L'usine Cerabati de Châteauroux en redressement judiciaire

L'usine Cerabati de Châteauroux en redressement judiciaire

L'entreprise Cerabati, exploitant l'usine Châteauroux Ceramics (119 salariés), dont le four est à l'arrêt faute de paiement des factures de gaz, a été placée en redressement judiciaire.




Les dirigeants de l'entreprise italo-lybienne Cerabati ont six mois pour tenter de trouver des solutions industrielles afin de préserver l'activité du site qui fabrique du carrelage. L'usine ne reçoit plus de gaz pour alimenter son four depuis le 5 décembre faute d'avoir payé son fournisseur.

 

De plus, les 119 salarié se plaignent de retards dans le versement des salaires du mois de novembre. Selon un porte-parole de la direction, 80% des salariés avaient été payés mercredi. Au début de la semaine, la direction se voulait rassurante et annonçait la reprise de l'activité après les vacances de fin d'année, avec un autre fournisseur de gaz.

 

L'ancienne usine Aera Franceram, spécialisée dans la production de tuiles céramiques photovoltaïques avait été déclarée en cessation de paiements en 2013 et était passée sous le contrôle d'entrepreneurs italo-libyens sous le nom de Cerabati.




Source : batirama.com / AFP

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (42 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

thePiccola P360 KNX