Un bracelet intelligent pour prévenir les coups de chaleur sur chantier

Un bracelet intelligent pour prévenir les coups de chaleur sur chantier

Une étude expérimentale sur un bracelet de détection du coup de chaleur a été menée par l'OPPBTP, Pro BTP et Biodata bank. Il doit être commercialisé sous peu.



L’OPPBTP - Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics, l’assureur Pro BTP et la start-up japonaise spécialisée dans l’e-santé Biodata bank livrent les résultats d’un protocole expérimental d’essai et de mesure du bracelet de détection du coup de chaleur, développé par Biodata bank. Réalisée dans le cadre de leur partenariat signé en juin 2021, cette étude a été menée sur 4 mois, dans des conditions réelles d’utilisation du bracelet par une population de 880 salariés du BTP. Les résultats obtenus démontrent la pertinence du bracelet intelligent comme dispositif d’assistance et d’aide pour prévenir les coups de chaleur, dans une démarche guidée par les principes généraux de prévention.

 

 

Le coup de chaleur, un risque majeur sur les chantiers

 

 

Les périodes caniculaires toujours plus intenses, fréquentes et prolongées, et les importantes variations climatiques impactent directement les métiers du bâtiment et des travaux publics dont de nombreuses activités sont réalisées en extérieur. Les professionnels du BTP sont ainsi de plus en plus exposés au risque de coup de chaleur, qui correspond à une élévation de la température du corps au-delà de 39° C. Cette hausse de la température interne est un signal très faible qui peut échapper à la vigilance du professionnel qui ne ressentira pas le besoin de solliciter une action de prévention. Or, le coup de chaleur doit être identifié et traité rapidement pour ne pas entraîner des lésions organiques sérieuses voire fatales. Conscients de son impact sur leur santé, les acteurs du BTP sont donc de plus en plus mobilisés sur cette problématique.

 

 

La mise en œuvre d’un protocole d’expérimentation sur chantier

 

 

Dans ce contexte, l’OPPBTP, PRO BTP et Biodata bank ont conclu, en juin 2021, un partenariat afin d’identifier des solutions innovantes envisageables en réalisant un test national à grand échelle qui s’appuie sur la technologie développée par la start-up. Sa solution, la "Heat Warning Watch Canaria™", est un bracelet intelligent permettant d’estimer l’accumulation de chaleur dans le corps, sans connexion de communication requise.

 

Facile à distribuer, hygiénique et imperméable, le bracelet a vocation à permettre d’alerter simplement l’utilisateur lorsque sa température corporelle augmente de façon dangereuse grâce à une alarme visuelle et sonore.

 

Dans le cadre du protocole expérimental, le bracelet a ainsi été distribué à 880 salariés de 53 entreprises, sur 13 métiers différents, répartis sur 9 régions. Pendant le temps d’expérimentation, les responsables avaient pour missions de relever quotidiennement les températures météorologiques et de signaler le déclenchement d’un seuil d’alerte du Plan National Canicule. Quant aux porteurs des bracelets, ils devaient transmettre aux responsables toute information sur un déclenchement d’alarme et sur leur état au moment de l’alarme. Une procédure a également été mise en place pour accompagner le déclenchement de l’alarme et venir en aide au porteur du bracelet.

 

Au terme de l’expérimentation, 555 bracelets ont pu être analysés (soit 75 % des bracelets distribués), et les informations recueillies (6 932 257 données) ont été évaluées sur le plan quantitatif, grâce au croisement des données environnementales (géographie, environnement thermique météorologique, l’activité) et biométriques (âge, IMC, genre du porteur) mais aussi sur le plan qualitatif, par le biais d’un questionnaire de retour d’expérience réalisé par l’OPPBTP et diffusé auprès des participants. Les 26 questions portaient sur la prise en main, l’appropriation du dispositif, la formation à son utilisation, les alarmes et leur fiabilité, le confort et l’esthétique, l’hygiène, la robustesse ainsi que l’intérêt du dispositif.

 

 

Une première expérimentation concluante

 

 

A la lumière des résultats obtenus et des observations mentionnées, les partenaires ont pu constater la pertinence de la solution comme dispositif d’assistance et d’aide pour prévenir des coups de chaleur, dans une démarche guidée par les principes généraux de prévention.

 

Cette version du bracelet apparaît comme étant bien adaptée aux spécificités des métiers du BTP couverts par le protocole, et conforme aux exigences réglementaires et aux directives européennes applicables en la matière. La durée de l’expérimentation a permis de s’assurer de la bonne résistance du dispositif et de son acceptabilité en conditions réelles. Les alarmes ont effectivement été perçues par les participants.

 

Cependant des améliorations doivent être réalisées concernant les niveaux sonores et lumineux ainsi que le déclenchement d’alarmes intempestives. Par ailleurs, l’absence de connectivité et de collecte de données personnelles anonymes par le dispositif a également permis de rassurer les entreprises et les salariés quant au respect du RGPD.

 

"Il s’agit d’une solution innovante et simple à mettre œuvre. Un très bon suivi a été mis en place, nous permettant d’expliquer le produit aux différents acteurs de l’entreprise ainsi qu’à nos clients, avec même une visite pour voir les conditions de travail des porteurs du bracelet ! La phase d’expérimentation a été une expérience enrichissante qui a été appréciée par nos salariés", témoigne l’une des entreprises participantes.

 

La commercialisation de cette version du bracelet est prévue très prochainement. "Les visites sur le terrain menées dans le cadre de l’expérimentation pour assurer le suivi de la mise en œuvre du protocole ont également été l’occasion de sensibiliser les entreprises sur le risque lié aux fortes chaleurs et de leur présenter différentes solutions pour y remédier. Cette expérimentation a ainsi permis de mettre en exergue l’ensemble des solutions possibles organisationnelles, collectives et individuelles à disposition des entreprises du BTP pour se protéger de ce risque qui ne doit jamais être sous-estimé", ajoute Mohamed Trabelsi, responsable du domaine EPI au sein de la direction technique de l’OPPBTP. "Mieux cerner la question du risque thermique sur les chantiers, c’est comprendre son impact sur la santé, sur notre système de protection sociale et sur l’organisation des entreprises. C’est aussi anticiper et prévenir les difficultés dans un contexte de dérèglement climatique. Cette étude confirme les risques de l’exposition au plein soleil sur les métiers d’extérieur. Les employeurs y sont sensibles. Le bracelet s’avère donc un excellent complément à l’hydratation, qui reste un pilier de la prévention santé. Son intégration au quotidien est simple et pragmatique, le bracelet permettant d'anticiper une action avant même que des signaux extérieurs visibles ne se manifestent", indique David Antoine Malinas, responsable de la filiale française de Biodata Bank.



Source : batirama.com / Photo © DR

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (10 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

La pathologie des équipements de génie climatique