NF DTU 40.21 – Tuiles TC à emboitement ou à glissement à relief

NF DTU 40.21 – Tuiles TC à emboitement ou à glissement à relief

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 40.21 – Tuiles TC à emboitement ou à glissement à relief



Domaine d’application


Le NF DTU 40.21 « Couverture en tuiles de terre cuite à emboitement ou à glissement à relief » donne des spécifications de mise en œuvre pour l’exécution de travaux de couverture en tuiles de terre cuite à emboîtement ou à glissement à relief.


Il s’applique à tous types de bâtiments d’hygrométrie faible ou moyenne, situés en plaine (altitude inférieure ou égale à 900 m) - hors zones tropicales (comme les départements d’Outre-mer) -, à versants plans.


Les supports acceptés sont les charpentes en bois ou en acier, réalisées conformément à leurs règles de l’Art respectives.


Le NF DTU 40.21 ne traite pas de la mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture.


La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle du 18 octobre 2013.

 

Matériaux visés


Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre d’une couverture en tuiles de terre cuite à emboitement ou à glissement à relief (dont tuiles, supports admissibles, fixations, mortiers, bandes métalliques, écran de sous-toiture, chatières, mastic de calfeutrement, etc.) sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 40.21 “Critères généraux de choix des matériaux”.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Conditions préalables à la pose


Avant toute mise en œuvre de ce type de couverture, il est préférable de procéder à un calepinage en fonction de la longueur et de la largeur utiles des tuiles, afin d’éviter toute recoupe de ces dernières en cours.


Des dispositions complémentaires peuvent être précisées dans les documents particuliers du marché (DPM), comme les exigences à respecter sur la planéité des supports de liteaux ou la largeur minimale de repos sur les appuis en partie courante ou en about de liteaux.

Principes généraux de mise en œuvre

 

  • La pose des tuiles est réalisée à joints droits ou croisés.
  • La mise en œuvre doit être débutée par le bas du versant, à droite ou à gauche selon le sens des emboitements latéraux des tuiles. Chacune d’entre elles vient en recouvrement de celle précédemment posée.
  • Les axes longitudinaux des tuiles doivent être parallèles à la ligne de plus grande pente.
  • Les tuiles peuvent être hourdées entre elles.
  • Quelle que soit la nature des liteaux supports, bois ou métal, ils doivent reposer sur au moins 3 appuis. Les entraxes maximaux entre appuis sont donnés dans les tableaux 3 à 6 de la partie 1-1 « cahier des clauses techniques types » du NF DTU 40.21.
  • La longueur minimale de chevauchement est déterminée en fonction du type de tuiles (à emboitement à relief ou à glissement à relief).
  • Des fixations peuvent être nécessaires pour éviter le glissement des tuiles ou leur soulèvement sous l’action du vent. Le type de fixations utilisé est fonction du type de bâtiment (ouvert ou fermé).


Ventilation


Une attention particulière doit être portée à la ventilation en sous-face de la couverture. Quel que soit le cas considéré, elle doit être présente. L’espace à ventiler peut être constitué par le volume du comble si l’isolation est disposée en plancher, ou par la lame d’air (2 cm minimum) entre la sous-face des liteaux supports de couverture et la face supérieure de l’isolant ou de l’écran disposé sous le rampant.

 

Suivant la configuration de la couverture, les orifices de ventilation devront avoir une section totale minimale, donnée dans le NF DTU 40.21.

 

La ventilation de l’espace sous couverture est, a minima, assurée par une entrée d’air en partie basse et une sortie d’air en partie haute de la couverture, soit grâce à des systèmes de ventilation linéaires en faitage (mise en place de dispositifs de ventilation continue par exemple) et en égout (grilles ou fentes continues par exemple), soit à l’aide de tuiles de ventilation placées en quinconce sur une ligne haute et une ligne basse.

 

En complément, le NF DTU 40.21 consacre un paragraphe aux dispositions relatives aux ouvrages particuliers comme les bandes métalliques, l’égout, les rives de tête et latérales, le faîtage, les arêtiers, la noue et les pénétrations.

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 40.21. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.

 

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par DUPONT
  • 0
  • 0

Mon habitation récente (2012) est située à 3km environ de la mer en Normandie. A chaque coup de vent fort quelques tuiles se décrochent et tombent à terre. Quelles sont les normes à respecter lors de la pose (pointage sur linteaux, etc...). D'avance merci pour toute information qui me serait utile.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2182 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1

Les toitures végétalisées

Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation