Gamme Coupe-feu Cellumat

Gamme Coupe-feu Cellumat

GIGABLOC et MAXIBLOC

La mesure la plus efficace en matière de prévention incendie de bâtiments industriels et logistiques consiste à les compartimenter en plus petits espaces séparés par des murs coupe-feu, pour éviter la propagation du feu. Les grands modules MAXIBLOC et GIGABLOC représentent la solution optimisé pour les murs coupe-feu.
Faisant partie de l’Euroclasse A1 des ‘Matériaux non combustibles’, les blocs Cellumat enregistrent de très bons résultats aussi bien sur le plan de la réaction au feu que de la résistance au feu.
Etant ininflammable, le béton cellulaire Cellumat n’apporte aucune contribution à la combustion. En cas d’incendie, il n’émettra aucune fumée et sera d’une très bonne protection pour les biens et les humains.
Les grandes dimensions des blocs (60 x 62,5 cm pour le MAXIBLOC et 120 x 62,5 cm pour le GIGABLOC) permettent de réduire le temps de mise en œuvre et de faire des économies : à l’aide d’une petite grue de chantier, on peut atteindre un rendement de pose de 10 m²/jour en moyenne.
Comme tous les blocs en béton cellulaire, le GIGABLOC et MAXIBLOC peuvent être facilement coupés sur le chantier, ce qui augmente encore la flexibilité et la rapidité de la mise en œuvre.


Le fabricant

Cellumat

Cellumat

Z.I. Saint Saulve Rue du Président Lécuyer

59880 Saint Saulve
Depuis 2008, la société française Cellumat développe et fabrique des matériaux novateurs en béton cellulaire pour la construction résidentielle et industrielle en Europe. Ces blocs sont les plus isolants sur le marché, permettant de construire RT2012, RT2020 et passif sans isolation rapportée. Légers et de grands format, les blocs sont collés rapidement et permettent de faire des économies sur le chantier. 100% recyclables et labellisés A+, ils garantissent un environnement sain et durable.

11 produit(s) pour Cellumat







ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2310 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique