Hydrogène : quelles piles à combustible domestiques en Europe ? (3/6)

Hydrogène : quelles piles à combustible domestiques en Europe ? (3/6)

Le projet européen ene.field rassemble 10 fabricants de piles à combustibles européens, certains au stade du prototype. Seuls Viessmann et Hexis sont prêts pour une commercialisation.



 

Lancé en 2013, le projet européen ene.field (http://enefield.eu/category/about/) durera 5 ans. Il a pour but d’installer 1000 piles à combustible dans 12 pays européens, dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, afin de vérifier l’intérêt de cette technologie en conditions réelles de fonctionnement.

 

Ene.field rassemble 10 fournisseurs de piles à combustibles domestiques européens. Notre troisième article sur l’hydrogène présente 5 fabricants engagés dans le projet européen ene.field. Les 5 autres - Dantherm Power, Solid Power, Elcore, Vaillant et RBZ – feront l’objet de notre 4e article.

 

 

  1. 70 exemplaires de la pile à combustible LogaPower FC10 de Buderus sont installés dans le cadre du programme ene.field. Ce générateur contient un ballon-tampon de 135 l et un ballon d’ECS de 75 l et une chaudière à condensation modulante de 14 ou de 24 kW. LogaPower FC10 est classée A++ selon la Directive Européenne ecoConception. ©Burderus

 

Bosch Thermotechnik met au point une pile à combustible à base SOFC (voir notre second article). Le modèle LogaPower FC10 devrait être commercialisé en Allemagne en 2016. A ISDH 2015, Bosch Termotechnolgie a, par ailleurs, dévoilé deux prototypes : LogaPower BZH192iT chez Buderus et Cerapower 9000i chez Junkers.

 

Aucune date de commercialisation n’est évoquée, mais 2017 semble un horizon raisonnable. Ces 3 appareils sont le fruit d’une collaboration avec le japonais Aisin Seiki, à partir d’un composant de pile de base développé par Kyocera : puissance électrique de 700 W, rendement global de 90% et rendement électrique de 45%. Le cœur de pile monte à 700°C.

 

 

  1. La pile à combustible LogaPower BZH192iT de Buderus est avant tout un exercice de design. Le contenu n’a pas évolué par rapport au modèle LogaPower FC10 précédent. Cet appareil se retrouve à l’identique – avec des coins arrondis et des façades en verre claires – sous la marque Junkers. Ils pourraient l’un et l’autre arriver en France sous les marques Bosch Thermotechnologie et elm leblanc en 2018. ©Buderus

 

Un accord avec Toshiba pour Baxi

 

Baxi Innotech (fuel cell heating), basé à Hambourg, appartient au groupe BDR Thermea, comme De Dietrich, Chappée et Senertec. C’est l’un des pionniers européens du développement des piles à combustible.

 

Il a présenté dès 2002 le premier prototype de piles à combustible PEMFC (60°C, 1 kWel, 1,7 kWth, rendement global de 85 %, dont 32 % de rendement électrique).

 

En 2015, l’entreprise semble avoir renoncé à poursuivre tout développement de ses propres piles et a conclu un accord avec Toshiba Fuel Cells, l’un des principaux vendeurs de piles à combustible au Japon.

 

Son site internet (baxi-innotech.de) dirige désormais vers le site de Senertec. Baxi Innotech est devenu purement un centre de développement interne au groupe BDR Thermea.

 

 

  1. Baxi Innotech est un pionnier du développement des piles à combustible. D’abord indépendant sous le nom de European Fuel Cell, l’entreprise de Hambourg a été achetée par Baxi et rebaptisée Baxi Innotech. Baxi, à son tour, a été absorbé dans le groupe BDR Thermea. Baxi Innotech est devenu le pôle de « Pile à combustible » au sein du groupe BDR Thermea. ©Baxi Innotech

 

 

  1. L’entreprise a choisi la technologie PEMFC de longue date et a présenté “Gamma 1.0”, son premier produit “commercialisable” au salon ISH en 2009. Gamma 1.0 devait être commercialisé en 2013, mais il est resté au stade de pré-série et l’entreprise développe désormais une adaptation au marché européen de la pile à combustible de Toshiba Fuel Cell. ©Baxi Innotech

 

La stratégie de Viessmann

 

Depuis 2008, le suisse Hexis possède une filiale à Constance en Allemagne, qui se consacre au développement de piles à combustible SOFC. En 2012, Viesmman a acquis la moitié du capital de Hexis, puis le reste en 2015.

 

Hexis appartient désormais à 100% au groupe Viessmann qui devient donc la seule entreprise européenne a poursuivre deux voies techniques différentes pour les piles à combustible : la technologie SOFC avec Hexis, la technologie PEMFC en collaboration avec Panasonic.

 

Du coup, la collaboration tripartite pour la mise au point et la commercialisation d’une pile SOFC, entre Hexis, Hoval et Stiebel Eltron, a été stoppée. Le modèle Galileo 1000 N de Hexis était exposée à ISH 2015 avec le logo Viessmann et sur le stand Viessmann.

 

 

  1. Les caractéristiques de la pile à combustible Galileo 1000 N de Hexis n’ont pas varié depuis 2010 ! 1 kWel, 1.8 kWth, rendement global de 95% et chaudière gaz à condensation associée de 20 kW. Comme le modèle Vitovalor 300-P de Viessmann, la Galileo 1000 N est réellement commercialisée en Europe. ©Hexis

 

Une seule pile à combustible commercialisée en Europe

 

Viessmann s’est associé avec le japonais Panasonic depuis 2011 et commercialise, prudemment pour l’instant sa pile à combustible Vitovalor 300-P, basée sur la technologie PEMFC de Panasonic.

 

La Vitovalon 300-P est la seule pile à combustible à usage domestique réellement commercialisée en Europe. Elle embarque une chaudière gaz à condensation de 19 kW, un ballon tampon accumulateur de chaleur de 170 litres et un préparateur d’ECS de 75 l.

 

Panasonic a consacré 10 ans au développement de sa pile à combustible. Le premier modèle a été commercialisé au japon en 2009. La Vitovalor 300-P offre une puissance électrique de 750 W, une puissance thermique de 1 kW, avec un rendement électrique de 37 % et un rendement global de 90 %.

 

 

  1. Lors du salon ISH en mars 2015, la pile à combustible Vitovalor 300-P était commercialisée au prix de 19 500 € HT pour le marché allemand. Viessmann indique une durée de vie de la partie pile à combustible de 60 000 heures, avec une baisse de rendement de production d’électricité de 15% seulement au bout de cette durée. Toujours à ISH et pour le marché allemand, Viessmann proposait d’étendre la garantie à 10 ans, en échange d’une cotisation annuelle de 200 € HT. ©Viessmann

 

Senertec qui appartient au groupe BDR Thermea, comme De Dietrich, Chappée, etc., possède une expérience de plus de quinze ans dans le développement, la fabrication et la vente de systèmes de mini-cogénération à moteur à travers ses gammes Dachs. Senertec coopère avec Toshiba Fuel pour développer rapidement Dachs Innogen, une pile à combustible de 0,7 kWel et 960 Wth pour le marché européen.

 

 

  1. Développée au sein du groupe BDR Thermea par Baxi Innotech, testée par Sertec, la pile à combustible Dachs Innogen fournit 0,7 kWel et 960 Wth . Elle est capable de moduler sa puissance électrique de 250 à 700 W. Ce qui lui permet de fonctionner même en été. Elle est associée à un ballon de 300 l et à une chaudière à condensation modulante de 4,8 à 20 kW. Elle affiche un rendement global (thermique + électrique) de 96% sur PCI, dont 40% de rendement de production d’électricité. Sa commercialisation en Allemagne est prévue pour 2017. ©Senertec

 

 

Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par vanne1
  • 0
  • 0

Pourquoi un article traitant s'un sujet intéressant est-il rédigé par copier-coller multiple de diverses publicités dans un ordre si peu lisible qu'il faut s'y reprendre à plusieurs fois pour essayer de comprendre l'état actuel du développement sans pour autant y arriver? C'est vraiment dommage.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2108 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les enduits de façade - NF DTU 26.1

Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43