Le polyuréthane, le matériau d'avenir pour isoler les toits ?

Le polyuréthane, le matériau d'avenir pour isoler les toits ?

Recticel Insulation, spécialiste de la fabrication de panneaux en Polyuréthane (PU) pour l'isolation des bâtiments, parie sur l'habitat et les artisans pour développer ses parts de marché.



 

Le groupe belge Recticel, coté en Bourse, parie sur le marché français. Sa filiale Recticel Insulation connaît en effet une forte croissance sur le marché hexagonal, porté par les nouvelles réglementations thermiques et incitations fiscales.

 

Avec un chiffre d’affaires de 220 M€, le fabricant espère d’ailleurs doubler son activité d’ici 2020, selon son président, Philippe Henrot. Pour y parvenir, l’entreprise a notamment fait construire en 2013 une unité de production à Bourges (18).

 

 

 

Et si, le groupe demeure fort optimiste, c’est que son produit en PU est encore peu connu des artisans couvreurs et des entreprises d’isolation. Or, le PU prend aujourd’hui de plus en plus de parts de marché…

 

« Le produit est encore peu connu en France, il représente néanmoins 10 % de parts de marché » explique Philippe Henrot. Face à la concurrence de la laine minérale (verre et roche) et celle du polystyrène expansé et extrudé (80% du marché), le PU commence néanmoins à séduire de nouveaux clients.

 

Les atouts de la légèreté pour les compagnons

 

« Nos panneaux rigides sont fort connus et utilisés sur les toitures plates, mais pas sur les autres segments de marché » reprend le responsable qui voudrait davantage investir l’habitat et le marché prometteur de la rénovation énergétique.

 

Or, l’industriel sait que son produit ne manque pas d’atouts. « A performances thermiques égales, notre produit est deux fois moins épais et 5 à 8 fois moins lourd » rappelle Philippe Henrot.

 

Une donnée qui génère de gros avantages, selon le responsable qui en cite quelques-uns : transports et manutentions plus faciles, cadences de mise en œuvre plus rapides, santé/sécurité des compagnons (pas de port de masque, moins de TMS*,  … )

 

Des avantages… économiques

 

« En outre, grâce à la légèreté du matériau, on évite le changement des structures supports en rénovation. Et dans le neuf, on peut redimensionner les structures afin qu’elles soient moins lourdes… » ajoute Philippe Henrot.

 

Une étude réalisée par le fabricant fait ressortir un écart de prix de presque 40 % pour une ITE en PU sur toiture, comparée à un sarking traditionnel. La prestation chiffrée inclut les produits, les accessoires, les fixations et la mise en œuvre.

 

Convaincu des atouts de son produit, Philippe Henrot  pense que l’avenir passera cependant par des systèmes mixtes incluant PU et… laine minérale, pour sa souplesse sur des supports non plans et ses propriétés acoustiques.

 

*Troubles musculo-squelettiques

 


Source : batirama.com / F. Leroy

 

Un site internet

 

Le site internet (eurotoit.fr) s’adresse aux professionnels  mais aussi aux particuliers, à la recherche d’une entrepriseIntérêt du site : il recense 650 couvreurs, classés selon 3 niveaux : ce qui connaissent le produits, ceux qui le maîtrisent et ceux qui sont agréés (150 environ).

 

Grâce à une inscription gratuite et sécurisée, chaque entreprise peut en effet accéder à un «Espace Pro» à personnaliser selon ses besoins (partages de réalisations avec des photos/vidéos ou d’expériences, de trucs et d’astuces…).

 

Un outil de géolocalisation permet de situer l’entreprise, mais aussi les distributeurs stockistes à proximité. Cet outil leur apporte également des informations techniques (avec un calculateur du nombre de fixations, bandes adhésives et panneaux)

 

Formation et l’information itinérante

 

Recticel a lancé cette année une tournée dans une quarantaine de points de vente (72 jours et 36 lieux) pour asseoir sa notoriété et informer les artisans. Au total, 968 artisans représentant 698 entreprises ont participé à la manifestation.

 

Le fabricant entame un nouveau road show (1) dans les CFA (centre de formation des apprentis) de 18 villes en France pour mieux toucher la cible artisans mais aussi les apprentis.

 

Avec un thème intitulé « L’enveloppe du Bâtiment », le fabricant s’est associé à d’autres industriels, de 4 à 6, selon les étapes, dont Doerken, Fein et Derbigum. Il abordera les points techniques et réglementaires, les aides fiscales…

(1) enveloppe-batiment.village-entrepros.fr

 

Un syndicat refondu

Face à la méconnaissance du produit PU et certains blocages qu’il peut susciter, les fabricants ont refondu leur syndicat professionnel l’année dernière (snpu.fr). Il regroupe aujourd’hui 5 industriels  (Soprema, Recticel, Kingspan, Unilin et Iko) et des fabricants de matières premières.

Articles qui devraient vous intéresser

15 Commentaires


- -
  • par AubinEco
  • 0
  • 0

Excuse Me ? Qu'est-ce c'est ? Une horreur ? Zyclon B ? Si vous pensez que PU et PIR est actuellement le Zyclon B, j'en ai vraiment fini avec les artisans d'isolation en France. Voir les fiches techniques pour notre Kooltherm qui montrent une résistance au feu à Euroclasse B-s1,d0 (EN 1301-1). Ca dit qu'il y a pratiquement pas de feu. Si nous sommes vraiment en 1972 je vous conseille de jeter votre micro-onde, vos CDs et vraiment votre téléphone portable et ordinateurs branché à l'Internet ! Quelle horreur ! Ce n'est pas une blague pour la France !


- -
  • par Jojo
  • 0
  • 0

Le PU, quelle horreur !!! pour ceux qui s'informent un peu ce produit vendu pour isolant thermique dégage lorsqu'il brule ou se consume des ions cyanures, appelé aussi en 1942 le ZYCLON B, utilisé comme poison foudroyant pour l'extermination de masse. L'avantage en cas de début d'incendie, c'est qu'une inhalation suffit à mourir, on ne souffre pas de brulure ... En voulez-vous encore chez vous ?


- -
  • par AubinEco
  • 1
  • 0

Albert, je suis certain que tout le monde dans cette discussion comprend les physiques des bâtiments. Et comme je l'ai dit, je comprends les difficultés de ponts thermiques, pare-vapeur et l'installation des isolants rigide dans ces vieux bâtiments. Mais avec des valeurs d'isolation beaucoup supérieures, PU et PIR doit signifier que nous mettons à jour nos méthodes de travail afin que les clients puissent bénéficier de ces nouveaux matériaux. Pour dire que la France ne peut pas les utiliser lorsque tous les autres pays en Europe a été les utilisant pour de nombreuses années est très isolationniste de la France. La crise dans notre secteur est en partie due à cette voir en arrière, l'opinion de regarder en soi.


- -
  • par Albert
  • 0
  • 0

Y a pas que le U dans la vie !!! Cf. JPO Certains d'entre vous n'ont pas l'air de s'y connaitre en physique du bâtiment : capacité thermique, diffusivité, effusivité, émissivité, température de confort... c'est assez affligent. Il n'y a qu'a voir le désastre annoncé et vérifié sur le terrain de la démarche DOREMI et des STR, basées sur la considération exclusive du R.


- -
  • par Hervé
  • 0
  • 0

@ Barbarossa, la résistance technique pure d'un matériaux n'a qu'un intérêt limité et théorique. Ce qui compte c'est la mise en œuvre et les conditions de mise en œuvre. Si on met un isolant entre chevrons, par exemple, le R installé chute de 20 à 30% (à cause du bois), si l'isolant est ventilé le R chute encore et si les conditions d'humidité ne sont pas favorables il chute encore (l'humidité étant conductrice du froid), etc... Il est de combien le R à la fin des travaux ??? Maintenant, reprenons, par exemple, l'isolation de toiture par l'intérieur avec du polyuréthane... Comment faites vous les découpes entre chevrons pour éviter les ponts thermiques ? Mettez-vous un adhésif en jonction de plaque pour éviter le passage d'air (le rainurage est peu efficace). Comment dimensionne-t-on la VMC pour évacuer la vapeur d'eau qui stagne dans le logement, quid de l'inertie de la toiture ? Il reste encore beaucoup de questions à régler !


- -
  • par AubinEco
  • 0
  • 0

Je me réjouis de cette discussion. Je comprends bien les difficultés de pose du PU et PIR, le pare-vapeur et déphasage, mais ces choses doivent être traitées dans le Normes 2012, BBC et BEPOS de toute façon PU devient le choix naturel de toute façon? Hervé, je parle des 21° en France. Il est sûr que le PU est un matériau de 20° dans le reste de l'Europe. Mais la France a tout simplement refuse de l'utiliser en raison d'un manque de vision, d'opportunité et de courage. Voir Roger 47 pour comprendre qu'il n'y a aucune autre raison de se plaindre de ce matériau.


- -
  • par barbarossa
  • 0
  • 0

Albert, navré, mais c'est AubinEco qui est dans le vrai. Dans toutes ces histoires d'isolants (voir notamment le feuilleton des isolants minces ), il faut rester sur les fondamentaux scientifiques qui font jouer exclusivement l'épaisseur du matériau et le lambda de ce même matériau pour déterminer sa résistance thermique propre R. Tout le reste n'est que poésie et états d'âme.


- -
  • par Hervé
  • 1
  • 0

@ Lolo Il s'agit d'un commentaire sur le polyuréthane comme matériau d'isolation et non pas de ses autres utilisations. @ AubinEco Le polyuréthane est-ce un progrès dans le bâtiment, n'est-ce pas justement un matériau du 20ème ? La laine de verre c'est pas mieux : craint la vapeur d'eau et aucun déphasage ; en plus posée sans pare-vapeur et sans étanchéité dans 99% des cas. Une isolation doit être durable, performante et permettre un habitat sain !


- -
  • par Roger47
  • 0
  • 0

Depuis début 2000 je "travaillais" le "Recticel". Je le commandais en Belgique par conteneurs de 20 ou 40' destination les Dom(s), Bourges n'était pas encore affiliée. Un excellent produit que je façonnais dans divers secteurs, isolation de paroi, gaines de climatisation. Je mettrais des photos de réalisations prochainement.


- -
  • par AubinEco
  • 1
  • 1

Voilà. Je ne comprends pas les détracteurs d'isolants courants dans le reste de l'EU, même pour les derniers 20 ans! Mais je comprends bien la crise dans notre secteur, donc pourquoi ne pas prendre les nouvelles technologies pour faire avancer notre secteur. Pourquoi rester comme vous êtes, et comme vous êtes depuis longtemps ? La crise Française est aussi là car La France ne bouge pas. Le futur est demain, pas hier.


- -
  • par soiegel
  • 0
  • 1

La toxicité du PU ne peut pas être ignoré. Aussi, ce n'est pas parce qu'il est quasi incontournable dans certains secteurs qu'il faut le généraliser. Là où il existe des alternatives plus écologiques, comme l'isolation des habitations il vaut mieux s'en passer.


- -
  • par Lolo
  • 1
  • 0

Ok.....mais je rappelle à tous les détracteurs du PUR comme moyens d'isolation sous prétexte que cela est moins bon écologiquement d'aller au bout de leurs idées. Fini les canapés (les assises sont en polyuréthane), fini les réfrigérateurs (les parois sont doublées en polyuréthane), fini les ballons d'eau chaude (idem que pour les réfrigérateurs), fini les chaussures de sports (semelles en polyuréthane) fini les pansements, fini l'amour avec les préservatifs en polyuréthane pour ceux d'entre nous allergiques au latex..........mois je préfère ma vie avec le polyuréthane que votre future vie sans !!!


- -
  • par Hervé
  • 0
  • 0

Bien sûr... Comment gère-t-on la migration de la vapeur d'eau et quid du déphasage ? Quels risques pour la charpente ?


- -
  • par AubinEco
  • 0
  • 0

Comment vous pouvez dire que les performances thermiques sont 5 fois moins bonnes ? Avec un Lambda à 0.022W/m.K contre la laine de verre à 0.035 ? Le PU, même le PIR, est l'isolant qui remplace la laine de verre car il est mieux. C'est simple. C'est le temps pour la France d'aller au 21° Siècle pas de garder le 20°, même si Isover fait une blague illégale avec ses prix pour les épaisseurs énormes. RT2012, BBC, BEPOPS etc. pour les clients qui ne veulent pas dépenser trop sur le fioul, gaz, granulés le PU et le PIR sont une option d'aujourd'hui. Par contre notre isolation Kooltherm à un certification NIBE pour dire qu'il a un impact environnemental très bas.


- -
  • par Albert
  • 0
  • 0

Bien sûr... Bien sûr...?! ça sent le pétrole dans ma maison ! « A performances thermiques égales, notre produit est deux fois moins épais et 5 à 8 fois moins lourd » rappelle Philippe Henrot. Il oubli de rappeler qu'il est 5 à 10 fois moins bon mais écologiquement (Cf. FDES). Et en capacité thermique, c’est également 5 fois moins bon.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2108 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Les volets roulants