Le R32 domine dans les pompes à chaleur et la climatisation au Salon Mostra Convegno

Le R32 domine dans les pompes à chaleur et la climatisation au Salon Mostra Convegno

De la petite pompe à chaleur air/eau au nouveaux DRV, en passant par les groupes froids réversibles de moyenne puissance, le R32 s’est imposé en froid, climatisation et chauffage thermodynamique.



Voici quatre ans que nous n’étions pas venus à Milan pour la Mostra Convegno Expocomfort (MCE), le grand salon Italien du chauffage, de la climatisation et de la distribution sanitaire. Quatre ans après la dernière édition en 2018, la 42ème MCE se déroule à nouveau en présentiel à Fiera Milano, du 28 juin au 1er juillet 2022. Elle se poursuit ensuite jusqu’au 6 juillet en version numérique en ligne.

 

Cette année, MCE accueille un peu plus de 1500 exposants, dont 44 % de non-italiens.

 

 

Le R32 dans les pompes à chaleur air/eau

 

 

En parcourant les halls 13, 15, 22 et 24, consacrés au traitement d’air, il est très clair que le R32 est maintenant installé partout. Quelques fabricants exposent bien encore des systèmes au R410A, mais presque honteusement, tellement ils ont conscience que ce fluide n’a plus d’avenir, étant donné son GWP de 2088, là où l’Europe vise un GWP (Global Warming Power ou contribution au réchauffement planétaire, PRG pour Potentiel de Réchauffement Global en français) moyen 400 pour les fluides mis sur le marché en 2030.

 

Le R32, avec son GWP de 675, est arrivé sur le marché vers 2019, d’abord dans les petites pompes à chaleur air/eau. A la Mostra Convegno en 2022, on peine à trouver une pac qui ne soit pas chargée en R32. Quelques fabricants optent pour le R290. Ce sera l’objet de notre prochain article.

 

 

Le R32 est capable, dans une pac double (chauffage et production d’ECS) ou triple service (avec le rafraîchissement en plus), de produire de l’eau chaude à 60°C. Aermec, une référence parmi les marques italiennes en thermodynamique, exposait à la Mostra Convegno sa nouvelle pac air/eau triple service HMI. ©PP

 

 

Elle offre une puissance froid de 3 à 14,5 kW, une puissance chauffage de 4 à 15,5 kW. Pour la production d’ECS, elle est accompagnée du préparateur DHWT 300S (300 l). Elle utilise naturellement le R32, ce qui lui permet de produire de l’eau chaude à 60°C par une température extérieure de 7°C. Par -25°C à l’extérieur, elle produit encore de l’ECS à 48°C.

 

Elle bien sûr connectable, soit par module WiFi avec une application téléchargeable pour iOS ou Android, soit à l’aide d’une passerelle vers Modbus pour son raccordement à la plupart des GTB du marché.

 

Systemair montrait à Milan plusieurs gammes de pac air/eau réversibles au R32 : SYSHP mini 07-16 de 7,4 à 14 kW froid, 8,5 – 16,2 kW chauffage, la SYSHP mini Split avec une liaision en fluide vers l’unité intérieure murale ou au sol.

 

Toshiba, qui passera toutes (toutes ? toutes !) ses gammes de pac, de climatiseurs et de VRF au R32 d’ici la fin de l’année, montrait lui-aussi ses pac reversibles Estia air/eau split au R32, dont la puissance varie de 6 à 11 kW. Toshiba propose des ventiloconvecteurs pour accompagner les pac Estia et fonctionner en chauffage et en rafraîchissement. Toshiba devrait dévoiler de nouveaux modèles de pac à Interclima, notamment de nouveaux modèles triphasés.

 

 

Du R32 en moyenne puissance

 

 

Mais, ce qui est déjà plus remarquable, c’est que les constructeurs exposaient des groupes R32 de moyenne et de grande puissance. Systemair, par exemple, mettait en avant ses gammes de pac réversibles SYSAQUA R32 jusqu’à 176 kW froid et 182 kW chauffage, avec un SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio, l’équivalent du COP saisonnier en mode froid) de 5,1 et un SCOP (COP saisonnier) de 4. Ces machines embarquent des compresseurs scroll, des ventilateurs à moteurs EC et des pompes à vitesse variable sur le départ d’eau.

 

 

De même, Aermec exposait ses groupes froid seul air/eau NRGI 151-602, dont les puissances froid varient de 39,5 à 132 kW. Comme ce sont des machines professionnelles, elles bénéficient d’un raccordement à Modbus, Modbus TCP ou BACNet/IP. ©PP

 

 

Aermec pousse le R32 encore beaucoup plus loin avec sa gamme de groupes froid seul NRG 0800-2400, dont la puissance s’étend de 229 à 719,8 kW. ©PP

 

 

La gamme R32 Aermec NRG 0800-2400 est équipée de compresseurs scroll, d’évaporateurs (fluide/air) en aluminium à microcanaux qui augmentent l’efficacité, réduisent le volume de réfrigérant et allègent les machines. ©PP

 

 

Les groupes Aermec NRG 0800-2400 produisent de l’eau glacée jusqu’à une température de -10°C pour certains modèles de la gamme. Tous fonctionnent jusqu’à 49°C de température extérieure. Leur SEER varie selon les modèles de 4,46 à 5,51. Leur rendement saisonnier, le fameux Etas de la Directive ecoDesign, commence à 175,5% et dépasse 220% sur un modèle de la gamme.

 

 

Du R32 dans les DRV

 

 

La grande nouveauté de la Mostra Convegno est l’arrivée du VRF (Variable Refrigerant Flow ou DRV en français pour Débit de Réfrigérant Variable) au R32, annoncée par Toshiba pour l’automne 2022, dans moins de 6 mois.

 

 

Le VRF R32 Toshiba sera 2 ou 3 tubes, sur le même groupe. C’est le seul du marché offrant cette possibilité. L’architecture 3 tubes permet de faire de la récupération de chaleur. Pour satisfaire toutes les exigences de sécurité des installations, le R32 est classé A2L. Toshiba équipe ses unités intérieures de détecteurs de fuite. ©PP

 

 

Les vannes motorisées, chargées de la fermeture automatique du circuit de réfrigérant en cas de détection de fuite, seront équipées de batteries pour garantir leur bon fonctionnement, même en cas de panne de courant.

 

 

Toshiba monte les vannes d’arrêt automatiques du circuit R32, directement dans les boîtiers de répartition, de manière à la fois à faciliter l’installation et à minimiser les volumes de R32 pouvant fuir. ©PP

 

 

Il ne sera pas possible de raccorder plusieurs groupes extérieurs ensemble dans le cas du VRF R32 de Toshiba. La règle sera un groupe extérieur, un seul circuit. Il sera naturellement toujours possible d’installer plusieurs groupes extérieurs, mais chacun alimentera un circuit indépendant des autres.

 

Le R32 est partout, c’est entendu. Il triomphe, mais c’est peut-être une victoire de courte durée. En effet, selon la direction que prendra le règlement européen F-Gaz, dont la révision est en cours, son avenir sera plus moins long. Si la F-Gaz, comme on dit, est révisée selon les termes sévères proposés par la Commission Européenne, il est probable que le R32 disparaîtra des équipements neufs dès 2027. Si la révision de la F-Gaz est plus laxiste – plus réaliste, disent les tenants du R32 -, celui-ci peut durer jusque 2030. Ce qui est tout de même bientôt.

 

Mais plusieurs fluides, dont le R290, également très présent à la Mostra Convegno, sont prêts à prendre la relève. Ce sera l’objet de notre prochain article.

 

 

Toshiba dispose au Japon, de longue date, d’une excellente gamme de groupes de production d’eau glacée, froid seul ou réversibles, modulaires. Elle est enfin estampillée CE et sera commercialisée à l’automne. ©PP

 

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (79 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5


Le nettoyage et décapage des matériaux de façade