Peintres : des aides pour le nettoyage écologique des outils

Peintres : des aides pour le nettoyage écologique des outils

Toutes les entreprises de peinture franciliennes pourront acheter des stations de nettoyage écologique des outils, à tarif préférentiel. Objectifs de la Capeb Ile-de-France et l’Agence de l’eau Seine-Normandie: économiser l’eau et surtout surtout limiter le déversement des résidus toxiques dans le réseau des eaux usées. Une initiative qui pourrait se généraliser dans la France entière.




 

« Quand on parle de développement durable dans le bâtiment, on parle beaucoup d’économie d’énergie. Et les déchets, et la santé, la sécurité ? » Jean-Jacques Châtelain a longtemps cherché comment porter la marque Eco Artisan au sein de l’UNA Peinture, Vitrerie, Revêtement (PVR) qu’il préside. Grâce au partenariat initié avec l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, il entend redorer l’image des peintres dont certaines pratiques font peu de cas du respect de l’environnement. « En général, les entreprises privilégient des peintures en phase aqueuse par souci de facilité. Les pinceaux se rincent abondamment sous l’eau, polluant par la même occasion les nappes phréatiques ! Et quand un artisan veut bien faire, il les lave dans un seau dont l’eau finit généralement au fond du jardin ! » C’est cette image que le président Châtelain veut « casser » avec cette opération menée d’abord en Ile-de-France et à laquelle toutes les Capeb régionales de France sont invitées à participer. « Il s’agit d’accompagner les entreprises de peinture dans une démarche de préservation de l’environnement, confie-t-il. La réglementation en vigueur sur la gestion des déchets dangereux impose en effet aux artisans peintres de mettre en place de nouvelles pratiques en matière de nettoyage de leurs outils de travail. Il ne s’agit plus seulement de participer à une prise de conscience de ces impératifs par les artisans, mais de leur fournir les outils concrets et les moyens financiers pour leur permettre de passer à l’acte. »

 

Jusqu'à 50 % du prix de la station remboursé


Pour aider les entreprises franciliennes à relever le défi, les deux partenaires ont mis en place un dispositif financier de soutien à l’acquisition de stations de nettoyage écologique des outils du peintre. L’agence de l’eau Seine-Normandie propose à toutes les entreprises d’Ile de France (adhérentes à la Capeb ou non) la prise en charge d’une partie du coût de l’équipement, prise en charge qui peut atteindre 50% du prix de la station en fonction de la taille de l’entreprise. « Permettre aux professionnels de la peinture de conjuguer les impératifs de leur activité avec la préservation des ressources en eau, voilà le sens de notre engagement aux côtés de la Capeb explique Jean-Pierre Decroix, Directeur Territorial, Direction des Rivières d’Ile-de-France. L’eau est une ressource de plus en plus menacée, et pour certaines professions, un soutien à la mise en œuvre de nouvelles pratiques plus écologiques est aujourd’hui indispensable. »

 

4 types de stations éligibles


Quatre stations de nettoyage sont éligibles à l’aide mise en place par les Capeb d’Ile-de-France et l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Proposées par les sociétés Nespoli, Rotaplast, Aigaster et Enviro Plus, elles ont été conçues pour répondre aux besoins des entreprises et permettent en moyenne d’éviter le rejet de 5 tonnes d’eau polluée par an et par peintre. Toutes les stations intègrent une fonction de récupération des boues de peinture, conformément aux exigences de la réglementation en vigueur sur la gestion des déchets dangereux. Charge aux peintres de déposer les résidus (déchets ultimes) dans les centres agréés, comme la loi l’exige. Mobiles, les stations peuvent être déplacées sur chantier et permettent un temps de nettoyage réduit par rapport au nettoyage à la main. Très économes enfin, ces systèmes permettent de réduire la consommation d’eau de plusieurs dizaines de litres par outil lavé.
A noter : Les entreprises intéressées par le dispositif peuvent contacter la CAPEB Grande Couronne au 01 34 32 33 60 afin de monter un dossier de demande d’aide.

 

Source: batirama.com / Céline Jappé

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
TELEREP VERTIG’OVATION