Coulissant à galandage : la porte-fenêtre escamotable prend son envol !

Coulissant à galandage : la porte-fenêtre escamotable prend son envol !

Elle est plus chère mais elle apporte une plus-value incomparable à un intérieur qui trouve un pro­longement naturel vers l’exté­rieur. Retour sur cette tech­nique qui poursuit son petit bonhomme de chemin…  




 

Ce principe de porte-fenêtre escamotable remporte, depuis 8 ans, un franc succès car là où une fenêtre ou porte-fenêtre coulissante classique ne donne accès qu’à la moitié de l’ouverture, un coulissant à galandage en position ouverte, disparaît complètement dans une zone ménagée dans l’épaisseur du mur entre la cloison de doublage et le mur extérieur. En devenant invisible, il offre un dégagement sur l’extérieur sans équivalent tout en libérant de l’espace à l’intérieur désencombré des vantaux ouverts d’un coulissant classique.


Volet roulant intégré


L’offre produit est aboutie. Dans sa version monobloc, le coulissant à galandage intègre un volet roulant monté directement en usine pour une mise en œuvre simplifiée. Des ouvertures à galandage sur deux rails combinent ouvrants vitrés et volets coulissants. Dernières innovations, le galandage isolé dont le dormant est prééquipé en usine d’un doublage isolant ou encore le galandage d’angle viennent compléter les classiques ouvrants monorails à 1 ou 2 vantaux ou bi-rails à 2 ou 4 vantaux. Sa mise en œuvre demande un soin tout particulier pour garantir l’étanchéité à l’air dans la zone de refoulement sous peine de créer des ponts thermiques.


Source : batirama.com / Virginie Bourguet

 

 Avis d'expert  Phillippe Macquart*  «Attention à la mise en œuvre »

 

coulissantgalandageexpert.jpg
« Même si la plupart des fabricants industriels proposent des coulissants à galandage, le marché reste toujours localisé dans les régions méridionales. Comme pour une menuiserie coulissante classique, le coulissant à galandage se décline en aluminium, en bois ou en PVC.

 

Les coulissants à galandage en PVC peuvent être renforcés de fibres de verre permettant d’obtenir un clair de vitrage aussi important qu’avec de l’aluminium, matériau qui tient toujours le haut du marché.L’aluminium est plébiscité pour la rigidité et la finesse de ses profilés et pour la possibilité de le décliner en bi-couleurs grâce au thermolaquage.


 Plus adaptée à la construction neuve, la technique du galandage peut également s’appliquer en rénovation, en acceptant de perdre en surface habitable puisqu’après avoir déposé les doublages et les isolants en place de chaque côté de l’ouverture, il faut ensuite reconstituer une contre cloison intérieure .

 

La mise en œuvre d’un coulissant à galandage satisfait aux mêmes règles de pose qu’un coulissant classique avec une exigence de qualité identique, faute de quoi, tout le bénéfice de performance thermique qu’offre aujourd’hui une menuiserie est perdu. Une mise en œu­vre dans le respect des règles de l’Art vaut pour toute installation de menuiserie extérieure. Et nous travaillons avec l’organisme de certification Veritas sur une démarche qualité intégrant des garanties de pose qui devrait aboutir d’ici quelques semaines à une certification de pose et ce, pour tous les types de menuiseries »


* Délégué général de l’Ufme, Union des fabricants de menuiseries extérieures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






   

Monorail à 1 ou 2 vantaux, bi-rails à 2 ou 4 vantaux, il s’adapte à toutes les configurations pour des ouvertures pouvant atteindre 5 m et plus…


Une porte-fenêtre à galandage doit répondre à toutes les exigences réglementaires et normatives des portes-fenêtres coulissantes traditionnelles avec toutefois quelques particularités techniques : un cadre dormant doit exister à la périphérie complète du châssis comprenant la ou les zones de refoulement et comporter un montant chicane intermédiaire à la limite de la zone de refoulement et de la partie vision?; ce cadre dormant doit être conçu pour recevoir un doublage isolant ; la traverse basse doit récupérer et drainer l’eau de pluie tombant des ouvrants lorsqu’ils sont repliés à l’intérieur du mur ; les vantaux doivent pouvoir être dégondés sans avoir à démonter le mur de doublage intérieur ; enfin, pour assurer la maintenance et le nettoyage du ou des rails de roulement, la zone de refoulement doit être accessible par une cloison démontable ou une trappe de visite. Un point sensible dans la mise en œuvre d’un coulissant à galandage est justement cette zone de refoulement qui doit impérativement être isolée pour respecter le garde-fou conforme à la réglementation thermique en vigueur. Le calfeutrement entre dormant et mur extérieur, y compris dans cette zone de refoulement, doit donc être assuré selon les conditions détaillées dans les différents DTU propres à chaque type de menuiseries (aluminium, PVC, bois…) afin d’empêcher toute circulation d’air entre cette zone et les doublages juxtaposés. À noter que, pour le calcul des caractéristiques thermiques de la zone de refoulement, le ou les dormants situés dans cette zone sont à traiter comme des ponts thermiques de liaison. Les fabricants proposent des coulissants à galandage qui s’adaptent à des reprises d’isolations allant généralement de 100 à 210 mm d’épaisseurs et pour lesquels il est possible de prévoir un seuil affleurant avec un rail de roulement encastré dans le sol.

 

À retenir

   
Intérêts : gain de place et discrétion assurés.
Limites : le coût avec une plus value par rapport à un coulissant classique.



 




   

Ce produit prêt-à-poser, qui repousse un peu plus les limites techniques, répond parfaitement aux tendances architecturales actuelles en permettant une ouverture panoramique sans rupture visuelle.


Destiné aux constructions présentant des angles de structure maçonnés sans pilier, ce galandage d’angle en aluminium bénéficie d’une ouverture totale allant jusqu’à 1,40 m de chaque côté. Ce galandage se compose de deux rails, deux vantaux vitrés et deux volets pour l’occultation. Ces volets en lames d’aluminium profilées (lames d’occultation avec doucines, en V ou persiennes) coulissent sur le rail extérieur dans la zone de refoulement accessible grâce à un capot de finition faisant office de trappe de visite. Les dormants sont assemblés dans les angles à l’aide d’éclisses et d’équerre de rails en aluminium ou en inox. Toutes les coupes droites des profilés sont étanchéifiées par un film silicone autocollant. Pour une sécurité accrue, les profilés de jonction entre les deux ouvrants sont à recouvrement, la fermeture est à 1, 2 ou 3 points. Ce coulissant, qui permet de reprendre des épaisseurs d’isolants de 140 à 200 mm et peut recevoir des vitrages jusqu’à 25 mm d’épaisseur, affiche un coefficient de transmission thermique Uw inférieur à 2 W/m2.K (ce qui correspond à un classement Acotherm Th9) et bénéficie d’un classement AEV (perméabilité l’air, étanchéité à l’eau et résistance au vent) A*3 E*6B V*C2. Le vaste éventail de couleurs et de finitions permet de l’intégrer à toutes les architectures et tous les styles : les profilés aluminium sont disponibles non seulement dans plus de 300 teintes mais aussi dans 8 coloris imitant les nervures du bois, dans 10 autres offrant un aspect grainé et enfin dans 40 finitions anodisées. Bien entendu, il est également possible, avec la technologie de la rupture de pont thermique, de jouer sur deux couleurs différentes entre l’intérieur et l’extérieur.


* proposé par Initial.
 

  À retenir

 

 
Intérêts : permet une ouverture panoramique
sur le paysage.
Limites : ne peut s’adapter que sur des constructions ne présentant aucun pilier d’angle.

Pour rappel

Aucun DTU ne prend en compte les menuiseries coulissantes à galandage. Le Syndicat national de la construction des fenêtres, façades et activités associées (Snfa) a donc publié conjointement avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (Cstb) et plusieurs bureaux de contrôle, une fiche technique précisant les caractéristiques de conception et de mise en œuvre d’une porte fenêtre à galandage. À télécharger sur le site www.snfa.fr dans la rubrique ­“bibliothèque”, fiche n°34.


Lire la suite


Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Modul'Air

PW168 & PW198