Outils diamantés : rien ne leur résiste

Outils diamantés : rien ne leur résiste

Simple d’utilisation, un outil diamanté se doit d’être correctement choisi en fonction du matériau pour assurer sa durée de vie… Explications.
© Bosch






Réaliser des saignées à l’aide d’une rainureuse, découper un matériau ou un revêtement quelle que soit sa nature avec une découpeuse portable ou tronçonner avec une scie de carrelage, de maçon ou une scie de sol, effectuer un carottage pour le passage de conduites, gaines, canalisations… avec une foreuse portable, sur bâti ou une foreuse tuyaux…

 

Les outils diamantés fonctionnant avec disques ou couronnes diamants n’ont pas de limite. Le diamant est le plus dur matériau connu. Béton, asphalte, acier, granit, fonte, pierres naturelles, marbre, plexiglas, carrelage, céramique…

 

Rien ne lui résiste. Un outil diamanté permet de multiples applications avec à la clef une grande précision de coupe sans éclats et épaufrures, des arêtes de coupe droites et nettes, des percements sans micro-fissure par rapport aux méthodes traditionnelles par perforateur, des tolérances au mm, pas de vibration.

 

Un outil pour chaque application !

 

Il existe une large gamme de disques ou de couronnes diamant, un outil pour chaque application, chaque besoin ou matériaux à couper pour un rendement optimal et une vitesse de coupe excellente, dans des diamètres de 12 à 250 mm pour les couronnes et de 115 à 450 mm pour les disques (certains fabricants comme Peuvrel proposent des disques muraux jusqu’à 2 200 mm de diamètre utilisés notamment dans les carrières de pierre).

 

Un disque diamanté se compose de deux éléments?: la tôle en acier trempé de très haute qualité et la partie segment diamanté, mélange de grains de diamants et d’un liant à base de poudres métalliques qui détermine la dureté de l’outil et sa résistance à l’abrasion.

 

Jante segmentée, continue, crénelée…

 

Un segment diamanté peut prendre différents aspects, jante segmentée, continue, crénelée... Un foret diamanté est également constitué de deux parties: le tube en acier avec son raccord de fixation et la couronne ou segment diamanté.

 

Les segments d’un outil diamant peuvent être fixés à la tôle de trois manières différentes: par brasage, soudage laser ou (pour les disques uniquement) par frittage sur tôle. Dans le premier cas, les segments sont brasés à 650° à la tôle avec un alliage d’argent.

 

Le sciage à l’eau avec arrosage en permanence est alors obligatoire. Le procédé par soudage laser à 2.000°C qui offre au disque une résistance à de très fortes températures ou par frittage à 700°C sous 1 000 à 1 300 bars permettent de réaliser des coupes à sec en plus des applications de coupe à eau.

 

La tôle d’un outil diamanté peut comporter des encoches qui servent au refroidissement ainsi qu’au dégagement des poussières et boues de sciage.

 

Compter en moyenne 130 € HT pour un disque de 300 mm de diamètre, 350 € HT pour une couronne de diamètre 112 mm.

 

 

AVIS D'EXPERT

 

expert_-_brigitte_brussat_loxam.jpg Brigitte Brussat
Directeur des ventes chez Loxam.

 

« Le port d’EPI est obligatoire »

 

Un disque diamant ou une couronne présentent différentes configurations géométriques liées à leur destination. Ils peuvent être segmentés ou à jante continue.

 

Un disque à jante continue permet une finition sans épaufrures sur des produits fragiles. Un disque avec une jante segmentée et des encoches larges est destiné à des matériaux nécessitant une évacuation importante des poussières comme dans le sciage des sols en asphalte ou au­tres matériaux pour lesquels la recherche d’une finition soignée n’est pas la priorité.

 

Un disque avec des encoches étroites garantit une finition soignée. Autre paramètre, la qualité du liant. Un liant tendre aura tendance à couper plus vite mais aura une vie plus courte au contraire d’un liant plus dur.

 

Pour réaliser un rainurage vertical, il est conseillé de scier du haut vers le bas, de couper par passes successives avec une découpeuse portable, de ­réa­liser d’abord une coupe droite puis un biseau pour obtenir une coupe biaise à l’aide d’une scie de carrelage.

 

Enfin, il faut fixer la foreuse par chevillage lorsque c’est possible pour garantir un percement rectiligne et précis et un bon guidage du foret dans le matériau. Rappelons enfin que, pour tous ces travaux, le port de protections individuelles (casque, gant, lunettes, masque, chaussures) est obligatoire. »




 

Trois questions pour bien choisir

 

Pour s’y retrouver plus facilement, certains fabricants et revendeurs proposent des gammes de disques diamant regroupés sous des appellations renvoyant à une notion de “performance” et d’usage : qualité Classique ou Premium chez Loxam, qualité Eco, Pro ou Pro Plus chez Bosch, Technik, Speedmaster, Master ou Shoxx chez Samedia.

 

Les principales questions à se poser pour choisir un disque diamant sont :

  1. Quel (s) matériaux vais-je devoir scier ?
  2. Quelles sont la profondeur et l’épaisseur de la coupe que je veux obtenir ?
  3. Quel matériel vais-je utiliser ?

 

Conseils d'utilisation 

 

Disque diamanté

 

  • La vitesse périphérique garantissant les meilleures conditions de rendement, de sécurité et d’efficacité se situe, selon la dureté et l’abrasivité du matériau, entre 40 et 50 m/­­s pour un disque brasé et une utilisation à l’eau, et de 60 à 100 m/s pour un outil soudé laser et une coupe à sec.
  • Le sens de rotation, reconnaissable aux “queues de comètes”, indiqué sur le disque, doit être impérativement respecté.


Foret diamanté

 

  • Le rendement optimal d’un forêt diamanté est obtenu à une vitesse périphérique comprise entre 2 et 4 m/seconde selon la dureté du matériau et le ferraillage dans le cas de structures en béton.
    Une vitesse mal adaptée peut entraîner soit une usure prématurée soit le satinage de l’outil.
  • Le forage avec arrosage est toujours recommandé pour optimiser performances et sécurité. Cela permet en effet de refroidir l’outil et d’évacuer les boues de forage, d’obtenir une vitesse d’avance plus élevée et une moindre usure du foret.
  • Lors d’un carottage dans le béton armé, il est impératif de réduire la vitesse de rotation lors du passage dans le ferraillage.
  • La poussée de l’outil doit être soutenue mais non forcée pour éviter l’usure prématurée du foret, le blocage de l’outil dans le trou et l’endommagement du moteur de la foreuse.

 

Marquage obligatoire

 

outilsdiamantesmarquagesamedia.jpgUn disque diamanté doit répondre aux exigences de la norme européenne EN 13236, “Prescriptions de sécurité pour les produits super abrasifs” qui définit les prescriptions de sécurité sur leur fabrication et impose des contrôles comme un test de résistance sur la soudure des segments afin d’éviter la rupture, un test de dureté du centre acier afin d’éliminer tout risque de déformation.

 

Cette norme impose également le marquage sur une face du disque d’un certain nombre d’informations pour une utilisation en toute sécurité : vitesse de rotation maximale préconisée en m/s et tr/min, sens de rotation, utilisations préconisées, pictogrammes de sécurité renvoyant aux consignes de sécurité à respecter et aux restrictions d’emploi.

 

La certification volontaire OSA (Organisation pour la sécurité des abrasifs) est la garantie d’une fabrication en conformité avec les normes en vigueur.

 

Sciage à sec ou à l'eau ?

 

L’arrosage sert à refroidir l’outil pour optimiser sa durée de vie, facilite sa progression en permettant l’évacuation des débris du matériau scié au fur et à mesure de la coupe et lui assure une vitesse de coupe accrue. Indispensable sur les outils brasés, généralement utilisé sur les scies sur table et scies de sol, l’arrosage permet de limiter la production de poussière sur les découpeuses électriques ou thermiques même si elles sont équipées de disques à sec soudés laser.

 

Dans l’application de forage au diamant, l’arrosage est obligatoire quel que soit le type de foreuse (sur bâti ou portable) utilisé. Même dans des matériaux plus tendres (brique creuse, béton cellulaire…), le forage à sec ne peut être pratiqué en toute sécurité sur les diamètres excédant 82 mm.

 

 

Source : batirama.com

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (610 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Techniques et pratique du plâtre

Ossatures métalliques