ballon thermodynamique directement alimentés par une production photovoltaïque sur site, par exemple. Ou bien, l’association d’une installation photovoltaïque et d’une climatisation air/air réversible, …

 

Les prix des stockages d'électricité en baisse

 

Troisième tendance, les prix des stockages d’électricité baissent, les offres se multiplient, pour les particuliers comme pour les bâtiments collectifs ou tertiaires et pour l’équilibrage des réseaux de distribution d’électricité.

 

Le stockage d’électricité est la nouvelle révolution énergétique en cours. Le couple installation photovoltaïque + stockage d’électricité maximise l’autoconsommation et permet d’atteindre une couverture de 80% des besoins annuels (hors chauffage électrique direct) en logement.

 

En tertiaire, c’est moins clair. Mais la visite du salon Intersolar permettra d'éclaircir le débat.

 

 

Parmi les exopsants à Intersolar 2017, Viessmann compte parmi les partisans du solaire thermique. L’entreprise fabrique elle-même ses panneaux solaires thermiques et propose une gamme complète de ballons solaires et de régulations pour la production d’ECS et le chauffage solaires. ©PP

 

Solaire thermique : une offre large chez Viessmann

 

Le solaire thermique, Viessmann y croit toujours. Il exposera à Intersolar la totalité de son offre très large. L’entreprise fabrique en effet deux types de collecteurs solaires thermiques – avec des tubes sous vide Vitosol 300-T, Vitosol 200-T ou des collecteurs plans Vitosol 200-FM et Vitosol 100-FM -, des ballons avec échangeurs de diverses capacités pour la production d’ECS solaire, mais aussi pour l’appoint en chauffage.

 

Viessmann propose également des régulations solaires thermiques spécifiques Vitosolic connectées qui maximisent l’emploi de la chaleur solaire.

 

Et, bien sûr, Vitotrol, une application pour smartphone pour Android et iOS, qui permet de piloter tous les équipements Viessmann de la maison, mais aussi de lire, jour par jour, la production de chaleur solaire thermique et sa contribution dans la couverture des besoins de chaleur quotidiens.

 

Le solaire thermique n'a pas dit son dernier mot

 

L’allemand Axiotherm exposera son système de stockage de chaleur à base de composants à changement de phase (PCM pour phase-changing material) qu’il décline aussi bien dans des applications de ventilation que dans la production d’ECS.

 

Le belge Sunoptimo viendra avec sa gamme de panneaux drainback (auto-vidangeables durant la nuit), son OptiCube, un kit solaire thermique de grande puissance.

 

Opticube se pose au sol ou sur une toiture terrasse. Il se compose d’un conteneur maritime qui contient toute la partie hydraulique de l’installation, de plusieurs dizaines de panneaux solaires thermiques et d’un kit métallique pour leur installation.

 

Préfabriquer pour réduire les coûts

 

Le premier Opticube a été installé en décembre 2015 dans un centre pour handicapés à Huy en Belgique : stockage de 3000 l, 30 capteurs (80 m²) pour produire plus de 60% des besoins annuels d’ECS. Le but de l’Opticube est de réduire fortement les coûts d’installation. A Huy, le prix de MWh solaire revient à 13,23 € HT pendant 25 ans, y compris les amortissements.

 

Sunoptimo propose trois modèles d’Opticubes autour des conteneurs A, B et C. Le A gère de 16 à 20 capteurs OptiSun (39 à 49m²), tandis que le conteneur D gère de 78 à 120 capteurs (190 à 293 m²) et 9000 l de stockage dans le conteneur.

 

Sunoptimo se prépare à livrer une installation de 1200 m² à Lille, soit 4 Opticubes D, gérant chacun presque 300 m² de capteurs. Il s’agit d’alimenter un industriel qui consomme 70 m3 d’eau à 70°C chaque jour. Naturellement, nous serons là pour la mise en service.

 

 

Sunoptimo propose l’Opticube, une solution préfabriquée et standardisée pour les installations solaires thermiques de grande puissance. Le conteneur maritime rassemble toute l’hydraulique, le stockage jusqu’à 9000 l et les automates de pilotage. Une structure métallique reçoit de 16 à 120 capteurs thermiques. ©Sunoptimo

 

 

Beaucoup de photovoltaïque

 

Le photovoltaïque se taille la part du lion à Intersolar cette année encore. De nouveaux acteurs français qui n’exposaient pas à Munich jusqu’à présent ont franchi le pas pour cette édition.

 

Le français IRFTS, spécialiste des systèmes de montages en toiture, s’engouffre dans l’abandon programmé en France du tarif de rachat pour le photovoltaïque intégré au bâti. Il présentera à Intersolar son nouveau système de montage en surimposition en toiture Easy Roof Top, son logiciel de dimensionnement My Solar Project, IRFTS Umbra Solar Pro, un brise-soleil photovoltaïque pour les façades des bâtiments tertiaires.

 

Avancis, le fabricant allemand de panneau photovoltaïques CIGS à couche mince, devrait montrer à Intersolar son dernier développement réalisé avec Fibrobéton, le spécialiste turc du béton renforcé de fibres de verre.

 

Les deux entreprises ont imaginé un panneau de façade préfabriqué en béton, portant les plus récents panneaux PowerMax Skala d’Avancis. Les panneaux Skala ont été développés pour une pose verticale en façade. Avec l’avènement du Bepos, le photovoltaïque doit sans aucun doute conquérir les façades.

 

 

Avancis fabrique des modules PV en couches minces et en CIGS. Sa gamme PowerMax a été élargie pour une installation aisée en façades. ©Avancis

 

 

L’avènement du Bifacial

 

L’une des principales nouveautés que nous pourrons observer à Intersolar est la généralisation des panneaux photovoltaïques bi-verre – un sandwich verre/couche photovoltaïque/verre – et bifaciaux qui produisent de l’électricité sur leurs deux faces.

 

Ils sont destinés à une installation au sol ou sur toiture terrasse. Et profitent de la réflectivité du sol (un fort Albedo) pour produire de l’électricité à partir de leurs deux faces simultanément. Aleo Solar doit dévoiler son panneau Poly Perc, un module bifaces en silicium polycristallin, dont la puissance unitaire peut atteindre 300 Wc.

 

Exploiter et maintenir les installations photovoltaïques

 

Une autre tendance à Intersolar sera la nouvel accent mis sur l’exploitation et la maintenance des installations photovoltaïques. Comme les chantiers se multiplient depuis 10 ans, il existe désormais en Europe des centaines de milliers de toitures portant du photovoltaïques, plusieurs dizaines de milliers d’installations sur des bâtiments tertiaires et plus d’un milliers de fermes photovoltaïques au sol.

 

Tout cela devient suffisant pour créer une activité significative d’exploitation et de maintenance. A Intersolar, des éditeurs de logiciels spécialisés dans le suivi des installation, des concepteurs de solutions de prévisions de la production PV d’heure en heure et d’un jour à l’autre – dont le français Reuniwatt -, des fabricants d’équipements pour accéder aux installations en hauteur, etc. exposeront leurs solutions consacrées à ce nouveau marché.

 

Notre second article sera tout entier consécré au stockage d’électricité, avant d’entamer nos compte-rendus de visite du salon, jour par jour.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (192 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits