Sika évolue et s'adapte aux besoins du béton bas et très bas carbone

Sika évolue et s'adapte aux besoins du béton bas et très bas carbone

Avec la démarche Eva, l'entreprise spécialiste des produits chimiques destinés notamment au BTP et à la fabrication du béton, offre de nouveaux produits et de nouveaux services.



Eva, Environnement, Valeurs et Accompagnement, est la toute nouvelle démarche engagée par le pôle béton de l'entreprise Sika, deuxième adjuvantier en France avec 10% de parts de marché. L'entreprise offre ainsi à la filière du béton prêt à l'emploi de nouveaux produits pour les aider à réaliser leur propre formulation de béton bas ou très bas carbone, mais aussi toute une gamme de services. Michèle Duval, directrice du pôle béton de l'entreprise, a présenté le 17 mai la nouvelle gamme de la marque.

 

 

 

 

"Nous souhaitons accompagner la filière et nous positionner comme une entreprise qui contribue à la transition écologique", indique la directrice. Le plus gros contributeur du carbone dans le béton étant le ciment, la transition logique est d’aller vers des ciments contenant moins de clinker. Dans ce cadre, plusieurs voies sont possibles : utiliser des ciments avec davantage d’ajouts (transition des CEM II/A vers les CEM II/B ou utilisation des CEM III / CEM V ou CEM VI pour des chantiers encore plus bas carbone…), intégrer dans le béton davantage d’additions minérales en substitution du ciment (telles que : filler calcaire, laitier, cendres volantes, fumée de silice, métakaolin) ou encore utiliser des liants totalement alternatifs.

 

 

Une aide à la formulation des bétons bas carbone

 

 

Devant le challenge actuel de répondre aux objectifs de la RE2020, les entreprises sont plus nombreuses à chercher à faire leur propre béton bas carbone. Sika les accompagne de la définition du cahier des charges, en passant par les essais laboratoire jusqu’au essais en centrale. 

 

Sika accompagne les acteurs dans l’utilisation des liants spécifique notamment les liants spécifiques qui permettent de répondre à ces objectifs :

 

  • réduction de CO2 de 10 à 20% avec utilisation de CEM II/B ou d’addition dans le liant équivalent
  • réduction CO2 de 20 à 30% avec utilisation de CEM II/C, CEM III/A ou CEM V
  • réduction CO2 de 40% avec utilisation de CEM III/A PM-ES
  • réduction CO2 de 50% avec utilisation de CEM III/B
  • réduction CO2 jusqu’à 70% avec des liants alternatifs comme les CSS

 

Sika a mis en place une "calculette carbone dédiée" baptisée "evaluation carbone" sous forme d'une application disponible sur smartphone qui est rendue disponible à tous les vendeurs de la marque. Cet outil permet de calculer le bilan carbone d'une formule de béton (sortie centrale/hors transport) donnée en kgCO2eq/m³ et de mesurer la réduction CO2 en pourcentage d'une nouvelle formule par rapport à une formule témoin. "evaluation carbone" permet une première orientation du client mais ce dernier devra tout de même réaliser sa propre documentation normative d'ACV à l'aide des configurateurs validés par Inies disponibles sur le marché, comme Betie par exemple.

 

 

"Mix & Flow", un concept d’adjuvantation sur-mesure

 

Le concept est novateur. Plutôt que de proposer à la vente plusieurs adjuvants différents, adaptés aux spécificités variables de tous les types de bétons possibles, Sika a choisi de combiner trois adjuvants séparés sous un seul et même produit. En dosant plus ou moins chacun des trois composants du produit, on obtiendra une solution au plus proche de ses besoins : du sur-mesure en quelques sortes. Les trois produits, Sika Viscoflow 400 Soft, Sika Viscoflow 800 Power, et SikaViscoflow 200 Timer, répondent chacun à des besoins spécifiques globaux : régulation de l'ouvrabilité pour le premier produit, régulation de la prise pour le deuxième, et réduction d'eau pour le troisième.

 

 

 

 

"Ces produits sont un peu comme les trois couleurs primaires en peinture, avec lesquelles on peut réaliser une infinité de couleurs", explique Joachim Monge, chef de marché BPE Grand Chantiers à Sika. Une infinité d'adjuvants dans ce cas, pour une infinité de bétons différents, avec la possibilité de faire des modifications, notamment lors de changements de saisons.

 

Pour les cas les plus difficiles (matériaux particulièrement difficiles à travailler ou très forte réduction de CO2 visée, inférieure à 50%), Sika a également lancé une deuxième version de son Mix&Flow avec les produits Sika Viscoflow 300 Safe pour la régulation de l'ouvrabilité (moins de reprise et réduction d'eau plus faible), Sika Visoflow 100 Smooth pour la régulation de la prise (et l'amélioration de l'aspect du béton), et Sika Viscoflow 900 Fast pour la réduction d'eau (avec une cinétique plus rapide et une résistance au jeune âge améliorées). Fort de ces 6 produits, Sika pense être en mesure de répondre aux besoins de tous.

 

Sika propose également une gamme d'accélérateurs (classique, boosté pour les bétons bas carbone), spécifique laitier, et spécial CSS.

Bien sûr, Sika s'engage à accompagner l'utilisateur dans la formulation du meilleur mélange pour ses besoins.

 

Des solutions pour l'économie circulaire

 

La préservation des ressources matériaux (sables, gravillons) est également un enjeu de taille pour l’industrie du béton, c'est pourquoi Sika souhaite également accompagner ses clients qui cherchent à utiliser au maximum des matériaux locaux ou recyclés. L'utilisation de sables dits difficiles, qui contiennent des taux de fines ou d'argiles élevés permet d'économiser en transport et de préserver la ressource d'alluvions. L'introduction de sables et de granulats recyclés doit être également encouragée.

 

"Il n'existe pas de solution unique, chaque matériau a ses spécificité", indique Sika. C'est pourquoi les équipes R&D de Sika ont développé une méthode interne pour identifier l'origine de la problématique rencontrée (absorption d’eau, consistance, perte d’ouvrabilité dans le temps, aspect du béton etc.) ... Une fois le diagnostic posé, Sika propose une solution la plus adaptée au problème. Par exemple : pour la valorisation d’un sable brut local contenant une teneur en argile variable (MB entre 1,1 et 1,6), il est en principe nécessaire de laver le sable pour l’utiliser ou le coupler avec un sable alluvionnaire pour diminuer l’impact de l’argile. 

 

Des solutions biosourcées

 

Sika a également développé deux innovations majeures composées de matériaux biosourcés :

 

  • Sikafiber®-200 Végétal. D’origine naturelle, SikaFiber-200 Végétal génère un réseau de fibres encore plus dense pour une meilleure résistance à la fissuration précoce des bétons. La fibre est obtenue à partir de bois de forêts européennes gérées durablement. Plus performante qu’une fibre à base de polypropylène, l’utilisation de SikaFiber®-200 Végétal, à un dosage de 300 g/m³, permet une réduction de 68 % des fissures au jeune âge (24 heures) par rapport à un béton non fibré.

 

  • Sika Viscocrete®-850 Végétal. Synthétisé à partir de matières premières issues de déchets agricoles, Sika ViscoCrete®-850 Végétal est le seul superplastifiant du marché, formulé avec un PCE issu de la biomasse. Il possède un taux de carbone biosourcé de plus de 90 %, ce qui lui confère une meilleure empreinte carbone que les superplastifiants existant sur le marché.

 

 


Source : batirama.com / Emilie Wood

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (79 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43

L'arbre en milieu urbain