Veolia construit aussi son siège en Seine-Saint-Denis

Veolia construit aussi son siège en Seine-Saint-Denis

Le PDG de Veolia a posé la première pierre du futur siège social du géant français de l'eau et des déchets, à Aubervilliers, dans un département qui séduit de plus en plus






"Nous voulons vivre en symbiose avec Aubervilliers et la Seine-Saint-Denis", a déclaré Antoine Frérot, en posant aux côtés d'élus du 9-3 la première pierre d'une "maison commune de l'entreprise" qui doit accueillir 2.000 salariés fin 2016 à Aubervilliers.

 

Le chantier a débuté en septembre, et d'ici à l'été 2016, 45.000 m2 sur sept étages doivent être construits dans ce quartier au nord-est de Paris. Des employés d'une quinzaine de sites en Ile-de-France y seront regroupés.

 

Veolia va côtoyer ainsi le centre commercial du Millénaire, l'un des plus gros projets commerciaux de la décennie sur une zone à cheval entre Paris, Aubervilliers et Saint-Denis. L'Agence régionale de santé s'y est aussi installée, avant le déménagement prévu du ministère de la Justice, annoncé pour 2015.

 

Une attractivité retrouvée en Seine Saint Denis

 

Il y a sept ans, lorsque l'aménagement de cette zone a commencé, "qui aurait pu penser (...) que Veolia viendrait s'y installer", a lancé Serge Grzybowski, le PDG d'Icade, propriétaire du terrain.

 

"Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, quel que soit leur statut, qui viennent s'installer ici, c'est bien la preuve de l'attractivité retrouvée de ce département qui a souffert de la désindustrialisation", a relevé de son côté le président de l'Assemblée nationale et élu du département, Claude Bartolone.

 

BNP Paribas à Pantin, SFR à Saint-Denis, Eurocopter au Bourget: la Seine Saint-Denis a en effet accueilli ces dernières années de nombreux sièges et bureaux de grandes entreprises, attirées par le prix du foncier plus modéré qu'ailleurs et la proximité avec la capitale.

 

Rivalité avec la Défense ?

 

Au point que le département se prend à rêver de rivaliser avec la Défense, premier quartier d'affaires d'Europe. Des obstacles demeurent cependant, entre les réticences de certains salariés à travailler dans un département aux prises avec une réputation difficile ou encore les projets de transport du Grand Paris qui sont loin d'être réalisés.

 

La question de l'emploi est également régulièrement soulevée, alors que l'installation de grandes entreprises ne s'accompagne pas forcément de beaucoup d'embauches locales, tout comme celle de l'embourgeoisement de quartiers populaires.

 

"L'arrivée de Veolia montre que la mutation urbaine de notre territoire a réussi", a ainsi souligné le maire communiste d'Aubervilliers, Pascal Beaudet, tout en appelant à "veiller à ce que à ce que la mutation sociale qui l'accompagne ne laisse personne sur le bas-côté".

 



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (351 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Les vérandas

Les toitures et terrasses végétalisées