Des écologistes aspergent de peinture la Fondation Louis Vuitton et la place Vendôme

Fondation Louis Vuitton

Ces actions menées lundi ont été revendiquées par les organisations écologistes Extinction Rébellion et Dernière Rénovation.




Dans une vidéo publiée sur Twitter par le journaliste Clément Lanot, un groupe de militants est filmé en train d'asperger sur l'établissement, fermé lundi, de la peinture orange et rose.

 

Les militants ont lancé de la peinture sur les façades vitrées à l'aide d'"extincteurs" et au moyen de "bombes de peintures" fabriquées à partir de "petits ballons", a expliqué un porte-parole d'Extinction Rébellion. L'action menée par "une trentaine" de militants, selon l'organisation, a eu lieu vers 09H30 et a duré "une dizaine de minutes".

 

Extinction Rebellion entend à travers cette action, viser le groupe de luxe LVMH qu'il accuse d'"optimisation fiscale". "Dans ce contexte social actuel où les Français renoncent à un repas par jour à cause de l'inflation, la santé des grands groupes est indécente", a déclaré le porte-parole. "Les revendications salariales et sociales des syndicats ont tout notre soutien", a ajouté le porte-parole, en référence au cortège intersyndical du 1er-Mai qui doit s'élancer de la place de la République à partir de 14H00.

 

Située dans le bois de Boulogne, la Fondation Louis Vuitton, l'un des musées les plus fréquentés de Paris, présente actuellement l'exposition "Basquiat x Warhol, à quatre mains".

 

A quelques kilomètres de là, un autre site parisien, la célèbre Place Vendôme, a été aussi pris pour cible par le collectif Dernière rénovation. Vers midi, des individus ont lancé de la peinture orange "à l'aide d'extincteurs", sur la façade et le parvis du ministère de la Justice, pour dénoncer "le Ministère de l'injustice climatique et sociale", a rapporté l'organisation dans un communiqué. Sur cette place Vendôme connue dans le monde entier pour ses bijouteries de luxe, la façade de l'hôtel Ritz a également été visée par des jets de peinture au moyen de "ballons" baudruches. Six militants ont été interpellés après cette action place Vendôme et placés en garde à vue, a indiqué une source policière.

 

"En protégeant les ultra-riches, premiers responsables des émissions de gaz à effet de serre, notre gouvernement fragilise les plus pauvres d'entre nous", a dénoncé l'organisation, en attaquant aussi "l'injuste réforme des retraites", "une loi climaticide". "En poussant les actifs à travailler deux ans de plus, elle soutient une économie productiviste et polluante qui épuise les ressources naturelles et détraque les écosystèmes", a-t-elle ajouté dans son communiqué.

 

D'autres actions du collectif ont été menées à Strasbourg, Dijon, Lyon, Tours, Montpellier et Bordeaux, où des statues ont été revêtues de banderoles et de tee-shirts barrés de slogans tels que "Le patronat bousille le climat", "Ni 64 ans, ni 64 degrés", "Super riches = super pollueurs", selon un autre communiqué de Dernière Rénovation.

 

Fondée début 2022, Dernière rénovation a multiplié les actions coups d'éclat pour réclamer un plan de rénovation énergétique ambitieux, perturbant le Tour de France, Roland-Garros, un match de football PSG-OM ou la cérémonie des récompenses du cinéma français, les Césars. 




Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits

Gramitherm®

Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (191 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

DarkFighterX