Le français Loxam rachète le britannique Lavendon

Le français Loxam rachète le britannique Lavendon

Le numéro un européen du secteur de la location de matériel de BTP, Loxam, a annoncé avoir racheté son concurrent britannique Lavendon via une offre publique d'achat.





Loxam a annoncé le succès de son OPA sur Lavendon, spécialisé dans la location de plates-formes élévatrices, une opération qui valorise celui-ci à 459 millions de livres (538,8 M€).

 

"La combinaison de Loxam et de Lavendon donne naissance au troisième plus grand acteur mondial de la location de matériel d'élévation", avec un chiffre d'affaires combiné de 1,3 milliard d'euros, souligne le communiqué.

 

Loxam renforcé

 

L'opération renforce Loxam sur le marché de la location de matériels de chantier en Europe, et "ouvre la voie à de nouvelles opportunités de développement à travers l'Europe, au Moyen Orient et dans le reste du monde".

 

Lavendon, qui emploie environ 1.900 personnes, se présente comme leader sur le marché de la location de matériel d'élévation en Europe et au Moyen-Orient avec une flotte de plus de 21.000 engins.

 

Loxam, qui détient 91,5% du capital de sa cible, va engager la procédure de retrait obligatoire des actions Lavendon qui n'ont pas été apportées à l'offre. Créée en Bretagne en 1967, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 838 millions d'euros en 2015 et employait à cette date plus de 5.000 personnes, selon son site internet.



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (901 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



La fabrication du bâtiment 2