Blois accueille un Centre de formation des apprentis à l’heure du futur

Blois accueille un Centre de formation des apprentis à l’heure du futur

Le Premier ministre a inauguré le nouveau BTP CFA Loir-et-Cher à Blois. Il se veut symbole de l’excellence de la formation en alternance dans les métiers de la construction.





Le nouveau BTP CFA Loir-et-Cher, membre du réseau de l’apprentissage BTP animé par le CCCA-BTP, est le premier CFA du BTP à être éligible au titre du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) instauré par l’État.

 

Destiné à répondre et accompagner les professionnels au plus près la mutation technologique, environnementale et numérique du secteur de la construction, ce « CFA Nouvelle génération et filières d’excellence » répond aux besoins du BTP, secteur très impacté par les nouveaux impératifs du développement durable et par les changements autant techniques que réglementaires.

 

Offrant une capacité de 1 100 apprentis, il répond à une démarche de développement des compétences durables et de la formation en alternance dans les métiers du BTP de la région Centre-Val de Loire.

 

Un bâtiment lui-même exemplaire

 

Les bâtiments labellisés BBC offrent une superficie totale de près de 10 000 m2 et font la part belle à la construction bois. Les locaux forment des anneaux autour de deux patios qui servent d'aires de démonstration et visent à montrer l’expertise dont dispose ce lieu en matière de formation aux métiers du BTP.

 

Un bâtiment jugé « exemplaire » par le Premier ministre Bernard Cazeneuve, d’autant qu'il comprend une résidence hôtelière à vocation sociale (RHVS), d'une capacité de 100 studios pouvant accueillir des apprentis.

 

Le CFA BTP de Blois forme 500 jeunes avec près de 380 entreprises partenaires, couvrant tous les métiers de la construction. Quelque 300 alternants supplémentaires par rapport à l’ancien CFA seront formés dans les filières génératrices d’emplois.

 

L’innovation sur tous les fronts

 

La nouvelle structure dispose de plateformes de compétences sur les sept filières vertes du bâtiment (enveloppe, bois énergie, ventilation, pompe à chaleur, solaire thermique, photovoltaïque et éclairage) pour répondre aux enjeux du développement durable et de l’éco-construction.

 

Il intègre également des formations portant sur les nouvelles réglementations (thermique, acoustique, accessibilité, sismique), ainsi que des pôles d’excellence pour des formations d’avenir telles que l’enveloppe du bâtiment ou le patrimoine bâti.

 

Il se veut par ailleurs une vitrine des concepts pédagogiques d’avenir avec la création de parcours d’intégration individualisés grâce à des accompagnements en formation innovants. La conception des espaces de formation, où se côtoient enseignement général et professionnel, en est un exemple emblématique, assurant ainsi une approche interdisciplinaire et une co-activité entre les métiers.

 

Des parcours "découverte" des métiers pour les publics à orienter

 

Le CFA offre également des parcours « découverte » et d’initiation des métiers pour les publics en quête d’orientation, en insertion ou réinsertion et offre de formation continue pour les salariés...

 

Enfin, neuf nouveaux diplômes en formation initiale du CAP au diplôme d’ingénieur sont proposés dans trois filières d’excellence (bois et système des constructions bois, enveloppe du bâtiment et patrimoine historique du bâtiment), ainsi qu’une offre complète de formation continue destinée à répondre aux besoins de qualification des entreprises et à proposer un parcours de formation sur mesure aux salariés du BTP.

 

 

Sur les 118 CFA BTP que compte la France, 8 sont déjà en cours de rénovation dans le cadre d'un PIA pour obtenir le même statut d'excellence que celui de Blois. A terme, tous seront révisés.

 

 

Le financement du projet

 

Le montant de l’opération s’élève à 24,745 M€, répartis entre les différents co-financeurs :

 

  • Conseil régional du Centre-Val de Loire : 9,75 M€

 

  • Programme d’Investissements d’Avenir : 7,5 M€

 

  • CCCA BTP : 7,1 M€

 

  • Conseil départemental du Loir-et-Cher : 0,15 M€

 

  • Ville de Blois : 0,245 M€

 



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (612 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La fabrication du bâtiment 2

Les couvertures en tuiles