Frédéric Gardès, PDG de Colas, démissionne suite au retrait de l'entreprise de la Bourse

siège de Colas

Bouygues a annoncé lundi son intention de retirer de la Bourse sa filiale Colas, spécialisée dans la construction d’infrastructures, via un projet d'offre publique de retrait qui sera déposé "dans les prochains jours".




Photo : siège de Colas. © Colas, sur Linkedin

 

L'actuel PDG de Colas, Frédéric Gardès, a "présenté sa démission" car ce "projet de retirer Colas de la cote" ainsi que l'annonce d'une dissociation des fonctions de président et de directeur général "ne correspondaient pas à ses attentes personnelles", précise Bouygues.

 

Frédéric Gardès

Frédéric Gardès, PDG de Colas depuis plus de 12 ans, a donné sa démission. © Frédéric Gardès - Linkedin

 

Colas, filiale spécialisée dans les travaux routiers et ferroviaires, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 15,5 milliards d'euros (sur 44,3 milliards pour l'ensemble du conglomérat Bouygues), pour un résultat net part du groupe de 301 millions d'euros.

 

A la suite d'un conseil d'administration qui s'est tenu dimanche, Bouygues indique qu'il déposera "dans les prochains jours auprès de l'Autorité des marchés financiers un projet d'offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire visant les titres Colas qu'elle ne détient pas, au prix de 175 euros par action". A l'issue de cette offre, Colas "sera retirée de la cote".

 

Lundi, avant l'ouverture de la Bourse de Paris, l'action Colas valait 113,50 euros.

 

Cette opération "s'inscrit dans le cadre d'une opération de simplification de la structure capitalistique de Colas et du groupe Bouygues", détaille le géant du BTP, qui précise détenir actuellement 96,8% du capital de Colas.

 

"Dans le prolongement de cette opération de retrait de la cote souhaitée par Bouygues", le communiqué indique que le conseil d'administration de Colas, "sur proposition de son Comité de sélection et des rémunérations, a décidé d'instituer une dissociation des fonctions de président du Conseil d'administration et de directeur général, afin de permettre à celui-ci de se concentrer sur la direction opérationnelle de Colas". Mais Frédéric Gardès a "informé" le conseil d'administration "que les conséquences à son égard du projet de retirer Colas de la cote, d'une part, et de la modification des modalités d'exercice de la direction générale de Colas, d'autre part, ne correspondaient pas à ses attentes personnelles. Dans ces conditions, il a présenté sa démission de ses fonctions de président-directeur général et de son mandat d'administrateur".

 

M. Gardès avait été nommé à la direction générale en 2019. Bouygues a annoncé lundi avoir procédé à deux nominations "avec effet immédiat" de Pascal Grangé, président non exécutif du conseil d'administration de Colas, et Pierre Vanstoflegatte comme directeur général.




Source : batirama.com & AFP

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (109 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits