Les artisans toujours inquiets selon l'étude menée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes

Les artisans toujours inquiets selon l'étude menée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes

Cette étude, menée au 2ème trimestre 2022, indique une inquiétude grandissante des entreprises adhérentes à les Capeb de la région Auvergne-Rhône-Alpes.



Les résultats de l'étude conduite par les Capeb d'Auvergne-Rhône-Alpes confirment la tendance du 1er trimestre. Les indicateurs sont peu encourageants en ce qui concerne le niveau d'activité, la trésorerie, le chiffre d'affaires ou les marges. Ces circonstances se traduisent en une réelle inquiétude des entreprises artisanales du bâtiment interrogées dont les chantiers sont impactés par les difficultés d'approvisionnement des matériaux et la flambée des prix, d'autant que la pénurie de main d'oeuvre qualifiée ne facilite pas la gestion des chantiers. En effet, les trois difficultés rencontrées le plus souvent par les entreprises interrogées sont la hausse du prix des matières premières (citée par 93% des entreprises), les difficultés d'approvisionnement (citées par 66%), et un manque de main d'oeuvre qualifié (pour 49% d'entre elles).

 

Dominique Guiseppin, président de la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, commente : "Malgré le contexte défavorable, nos entreprises tentent de résister, mais l’inquiétude est réelle pour les mois à venir. C’est pour cette raison que nous attendons avec impatience les Assises du BTP annoncées par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, afin que les problématiques terrain soient posées et que la Capeb puisse porter ses propositions, des solutions pragmatiques adaptées aux contraintes de nos artisans et de nos entreprises artisanales."

 

Un marché de plus en plus tendu

 

43% des chefs d’entreprise déclarent rencontrer des difficultés au niveau de l’activité de leur entreprise, soit 4 points de plus qu’au trimestre précédent et 21 points sur une année. C’est notamment le cas des entreprises tous corps d’état, des charpentiers et des entreprises d’isolation.

 

Dans un contexte de difficultés d’approvisionnement qui retardent les chantiers, la visibilité sur les carnets de commande s’allonge.  51% des artisans déclarent une visibilité supérieure à 3 mois, soit une augmentation de 3 points par rapport au 1er trimestre 2021.

 

Une rentabilité des entreprises qui reste incertaine

 

Avec un résultat de 31%, le nombre d’entreprises qui déplorent un niveau de trésorerie faible ou insuffisant augmente encore ce trimestre de 2 points. Quant à leurs marges, si elles restent stables ce trimestre pour 54% des entreprises, elles sont toujours en baisse pour 43% d’entre elles. La hausse des prix des matériaux et de l’énergie n’est en effet pas systématiquement répercutée par les entreprises.

 

Des intentions d’embauche toujours importantes

 

La tension du marché ne freine pas les intentions d’embauche des entreprises. 47% des chefs d’entreprise souhaitent en effet recruter ou sont en réflexion. Les contrats à durée indéterminée (CDI) sont privilégiés par 58% des chefs d’entreprise. Pour faire face à leurs difficultés de recrutement de main d’œuvre qualifiée, 47% des artisans envisagent ce trimestre de former un apprenti (soit 18 points de plus que le trimestre précédent).

 

 

 


Source : batirama.com / Photo © Drazen Zigic de Freepik

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (79 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique