Alsace : acte de désespoir dans une entreprise de travaux publics

Alsace : acte de désespoir dans une entreprise de travaux publics

Un chef d'entreprise du BTP, en proie à des difficultés financières, s'est suicidé en s'immolant par le feu sur son lieu de travail à Vieux-Ferrette (Haut-Rhin).





"Il s'est immolé par le feu" et "les premières constatations laissent à penser qu'il s'agit d'un acte de désespoir", a précisé à l'AFP Dominique Alzeari. Il s'agit d'un chef d'entreprise d'une cinquantaine d'années  "qui connaissait visiblement de grosses difficultés dans la gestion de l'entreprise", a précisé le procureur.

 

La société de travaux publics (Dietlin Robert Ets) qu'il dirigeait était en proie à des difficultés financières et il n'a probablement "pas dû assumer tout ça", a estimé M Alzeari.

 

L'entreprise est spécialisée dans le terrassement, l'assainissement et l'adduction d'eau potable. L'homme avait eu, la veille, un rendez-vous avec son banquier pour solliciter des prêts.

 

Les conséquences d'une crise profonde dans le BTP

 

Les faits se sont déroulés au petit matin, vers 6H30, et des vidéos de caméras de surveillance ont permis de confirmer qu'il n'y avait eu "aucun facteur extérieur" dans la mort du quinquagénaire, a souligné le procureur.

 

Son neveu a essayé de lui porter secours et les pompiers, arrivés peu après sur place, ont tenté en vain de le ranimer.Ils ont également rapidement empêché un départ d'incendie.

 

Une récente étude publiée par une organisation professionnelle fait état de situations de stress et de dépression accrues ces dernières années parmi les entreprises du bâtiment qui viennent de connaître l'une des plus graves crises économiques du secteur en France.

 



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

4 Commentaires


- -
  • par d.g.d
  • 0
  • 0

Vers 1970 ma banque a brusquement, sans me prévenir, refusé tous les chèques émis par mon entreprise de BTP, je me suis retrouvé incarcéré à la prison de Reims pendant 3 mois. Et il n'y a pas eu que moi. Pensez à ma femme et à mes enfants.


- -
  • par antisocialiste
  • 0
  • 0

Cet acte est horrible, désespéré et la conséquence d'une politique anti-entreprise menée par les socialistes d'une part et les partenaires sociaux d'autre part. Les derniers évènements concernant la loi sur le code du travail montrent bien que par rapport à tous les autres pays dit civilisés et industrialisés, la France n'arrive pas à EVOLUER dans ce domaine.


- -
  • par phildegif
  • 0
  • 0

Est-ce qu'un jour on mettra enfin en cause la responsabilité des banques dans ces suicides d'artisans et d'agriculteurs, leur ignominie à se protéger plutôt que de défendre, d'encourager sa clientèle à prendre des décisions pour leur permettre de continuer à vivre de leur travail ! Que dire aussi des mauvais payeurs qui trouvent toujours de mauvais prétextes pour retarder, voire reporter leurs paiements. Triste épilogue dans la vie gachée de cet homme et de sa famille: soyons affectés par cette violence, et, ne restons pas les témoins immobiles de ce drame : condamnons cette finance dévoreuse de vies. Encourageons ces entrepreneurs qui se battent, pour survivre, en se substituant aux banques défaillantes, par nos micro-crédits (employons tout cet argent de notre épargne qui dort et ne fait que rapporter à celles-ci).


platine
  • par artisan65
  • 0
  • 0

Notre système économique est criminel. Son échelle de valeur est la lutte de tous contre tous. Quel avantage en tirons-nous ? Faire fortune en opprimant plus faible que soi ? Se réjouir de résister là où les autres tombent ? En passant à l’acte, qu’il soit solitaire ou collectif, comme le terrorisme, volontaire ou accidentel, comme la maladie. Toutes ces détresses ont une cause, qu’il nous faut bien comprendre pour y remédier. Sans passer par la haine de l’autre, car ce chemin (naturel) mène au pire, assurément. Une construction sociale qui stimule des sentiments égoïstes, ne peut mener qu’à la ruine de l’humanité. Ce drame nous invite à plus de convivialité et d’altruisme, mais dans le système actuel qui nous est imposé, est-ce possible ?

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (720 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique