Guard Industrie ravive la place Tien An Men

Guard Industrie ravive la place Tien An Men

Cette PME française qui fabrique des produits de protection des sols, s'est emparée des plus gros chantiers de la capitale chinoise ! Et réalise 40 % de son CA à l'export dans  45 pays du monde entier !



 

Au départ, il s'agissait seulement de trouver un produit pour traiter les tissus des meubles anglais fabriqués par Alain Wayser. Vingt ans plus tard, Barnabé fils a pris les rênes de Guard Industrie. La PME, fondée par son père, conçoit et fabrique dans son usine de Toulouse des produits de nettoyage et de protection des sols.

 

La fabrique de "cosmétiques" pour matériaux de construction, dont le siège social est à Montreuil (93) emploie aujourd'hui 40 personnes en France plus une trentaine dans le monde entier, notamment dans ses filiales étrangères, comme en Angleterre, en Italie mais aussi en Chine (Pékin et Hong Kong). "Nous réalisons 40% de notre chiffre d'affaires à l'étranger et vendons nos produits dans 45 pays du monde, révèle Barnabé Wayser, Président de Guard Industrie.

 

Deux chantiers "vitrine" en Chine

 

Cette importante croissance à l'international (+ 375% entre 2005 et 2012) pour une PME française restée très familiale est le fruit d'un travail de longue haleine. "C'est beaucoup de temps passé et d'investissements, confie Rémi le Bastard, directeur général adjoint. Ancien DGA de Sika, il a rejoint Guard Industrie en janvier 2012, pour accompagner le développement de l'entreprise.

 

C'est un "petit" chantier chinois réalisé en 2009 qui a permis à Guard de se faire un nom à Pékin. Après la rénovation d'une des artères menant à la place Tien An Men, la municipalité de la capitale chinoise s'intéresse aux produits Guard pour redonner tout son éclat à la place elle-même. " Nos produits ont été testés pendant un an et demi et nous avons reformulé le Protect Guard FT pour qu'il réponde aux normes d'imperméabilité chinoises qui diffèrent des nôtres."

 

Résultat : des tests concluants qui ont permis à Guard de voir son produit prescrit également pour la rénovation du parc olympique de Pékin. Entre la mi août et la mi novembre 2012, ce sont non moins de 30 tonnes de Protect Guard FT qui ont été pulvérisés sur ces deux chantiers.

 

Une deuxième usine en 2014

 

Pour faire face à sa croissance à grande vitesse, Guard Industrie projette la construction d'une deuxième usine de production à Toulouse à l'horizon 2014. Un investissement conséquent pour cette PME mais nécessaire. Malgré des perspectives peu encourageantes sur le marché français de la construction, tout au moins à court terme, Guard prévoit quand même une croissance de 5 à 6 % en 2013 dans l'hexagone.

 

" À l'export, notamment en Italie, en Grande Bretagne mais aussi en Russie, nous visons une croissance à 2 chiffres", précise Barnabé Wayser. Autres pays ciblés, le Brésil et l'Amérique du nord notamment le Canada. Une chose est sûre, la PME française n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin

 

Source : batirama.com / Céline Jappé

 

 

Bientôt un produit pour dépolluer l'air ?

 

Réputée pour sa gamme de produits de traitement hydrofuge, oléofuge, anti tâches et anti salissures de tous matériaux poreux soumis à un fort trafic, Guard Industrie travaille au développement de nouvelles formulations.

 

" Avec notre département R&D, nous cherchons à élaborer une gamme de produit de dépollution de l'air intérieur", annonce  Barnabé Wayser précisant que le ministère du redressement productif soutient l'entreprise dans ses recherches.

 

 

 

 

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2258 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE