Décès accidentel du président du CCCA-BTP

Décès accidentel du président du CCCA-BTP

René Chauvet est décédé accidentellement à l’âge de 72 ans. Son prédécesseur, Jean-Luc Sethi assure l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau président pour le CCCA-BTP.





Toute la profession gardera de lui le souvenir d'un homme compétent et aimable, pleinement dévoué à la cause de la formation dans le BTP, notamment celle des jeunes par la voie de l'apprentissage. Son sourire généreux et son sens de la convivialité manqueront à tous.

 

Âgé de 72 ans, René Chauvet avait été élu président du CCCA-BTP en juillet 2013. Représentant de la CFE-CGC BTP, Il avait succédé à Jean-Luc Sethi, représentant de la FFB.

 

À l’occasion de son élection à la présidence du CCCA-BTP, il avait déclaré : C’est pour moi un grand honneur. Même si le secteur du BTP est confronté à des difficultés en raison d’une conjoncture économique encore difficile, je veillerai à ce que le réseau des CFA du BTP reste opérationnel pour assurer la formation des jeunes dont les entreprises ont besoin et la réussite de leur parcours. »

 

Jean-Luc Sethi, son prédécesseur et actuel vice-président du CCCA-BTP, assurera la présidence du réseau par intérim, jusqu’à la nomination d’un nouveau président.

 

Un beau parcours professionnel

 

René Chauvet avait su mener de front un parcours professionnel dans les travaux publics et un engagement syndical sans faille pendant plus de trente ans. Électricien de formation, René Chauvet a commencé sa carrière dans le secteur de la sidérurgie en Lorraine.

 

En 1962, il a rejoint le département sidérurgie d’une grande entreprise de travaux publics (SGE devenue par la suite CEGELEC), où il a participé à la construction d’usines, de hauts fourneaux, d’aciéries et à la réalisation de la ligne 1 du métro de Mexico.

 

Les années 70, marquées par la fin des gros investissements dans la sidérurgie, l’ont conduit à s’orienter vers un poste de coordinateur de travaux pour l’ensemble des agences de la région Nord et Est, puis a élargi son périmètre d’action à la coordination de la sécurité et de la formation.

 

Les dix dernières années de sa carrière lui ont ainsi permis de contribuer à la mise en place et au développement de l’apprentissage dans l’entreprise. Il a assumé la responsabilité du recrutement de jeunes (environ cinquante par an), de leur suivi, de leur évolution et de leur insertion dans l’entreprise. Il a aussi pris en charge le suivi de la formation des tuteurs d’entreprise (maîtres d’apprentissage).

 

C’est à cette période (1990) qu’il a commencé à collaborer avec le CCCA-BTP, qui avait détaché un conseiller formation pour suivre cette action dans toutes les implantations françaises de l’entreprise.

 

Un engagement syndical fort

 

René Chauvet s’est engagé syndicalement dès le début des années 80. Après quelques années de syndicalisme dans l’entreprise (CEGELEC), il a souhaité assurer des mandats dans des organismes paritaires.

 

Il a notamment été désigné administrateur dans l’association gestionnaire des CFA du BTP de la région Nord - Pas-de-Calais, à l’AREF et à l’OPPBTP. Il a participé à tous les conseils de perfectionnement des CFA, riches d’enseignements pour le suivi et l’évolution de l’apprentissage BTP.

 

L’âge de la retraite arrivé, il s’est entièrement consacré aux activités de la CFE-CGC BTP et a poursuivi au sein du secteur du BTP son engagement dans le domaine de la formation.

 

Siégeant à la CPNE, au CCCA-BTP, à l’OPCA TP puis à l’OPCA de la Construction, au travers de ses différents mandats, il a participé aux négociations de tous les accords de branche en matière de formation.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (612 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Ventilation double flux dans le résidentiel