Intersolar 2015 : portion congrue pour le solaire thermique

Intersolar 2015 : portion congrue pour le solaire thermique

Le solaire thermique n'occupe plus qu'un petit hall au salon Intersolar 2015. Même de grands spécialistes de la thermique comme Viessmann misent davantage sur le photovoltaïque.




L'énergie n'est plus assez chère en Europe. Tous les participants à la conférence thermique, tous les exposants de matériels thermiques à Intersolar 2015 expliquent que la baisse mondiale des prix du pétrole et du gaz naturel depuis quelques années a rendu le solaire thermique moins compétitif.

 

C'est déjà arrivé plusieurs fois depuis 20 ans et il suffit d'attendre que la tendance se renverse pour que le solaire thermique reparte. Mais pour l'heure, tous les spécialistes du solaire thermique sont en phase d'économie et la plupart ne sont pas venus à Intersolar cette année.

 

Heureusement, le groupe Ritter est présent. Plus connu pour sa marque commerciale Paradigma, Ritter est spécialisé dans les capteurs tubulaires. D'ailleurs deux sociétés du groupe - Ritter Energie- und Umwelttechnik GmbH & Co. KG et  Ritter XL Solar GmbH – ont été récompensées par un prix lors de la remise des Intersolar Awards 2015.

 

Les capteurs tubulaires résistent

 

En compagnie de leurs partenaires, l'Institut Fraunhofer for Environment, Safety and Energy Technology (UMSICHT - Oberhausen), GEA Wiegand GmbH et l'Université Technique de Karlsruhe, elles ont développé une installation de climatisation solaire expérimentale dans un lycée de Karlsruhe, basée sur les collecteurs tubulaires sous vide Ritter XL.

 

Un champ de ces collectors produit de la vapeur à des températures comprises entre 100 et 150°C. La vapeur est utilisée pour le rafraîchissement en alimentant une machine à absorption. L'installation comporte 80 collecteurs Ritter XL. Ce qui représente une surface d'absorption de 400 m².

 

Les collecteurs Ritter XL sont également utilisés pour produire une partie de la chaleur du nouveau réseau de chauffage urbain de Hambourg. Depuis avril 2013, 1 348 m² de collecteurs y fournissent une puissance moyenne de 750 kW, soit 600 MWh de chaleur par an à une température moyenne annuelle de 53°C.

 

Domination des fabricants chinois

 

Il a suffi de 4 semaines au moment de la mise en service du réseau en avril 2013, pour que ces collecteurs chauffent 2 millions de litres d'eau de 8 à 95°C. Les fabricants chinois dominent l'industrie mondiale du collecteur solaire thermique sous vide et une bonne vingtaine exposent leurs solutions à Intersolar.

 

Quelques marques européennes innovent et résistent tout de même. L'allemand Narva, par exemple, fabrique des tubes de verre pour plusieurs marques de collecteurs en Europe, dont Akotec un autre allemand.

 

Les collecteurs Akotec comptent de 5 à 250 tubes et, si le fluide le permet, montent jusqu'à 192°C. Si le primaire solaire est de l'eau, Akotec propose une vanne de sécurité qui coupe sa circulation dés que la température atteint 100°C. De manière à éviter la cavitation de la pompe primaire solaire.

 

 

  1. Le groupe Ritter est spécialisé dans les collecteurs tubulaires sous vide et propose une offre spécifique, le collecteur Ritter XL, pou les grandes installations solaires thermiques.
    Doc. PP

 

 

  1. Deux sociétés du groupe Ritter ont participé à un projet de rafraîchissement solaire, installé dans un lycée de Karlsruhe. L'installation a reçu un prix au titre des Intersolar Awards 2015.
    Doc. PP

 

 

  1. Akotec atteint jusqu'à 192°C avec des collecteurs tubulaires. Ce sont des collecteurs sans circulation de fluide dans les tubes, mais avec un échangeur de chaleur en tête de chaque tube.
    Doc. PP

 

Viessmann met du photovoltaïque partout

 

Parmi les grands fabricants européens de générateurs de chaleur, Viessmann est le seul présent à Intersolar. Mais c'est surtout pour illustrer sa nouvelle philosophie : associer le photovoltaïque à toutes sortes de configurations pour promouvoir l'auto consommation du courant produit sur place.

 

L'industriel présente ainsi un système pompe à chaleur+ photovoltaïque, une association photovoltaïque + microcogénérateur mural Stirling + stockage d'électricité, etc. Dans cette dernière configuration, Viessmann propose l’installation suivante :

 

  • un microcogénérateur mural Vitotwin 300-W d'une puissance électrique de 0,6 à 1 kWel, d'une puissance thermique de 3,6 à 5,3 kWth,
  • un préparateur d'ECS Vitocell 340-M de 400 l pourvu d'un échangeur d'une surface de 2,1 m²,
  • un onduleur
  • pour le stockage d'électricité mural Vitovolt qui accumule 5,5 kWh d'électricité, dont 4,95 kWh sont récupérables,
  • le tout pilotable par son système de Smarthome Vitocomfort 200 et l'application pour Smartphones Vitotrol Plus.

 

 

Cet ensemble représente évidemment un investissement considérable. Il est justifié par le prix plus élevé de l'électricité en Allemagne qui rend déjà rentable l'autoconsommation de l'électricité photovoltaïque. Et par le prix du gaz naturel plus bas qu'en France pour les clients domestiques.

 

Cet écart important entre les prix du gaz et l'électricité aménage en Allemagne un espace de rentabilité économique pour les solutions de cogénération, même domestiques. Ce qui n'est pas encore le cas en France.

 

En revanche, le fait d'utiliser une production photovoltaïque pour alimenter en priorité une pompe à chaleur ou un chauffe-eau thermodynamique, comme Viessmann le propose à Intersolar, pourrait bien faire sens en France d'ici deux ou trois ans pour des applications domestiques.

 

 

  1. Cette solution pourrait s'intituler “ceinture et bretelles” et constitue un premier pas vers des maisons autonomes en électricité : photovoltaïque, stockage d'électricité, microcogénération à moteur Stirling…
    Doc. PP

 

 

  1. Viessmann commercialise des solutions photovoltaïques complètes en Allemagne : panneaux en silicium cristallin, onduleurs, stockage, etc.
    Doc. PP

 

 

  1. Viessmann propose d'associer une production photovoltaïque à une pompe à chaleur ou bien à un ballon thermodynamique. Il s'agit de promouvoir l'autoconsommation de l'électricité photovoltaïque déjà rentable en Allemagne pour les clients domestiques. Tout en utilisant l'eau chaude comme stockage d'énergie sous forme de chaleur et moyen de maximiser l'autoconsommation PV.
    Doc. PP



 


Source : batirama.com / Pascal poggi

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (192 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
DarkFighterS