Intersolar 2015 : explosion du stockage d'électricité

Intersolar 2015 : explosion du stockage d'électricité

Une quarantaine d'exposants présentent environ 250 solutions de stockage d'électricité pour des installations domestiques ou du petit tertiaire.




Les prix ont baissé de plus de 20% depuis un an. Le marché est à la veille d'une formidable expansion.

 

 

  1. Le français Saft maîtrise la technologie des batteries Lithium-Ion. Ses produits sont utilisés dans quantité de solutions de stockage d'électricité.
    Doc. PP

 

Selon Anil Srivastava, Directeur Général du Suisse Leclanché, le stockage d'électricité sera la grande aventure industrielle des vingt prochaines années. Le marché mondial du stockage d'électricité était de 2,5 GWh en 2012.

 

Mais il devrait atteindre 185 GWh en 2018 : une multiplication par 74 en 6 ans. A cette date, le marché devrait se répartir à raison de 30% pour le stockage statique en bâtiments et industrie, 54% pour les transports (voitures, bus, engins, véhicules utilitaires), le reste pour la régulation des réseaux d'électricité. De plus en plus d'acteurs sont intéressés par ce marché.

 

 

  1. Leclanché vise plusieurs secteurs du marché mondial du stockage d'électricité, dont celui des systèmes domestiques ?
    Doc. PP

 

Les industriels automobiles se lancent dans le stockage domestique

Tesla sait faire parler de lui. Et au salon Intersolar, on parle principalement de Tesla. Le fabricant américain de voitures électriques commencera à vendre sa batterie Powerwall au cours de l'été pour 3000 $ pièce aux Etats-Unis.

 

Powerwall est destiné au marché du stockage d'électricité domestique. Tesla propose deux modèles à base de Lithium-Ion et développés avec l'aide de Panasonic : 7 et 10 kWh, avec une puissance continue de 2 kW, de 3,3 kW en pointe durant un temps très court.

 

L'intensité en sortie de la batterie est particulièrement élevée : 350 à 450 V CC (courant continu). L'intensité en sortie des batteries des concurrents se situe le plus souvent à 48 V CC. Du coup, la batterie murale de Tesla – 100 kg, 180 x 860 x 1300 mm – ne doit pas être mise entre n'importe quelles mains.

 

Pour éviter que des électriciens n'improvisent des solutions hasardeuses, Tesla s'est associé avec Fronius et SolarEdge qui proposent des solutions complètes, incluant les batteries Tesla.

 

Pour ne pas être en reste le groupe Daimler, propriétaire de Mercedes Benz, a créé Deutsche ACCUmotive GmbH & Co. KG, une filiale à 100% qui se consacre à la production et à la commercialisation de solutions de stockage d'électricité pour les logements. A base de batteries Lithium-Ion, l'offre de Mercedes stocke 2,5 kWh.

 

On peut en associer jusqu'à 7 par installation pour attiendre près de 18 kWh stockés. La gestion du stockage Mercedes –savoir qund on stocke dans les batteries, quand on décharge les batteries, etc.– a été développée par EnBW, un producteur/distributeur d'électricité allemand.

 

 

  1. Développé à partir d'une technologie Panasonic, le Powerwall de Tesla contient des batteries Lithium-Ion. En Europe, il sera par Fronius et SolarEdge dans des systèmes complets de stockage d'électricité domestiques.
    Doc. PP

 

 

  1. Pour les grandes installations, Saft propose des systèmes clefs-en-main, montés dans des conteneurs maritimes. Baptisée Intensium Max, cette gamme offre des capacités de 400, 560 ou 600 kWh.
    Doc. PP

 

 

  1. La technologie des batteries Lithium-Ion domine à Intersolar. Une batterie est composée de plusieurs cellules. Voici à quoi ressemble une cellule Lithium-Ion destinée à des applications statiques. Solutronic Energy, son fabricant, la garantit 20 ans ou 3000 cycles avec une décharge de 100%, 6000 cycles avec une décharge de 80%.
    Doc. PP

 

A partir de 1250 €/kWh pour 75% de couverture des besoins annuels

Au-delà de ces annonces, combien coûte un système complet de stockage d'électricité domestique ou pour petit tertiaire ? Naturellement, lorsque l'on pose ces questions aux fabricants à Intersolar, on obtient des réactions de pudeur effarouchée.

 

Comme si leur but n'était pas de vendre leurs systèmes. Heureusement, l'allemand Sonnenbatterie est beaucoup plus ouvert. Il annonce un prix de 1250 à 1700 € HT/kWh d'énergie récupérable, en fonction de la puissance et des caractéristiques (monophasé, triphasé, etc.) du stockage.

 

Ce qui revient donc entre 6250 et 8500 € HT pour 5 kWh accumulés. Toute l'énergie stockée dans des batteries n'est pas toujours récupérable. Il reste, selon les marques, les modèles et l'âge des batteries, entre 5 à 30% de l'énergie stockée que l'on ne peut pas récupérer.

 

Sonnenbatterie, par exemple, garantit que ses batteries fourniront au moins 70% de leur capacité nominale durant 10 000 cycles de chargement/déchargement ou bien 10 ans de durée de vie, le premier des deux critères atteint. La dernière génération Eco 4 de Sonnenbatterie stocke 4 kWh et atteint un taux de décharge de 100%, contre 80% pour le système précédent.

 

Sonnenbatterie recommande de dimensionner l'installation complète –panneaux photovoltaïques, onduleur, stockage, automate de gestion– de manière à couvrir 100% des besoins quotidiens en conditions nominales (bonne irradiation solaire, pas de nuages, etc.). L'entreprise souligne que, dans ces conditions, l'installation devrait couvrir 75% des besoins d'électricité annuels.

 

Rappelons qu'en Allemagne, la consommation d'électricité d'un logement, sans chauffage ni eau-chaude électriques, varie 3500 à 6000 kWh/an, en fonction du nombre de pièces et d'occupants.

 

Sonnenbatterie indique même que certains de ses clients atteignent même un couverture de 95% de leurs besoins annuels. L'entreprise a déjà vendu environ 9000 systèmes et en fabrique 150 par semaine.

 

Notre prochain article sera une revue plus détaillée de plusieurs systèmes de stockage domestiques vus à Intersolar 2015.

 

 

  1. Ce système de stockage eco 4 de l'allemand Sonnenbatterie offre 4 kWh utilisable.
    Doc. Sonnenbatterie

 

 

  1. L'allemand Sonnenbatterie estime que ses systèmes de stockage reviennent, fournis et posés, entre 1250 et 1700 € HT/kWh récupérable.
    Doc. PP



 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

10 Commentaires
logo
platine
  • par Treompan
  • 19/06/2015 21:42:35

Et allez en avant Guingamp, ce soir c'est berga qui nous affirme que l'on ne sait pas démanteler une centrale nucléaire mais que font les Allemands et les Français sur les chantiers ? Où avez vous vu que l'on vous demande de l'argent pour démanteler ? Une augmentation de vos factures ? Une taxe a t elle été votée? La privatisation de l'EDF ? Seulement 15% d'EDF à été vendu, 85% nous appartiennent encore pour combien de temps ? Le gouvernement a besoin de sous pour la bête et il est prêt à vendre les bijoux de famille. Dernière question vous parlez de mettre la main à la poche une deuxième fois c'était quand la première fois ? On peut être contre des procédés mais de grâce ne racontez pas n'importe quoi, des progrès sont en cours dans la recherche médicale et le nucléaire y est pour beaucoup...

logo
argent
  • par Pascal Poggi
  • 19/06/2015 19:26:30

En effet, j'ai fait une faute en confondant la tension (Volts, V) et l'intensité (Ampères, A. Je ne pense pas, en revanche avoir confondu, énergie (kWh) et puissance (kW). Une batterie stocke de l'énergie (kWh), mais elle est capable de la restituer avec une certaine puissance (kW). Les batteries Lithium-Ion, qui dominent pour l'instant, ne sont pas facilement recyclables. En revanche, la toute nouvelle batterie présentée par l'américain Aquion (coton, manganèse, carbone, eau salée) est certifiée "cradle to cradle" : entièrement recyclable.

logo
- -
  • par Berga
  • 19/06/2015 08:59:43

Une précision cependant, le démantellement des centrales a été prévu dès le lancement du programme nucléaire dans les années 70. EDF avait provisionné des moyens financiers jugés suffisants... Jusqu'au moment de la privatisation d' EDF ou ce pactole était regardé de près par les investisseurs. Bilan : cette manne s'est volatilisée et aujourd'hui nous devrons remettre la main à la poche une 2e fois pour un démantèllement que personne n'est capable de réaliser aujourd'hui

logo
- -
  • par OPatrick
  • 18/06/2015 22:25:46

Coquille : "L'intensité en sortie de la batterie est particulièrement élevée : 350 à 450 V CC (courant continu). L'intensité en sortie des batteries des concurrents se situe le plus souvent à 48 V CC". L'intensité est exprimée en Ampères (A) et les Volts (V cc) expriment la tension (en anglais voltage).

logo
platine
  • par Treompan
  • 18/06/2015 22:05:26

Vous avez raison Marcel, pourquoi les Verts et José Bové nous imposent ils le démantèlement des centrales en bon état, surtout après avoir imposé des mises aux normes coûteuses par ASN. A Paluel 700 ouvriers sont à l'ouvrage pour le grand carénage tout le monde à du boulot en Normandie pourquoi eux et pas nous en Bretagne?

logo
bronze
  • par ventrachoux
  • 18/06/2015 21:50:41

On va revoir Bernard Tapie avec son lapin Duracell. Effectivement, ils semblent confondre puissance et énergie, ce qui n'est pas très rassurant. Mais çà reste de toute façon hors de prix. Quelle est la durée de vie d'une batterie ? Quid du retraitement ?

logo
- -
  • par vanne1
  • 18/06/2015 21:27:46

On confond en plus tension (en Volts) et intensité (ou courant en Ampères). Une tension de 450V est potentiellement mortelle tandis qu'une tension de 48V est la limite de la TBTS (Très Basse Tension de Sécurité). Par contre, pour une même puissance de 3kVA l'intensité (le courant) sous 450V n'est que de 6,667A; sous 48V le courant monte à 62,5A. La tension de 450V est une tension d'entrée d'onduleur industriel facile à convertir en 400V triphasé ou 230V monophasé avec un très bon rendement, la tension de 48V nécessite des systèmes plus complexes pour obtenir les tensions de réseau normalisées. Les courants forts créent plus de pertes que les tensions élevées.

logo
- -
  • par marcel joulia
  • 18/06/2015 18:19:59

Juste une remarque au sujet de José Bové. Si on avait un peu écouté ces gens là au lieu de tous ces politiques et marchands d'électricité qui en veulent surtout à notre porte-feuille. La France championne de l'électricité : chauffage, gaspillage, éclairage pléthorique des villes. On nous disait le nucléaire c'est l'électricité bon marché, allez y ! Maintenant que le marché est complètement captif, on nous impose le démantèlement des centrales qu'on avait pas prévu, les risques Fukushima qui ne devaient jamais se produire, on surpaye le rattrapage énergie renouvelable. Bref encore une fois on se fait avoir. Alors que les écolos nous avaient prévenu : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Isolez, chauffez vous alternatif. Bien entendu le lobby nucléaire avec ses gros chèques a muselé les décideurs politiques. Comme le CSTB, comme les labos pour les médicaments, nous sommes des moutons.

logo
- -
  • par Jamy
  • 18/06/2015 17:42:10

Juste une question : n'y a t il pas confusion à certains endroits entre kWh (énergie) et kW (puissance)?

logo
platine
  • par Treompan
  • 16/06/2015 20:48:04

Ça fait peur toutes ces photos avec des usines à gaz dans le sous-sol, qu'en est il des ventilations, 10000€ pour installer des batteries à la maison c'est bon pour José Bové et ses 20000€ par mois ou M. Hulot, allez j'entends le relais s'enclencher du tarif de nuit je vais faire tourner la machine à laver et le lave vaisselle. Bonne soirée.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits

Usystem Roof OS (ex. Trilatte) & Usystem Roof OS Comfort

Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (209 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits