ISH 2015 : l’eau chaude devient électronique

ISH 2015 : l’eau chaude devient électronique

A ISH, l’heure est à la production d’eau chaude sanitaire décentralisée au plus près des points d’utilisation. Parfois le chauffe-eau diffuse la radio et la météo.





Trois tendances étaient assez en évidence à ISH 2015 en ce qui concerne la production d’ECS. Premièrement, l’électronique envahit les chauffe-eau et chauffe-bains, souvent pour le meilleur. Deuxièmement, l’heure est à la production décentralisée plutôt qu’aux solutions centralisées avec bouclage. Troisièmement, on voyait beaucoup plus de solutions de production instantanées que de stockages.

 

Le chauffe-eau diffuse la radio et la météo

 

Stiebel Eltron, avec Clage, est l’un des grands spécialistes du chauffe-bain électrique instantané. Il présentait deux dernières gammes à ISH. La première, le chauffe-bain DCE H, est presque classique. Son électronique embarqué permet de sélectionner la température de puisage entre 20 et 60°C par pas de 0,1°C.

 

Il sait maintenir la température de puisage stable dans une plage de 0,5°C autour de la valeur de consigne. Il accepte de l’eau préchauffée jusqu’à 55°C. Ce qui en fait le complément idéal d’un stockage solaire ou d’un ballon réchauffé par un poêle à bois, par exemple. Il est disponible dans deux puissances : 11 ou 13,5 kW et offre des débits d’eau chaude nominaux de 3,7 à 4,5 l/minute.

 

DHE Connect, la seconde gamme est nettement plus spectaculaire. Elle fait tout ce que sait faire le DCE H, mais en plus elle est connecté au réseau Ethernet de la maison, directement par câble ou à travers son interface sans fil Bluetooth et donc à Internet à travers la box du logement.

 

Du coup, elle diffuse toutes les radios disponibles sur internet, annonce la météo, archive en ligne les utilisations du chauffe-eau, enregistre et restitue les consommations d’eau, d’électricité et en Euros. Une application pour Smartphone est disponible pour Apple et Android et permet un pilotage fin de l’appareil par Blutooth. Cette gamme a reçu le iF Design Award, un prix de design très connu en Allemagne.

 

 

  1. Le polonais Kospel electric propose quatre modèles de chauffe-bains électroniques instantanés : 5,5-8,5 kW, 9-21 kW, 9-27 kW et 9-27 kW avec écran tactile pour le pilotage. Ils sont conçus pour fonctionner avec de l’eau froide ou de l’eau préchauffée. Doc. PP

 

 

  1. Depuis 15 ans, Stiebrl Eltron est l’un des grands spécialistes du chauffe-bain électrique instantané. Les générations successives ont permis d’améliorer les services rendus. La dernière version, le DCE H permet de régler la consigne de puisage de 20 à 60°C.Il accepte de l’eau préchauffée jusqu’à 55°C, dont soit il augmente la température, soit la diminue en la mélangeant avec de l’eau froide. Doc. PP

 

 

  1. La gamme DHE Connect de Stiebel Eltron est connecté à internet par câble ou par Bluetooth. Une application pour Android et iOS d’Apple permet de le piloter à distance. Doc. PP

 

 

 

  1. Grâce à son électronique, le chauffe-eau électrique instantané DCE H compte et archive les consommations d’eau, d’électricité et les restitue en litres, en kWh et en Euros. Il sait aussi programmer des séquences de variation de température : par exemple, une douche vivifiante de 5 minutes où alternent des séquences de 60 secondes d’eau froide et d’eau à 37°C. Doc. PP

 

Chauffe-eau thermodynamiques et autoconsommation photovoltaïque

 

L’électronique ne sert pas seulement à réguler la température d’eau puisée et à diffuser de la musique. On a vu aussi à ISH de nombreuses solutions de production d’eau chaude sanitaire utilisées pour l’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque produit sur place, grâce à des automates de pilotage sophistiqués.

 

Ces automates surveillent la production PV, apprenne les besoins de puisage d’ECS des occupants de la maison et font en sorte que le photovoltaïque soit au maximum autoconsommé pour produire de l’ECS thermodynamique. Vaillant présentait à ISH son nouveau chauffe-eau thermodynamique aroSTOR, dont l’efficacité est améliorée de 30% par rapport au modèle précédent.

 

Le nouvel aroStor fonctionne pour des températures d’air extérieur de -7°C à +35°C. Comme de plus en plus de matériels électriques sur le marché allemand, ce chauffe-bain thermodynamique est conçu pour autoconsommer la production photovoltaïque de la maison : l’automate de gestion d’énergie favorise le réchauffement de l’eau durant les heures de production photovoltaïque.

 

C’est également le cas du nouveau DHW 300+ de Dimplex. Ce chauffe-eau thermodynamique utilise l’air ambiant de la pièce où il se trouve, atteint un COP de 3,1. L’automate Smart Eco System auquel il est raccordé par interface RS485 veille à le mettre en route quand la production PV de la maison est la plus importante.

 

Stiebel Eltron fait un pas de plus et propose son chauffe-bain thermodynamique DHW WWK 300 electronic SOL avec ses propres panneaux photovoltaïques. De plus cette machie est pourvu d’un échangeur supplémentaire pour le raccordement d’une autre source de chaleur.

 

 

  1. aroSTOR fonctionne pour des températures d’air extérieur de -7°C à +35°C et il est conçu pour favoriser l’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque. Doc. Vaillant

 

 

  1. Le chauffe-eau thermodynamique DHW 300+ de Dimplex est relié par interface RS485 à un automate pour assurer son fonctionnement quand la production d’électricité photovoltaïque de la maison est disponible. Doc. Dimplex

 

 

  1. Ce chauffe-eau thermodynamique Stiebel Eltron WWK 300 electronic SOL peut fonctionner avec une production photovoltaïque locale. De plus, il est classé A selon les exigences de la Directive Etiquetage énergétique, obligaoire pour les chauffe-eau et chauffe-bains à partir de septembre 2015. Doc. PP

 

Eau chaude et Passivhaus

 

Pour les maisons passives ou faiblement consommatrices d’énergie, l’allemand Aerex exposait la troisième génération de sa machine 4-en-1 PHK 180 : chauffage, ventilation double-flux avec récupération de chaleur, production d’ECS.

 

Elle est certifiée par le Passivhaus Institut de Darmstadt et associée à l’automate de pilotage air@home, connecté naturellement. Même en Allemagne, ce genre de machine représente un marché modeste de l’ordre de 7000 pièces par an. Le caisson PHK 180 embarque un double-flux avec récupération de chaleur et une mini-pompe à chaleur sur l’air extrait pour la production d’ECS.

 

Il est associable soit au ballon de 300 l Aerex PHS 300, soit au préparateur solaire PS-Solar 600 de 600 litres. Ce dernier fonctionne avec des capteurs solaires thermiques et la pac apporte le complément de chaleur lorsque c’est nécessaire. Tandis que le couple caisson PHK 180 / ballon Aerex PHS 300 est conçu pour autoconsommer l’électricité PV : le ballon contient des résistances électriques alimentées directement par les panneaux photovoltaïques. La pac apporte là-aussi le complément de chaleur quand c’est nécessaire.

 

 

  1. L’italien Cordivari exposait à ISH son dernier ballon thermodynamique. Comme tous les autres modèles vus à ISH, il fonctionne au R134a, un fluide dont le GWP (Global Warming Power, contriibution à l’effet de serre) est élevé et atteint 1000. Pour l’instant, malgré le règlement F-Gaz, les fabricants de chauffe-eau thermodynamiques ne semblent pas avoir trouvé d’autre fluide au GWP plus faible. Son COP est de 2,95. Il contient une résistance électrique de secours de 1500 W et un échangeur de chaleur pour un raccordement à une autre source de chaleur : chaudière bois, capteurs solaires thermiques, etc.  Doc. Cordivari

 

 

 

  1. Pour la production de grands volumes d’ECS instantanée, Cordivari propose de monter en cascade un maximum de 5 modules instantanés MACS. Ils sont alimentés par un primaire haute température (>70°C). Selon le puisage demandé, l’électronique de régulation sollicite un ou plusieurs modules dans la cascade. L’un d’entre-eux peut être consacré au réchauffage de la boucle sanitaire s’il y en a une. Chaque module affiche une puissance unitaire de 35 kW. Il lui faut un débit de 2050 l/h à 75°C au primaire pour produire un débit d’ECS de 1200 l/h à 65°C. Doc. Cordivari

 

 

 

  1. Le couple caisson PHK 180 / ballon Aerex PHS 300 est conçu pour autoconsommer l’électricité Photovoltaïque produit par la maison. De plus le caisson assure la ventilation double-flux avec récupération de chaleur et pac sur l’air extrait pour le complément de chauffage et de production d’ECS. Doc. Aerex

 

 

  1. Le marché du solaire thermique va trèsmal à travers toute l’Europe. Mais les fabricants allemands montraient tout de même leurs dernières nouveautés, comme ce capteur thermique tubulaire sous vide Logalsol SKR10 CPC de Buderus. L’industriel le recommande pour un montage en sur-toiture ou même verticalement en façade. Il transforme en chaleur même le rayonnement diffus des jours gris et couverts. Doc. Buderus

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (656 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Les toitures et terrasses végétalisées