Cavac Biomatériaux transforme le chanvre en isolant thermique et acoustique

Des bottes de paille de chanvre entreposées dans l'usine Cavac Biomatériaux de Sainte Gemme la Plaine en Vendée

Le chanvre permet de produire à la fois des isolants thermiques et acoustiques et des granulats pour le béton de chanvre, un mélange de chanvre, de chaux et d'eau.




Cavac Biomatériaux, filiale de Cavac, un groupe coopératif agricole vendéen, est installé dans le sud de la Vendée. La société est spécialisée dans la valorisation industrielle de fibres végétales comme le chanvre et le lin et les transforme en matériaux biosourcés pour l’isolation thermique et acoustique dans le bâtiment, mais pour quantité d’autres usages : fibres papetières, usages médicaux, etc. Dans le chanvre, notamment, rien ne se perd.

 

L’usine de Sainte Gemme la Plaine

 

Nous avons visité l’usine Cavac Biomatériaux de Sainte Gemme la Plaine (85) qui, à partir de lin et de chanvre, fabrique 150.000 m³ d’isolant biosourcé par an.

 

Qui dit matériaux biosourcés, dit aussi agriculture. Le chanvre et le lin utilisés par l’usine proviennent de 2.000 ha cultivés dans un périmètre de 150 km autour de l’usine par 250 agriculteurs. C’est, en quelque sorte, une filière du champ au chantier. ©Cavac

 

L’usine Cavac Biomatériaux de Sainte Gemme la Plaine a été ouverte en 2009 et emploie 50 personnes. Mais déjà, face à la demande croissante du marché de l’isolation biosourcée qui progresse d’environ 20% par an depuis 3 ans, le groupe Cavac investit dans la construction d’une nouvelle usine à Sainte Hermine (85). Le biosourcé ne constitue en effet qu’environ 11% du marché de l’isolation thermique et acoustique en France. Ce qui laisse une bonne marge d’expansion.

 

Cette nouvelle unité de production, qui représente un investissement de 27 M€, permettra à la Cavac de tripler sa capacité de production, passant ainsi à 400.000 m³ d’isolants par an. Son démarrage est prévu en septembre 2024 et elle emploiera 30 personnes.

 

Dans le même temps, Cavac biomatériaux construit 500 m² de nouveaux bureaux à Mouilleron-le-Captif (85) pour un coût de 1 M€. Ils mettent en valeur les produits Cavac et sont naturellement construits entièrement en biosourcé, à l’exception de la dalle béton et des fondations : structure poteaux-poutres bois lamellé-collé, Plancher en OSB sur poutres, cloisons et façades en structure bois, dont les coffres sont remplis d’isolation Cavac, enduit en béton de chanvre projeté, laine de chanvre-lin-coton pour les cloisons et la toiture, ouate de cellulose pour le mur enveloppe nord. Au total, ce bâtiment mobilise 50 m³ de béton de chanvre, 60 m³ de mélange chanvre-lin-coton et 22 m³ de ouate de cellulose. ©Cavac

 

 

Deux grandes étapes de transformation du chanvre

 

L’usine de Sainte Gemme la Plaine rassemble deux activités de transformation : le défibrage des pailles de chanvre et le nappage pour la fabrication de panneaux. Le chanvre est implanté de fin avril à début mai, puis récolté en août et septembre. Il sèche ensuite naturellement dans les champs durant 15 jours à un mois, avant d’être stocké en bottes cubiques chez les agriculteurs durant 3 à 15 mois, pour approvisionner l’usine, qui tourne en 3x8, au fur et à mesure de ses besoins. L’usine traite 15.000 m³ par an et produit de quoi isoler thermiquement environ 50 maisons par semaine.

 

Les stocks de bottes de chanvre de l’usine, de plusieurs types, représente environ 48 heures de production. Chaque année, l’usine traite 15.000 t de paille de chanvre. ©PP

 

Le défibrage est la première opération. Elle consiste, par brouillage mécanique, à séparer la chènevotte, la partie intérieure et ligneuse de la paille de chanvre, dite aussi petit bois, qui sera livrée par Cavac à des fabricants de béton de chanvre, de la fibre de chanvre, la partie extérieure de la paille, qui est utilisée pour la fabrication de l’isolation thermique et acoustique. ©PP

 

La chènevotte est pleine de bulles d’air. Elle sera combinée avec de la chaux pour produire du béton de chanvre. Non-porteur mais isolant et perspirant, le béton de chanvre est utilisé en remplissage de cloisons, principalement par les fabricants hors-site, dont Wall’Up qui produit en Essonne le panneau Wall’Up Prefa, un panneau préfabriqué ultra-performant sur base ossature bois et isolée de béton de chanvre.

 

Le nappage permet de former des feutres, des rouleaux, des panneaux souples d’isolant thermique et acoustique. ©PP

 

Cavac Biomatériaux produit également de la fibre papetière dans la même usine que l’isolation thermique et acoustique. ©PP

 

Sous la marque Biofib, CAVAC Biomatériaux produit notamment Biofb’Chanvre, de l’isolant thermique de chanvre en 100 et 200 mm d’épaisseur, et Biofib’Cloison, un isolant acoustique en chanvre. ©PP

 

 

CAVAC Biomatériaux fabrique également Biofib’Ouate, de l’isolation acoustique renforcée en 45 mm d’épaisseur, ainsi que Biofib’Trio, de l’isolation chanvre-lin-coton en 45, 60, 80, 100, 120, 145, 160, 180 et 200 mm d’épaisseur. ©PP



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (33 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits