NF DTU 59.1 – Revêtements de peinture

NF DTU 59.1 – Revêtements de peinture

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 59.1 Revêtements de peinture.



Domaine d’application

 

Le NF DTU 59.1 “Revêtements de peinture en feuil mince, semi-épais ou épais” donne des spécifications de mise en œuvre pour l’exécution de travaux de peinture et vernis, intérieurs ou extérieurs :

  • neufs sur tous subjectiles ;
  • de rénovation exécutés sur anciens fonds ;

dans toutes les zones climatiques ou naturelles françaises, y compris en climat tropical.

 

Il peut également être pris en référence dans le cas de travaux d’entretien ou sur ouvrages de génie civil. Il peut être fait référence à des spécifications particulières dans le cas des bâtiments industriels à composants métalliques ou en béton et celui des composants industrialisés de bâtiments fabriqués en usine ou en atelier et incorporés dans la construction.

 

Le NF DTU 59.1 ne s’applique pas aux travaux :

  • de peinture sur subjectiles de sols ;
  • de réfection de façades en service par revêtement d’imperméabilité ;
  • sur enduits de plâtre extérieurs réparés partiellement.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle du 22 juin 2013.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des travaux de revêtements de peinture (dont produits de peinture, enduits, mastics pour joints, etc.) sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 59.1 “Critères généraux de choix des matériaux”.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Supports admissibles

 

Le NF DTU 59.1 précise les spécifications que doivent respecter les divers subjectiles admissibles avant peinture.

 

Ces derniers sont notamment :

  • à base de plâtre :
    • enduits de plâtre intérieurs (NF DTU 25.1) ;
    • cloisons de carreaux de plâtre (NF DTU 25.31) ;
    • ouvrages en plaque de plâtre (NF DTU 25.41 et 25.42) ;
    • ouvrages de plafonds (NF DTU 25.1, 25.231, 25.41, 25.42 et 25.51) ;

 

  • à base de liants hydrauliques et de maçonneries :
    • enduits au mortier de ciment et/ou de chaux (NF DTU 26.1) ;
    • bétons bruts de décoffrage intérieurs et extérieurs (NF DTU 21, 23.1 et 22.1) ;
    • maçonneries de petits éléments (NF DTU 20.1 et 20.13) ;

 

  • à base de bois et dérivés (NF DTU 31.1, 31.2, 36.5 et 41.2) ;
  • en métaux et alliages (NF DTU 32.1, 32.2, 36.5, 40.35, 40.36, etc.).

 

Travaux préparatoires

 

En fonction des subjectiles, divers types de travaux préparatoires seront à prévoir, en fonction de l’état de finition recherché. Il pourra s’agir :

  • d’un égrenage ;
  • d’un époussetage ;
  • d’une impression ;
  • d’un rebouchage ;
  • d’un ratissage ;
  • de la réalisation d’un enduit repassé ou non ;
  • d’un ponçage (associé à un époussetage) ;
  • de la réalisation d’une couche intermédiaire ;
  • de la mise en œuvre d’une couche de finition ;
  • etc.

 

Exécution des travaux

 

Les travaux ne peuvent commencer que si les conditions ci-dessous sont atteintes :

  • les subjectiles à traiter sont propres et dépoussiérés ;
  • les températures et humidités relatives suivantes sont respectées :

 

  TEMPÉRATURE HYGROMÉTRIE
  Mini Maxi

Travaux extérieurs

5 °C 35 °C < 80 % HR

Travaux intérieurs

8 °C 35 °C < 70 % HR

 

Nota 1 : En climat tropical, les taux d’hygrométrie pourront atteindre 75 % HR pour les travaux intérieurs et 90 % HR pour ceux extérieurs, compte tenu des températures moyennes relevées.

 

Nota 2 : D’autres prescriptions peuvent être imposées par le fabricant. Il est donc fortement conseillé de prendre connaissance de la fiche descriptive du produit avant utilisation.

 

Le maître d’ouvrage doit ensuite préciser à l’entreprise :

  • l’aspect du brillant attendu : très mat, mat, satiné, brillant ;
  • ainsi que l’état de finition des travaux. De manière générale, il existe trois types de finition :
    • Finition C : le revêtement de peinture apporte un coloris mais l’état de surface est celui du subjectile ;
    • Finition B : la planéité générale initiale n’est pas modifiée et des défauts d’aspect sont tolérés ;
    • Finition A : cette finition n’est pas permise pour les subjectiles métalliques. La planéité finale est jugée satisfaisante avec un aspect d’ensemble uniforme.

 

Le NF DTU 59.1 donne des précisions, quant aux définitions des finitions B et A, en fonction des subjectiles visés.

 

Une finition spécifique peut également être prévue. Dans ce cas, elle est donnée dans les documents particuliers du marché (DPM), en définissant non seulement la nature des travaux à réaliser mais également l’état particulier d’aspect de la finition attendu.

 

Une fois ces éléments définis et les travaux préparatoires avant mise en peinture exécutés, le revêtement de peinture peut alors être mis en œuvre.

 

L’entreprise prendra soin d’utiliser des outils adaptés selon le chantier à réaliser et les prescriptions données dans les DPM.

 

Le revêtement de peinture est ensuite exécuté de la manière suivante :

  • réalisation d’une couche intermédiaire, compatible avec les produits utilisés dans les étapes précédentes sur le subjectile considéré ;
  • mise en œuvre de la couche de finition qui donne l’aspect définitif du subjectile.

 

Des étapes complémentaires peuvent être nécessaires, particulièrement dans le cas d’une finition A, comme la réalisation d’une opération dite de révision (application localisée d’enduit et/ou de mastic suivie d’un ponçage et d’un époussetage pour la réparation de défauts).

 

Essais et vérifications

 

En l’absence de données spécifiques dans les DPM, les essais et vérifications suivantes sont à réaliser :

  • appréciation visuelle de la couleur ;
  • mesure du brillant spéculaire ;
  • contrôle de l’état de finition ;
  • contrôle des rechampissages ;
  • contrôle de l’adhérence ;
  • contrôle des épaisseurs ;
  • insensibilité à l’eau ;
  • aptitude au nettoyage.

 

Elles sont décrites dans le dernier chapitre de la partie 1-1 « cahier des clauses techniques types ».

 

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 59.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.

 

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par Miaou
  • 0
  • 0

Des fils électriques extérieurs (câbles en façade) peuvent ils être recouverts de peinture et si oui quel type de peinture? Merci pour votre réponse.


- -
  • par FRED
  • 0
  • 0

Bonsoir, pourriez vous me renseigner sur la distance à laquelle on doit se tenir devant un mur repeint pour réceptionner les travaux ? J'ai une cliente qui les inspecte à la loupe alors que je crois au'il y a une distance d'un mètre à respecter ? Merci.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2159 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Construction d'une cheminée - NF DTU 24.1& NF DTU 24.2