L’intérêt pour les tours ultra-hautes demeure élevé dans le monde, mais baisse en Europe

L’intérêt pour les tours ultra-hautes demeure élevé dans le monde, mais baisse  en Europe

Une tour de 1000 m de hauteur sera livrée l’an prochain à Jeddah. Parmi les 100 tours de plus de 300 m en construction dans le monde, aucune ne se trouve en Europe. Une tour en construction à Istanboul atteindra 352 m.




Photo d’ouverture : Jeddah Tower et les plus hauts bâtiments du monde © Adrian Smith + Gordon Gill Architecture

 

 

La construction de tours ultra-hautes – définies comme des bâtiments atteignant au moins 400 mètres de hauteur - est clairement devenue une affaire chinoise. Parmi les 22 tours de plus de 400 m de haut en construction dans le monde, selon la base de données du CTBUH, 18 seront livrées en Chine, une à New-York, une à Bangkok en Thaïlande – One Bangkok O4H4 à 436,1 m prévue pour une livraison en 2025 -, une à Kuala Lumpur en Malaisie – Merdeka 118 culminant à 678,9 m sera livrée en fin d’année 2022 – et la plus haute de toutes, qui deviendra la nouvelle plus haute tour du monde : Jeddah Tower à Jeddha en Arabie Saoudite qui atteindra juste 1000 m de hauteur et sera livrée, en principe, fin 2023.

 

 

Parmi les 22 plus hautes tours en construction dans le monde, seule une est en construction à New York : le siège mondial de la banque JPMorgan Chase à 423 m de haut, conçu par Foster + Partners.  ©DBOX for Foster+ Partners

 

 

Pour l’instant, le plus haut bâtiment du monde est la tour Burj Khalifa livrée à Dubai en 2010 et qui culmine à 828 m. Le second plus haut bâtiment est la Shanghaï Tower, construite à Shanghaï en Chine en 2015 et qui atteint 632 m. ©Danfoss

 

 

Un petit nombre d’architectes mondiaux sont spécialisés dans les tours ultra-hautes

 

 

Lorsque, grâce à la base de données du CTBUH, on examine les acteurs qui participent régulièrement à la conception de ces tours ultra-hautes, deux cabinets reviennent le plus souvent : le cabinet Adrian Smith + Gordon Gill Architecture et Skidmore, Owings & Merill LLP.

 

Adrian Smith + Gordon Gill Architecture a été créé en 2006 à Chicago par Adrian Smith, Gordon Gill et Robert Forest. Beaucoup plus ancien, Skidmore, Owings & Merill LLP (SOM) a été créé, aussi à Chicago, par deux architectes et un ingénieur structure en 1936.

 

Parmi les projets en cours, le cabinet Adrian Smith + Gordon Gill Architecture est le concepteur de la future plus haute tour du monde, la Jeddah Tower.

 

Mais, il est également concepteur de la cinquième plus haute tour en construction : la HeXi Yuzui Tower qui atteindra 498,8 m à Nanjin en Chine en 2025. Ainsi que la huitième plus haute tour en construction : Wuhan Grenland Center à Wuhan, dont tout le monde connaît désormais le nom, en Chine, qui atteindra 475,6 m à sa livraison à la fin de l’année 2022.

 

Ce cabinet a également conçu la Chengdu Greenland Tower, une tour de 468 m qui sera livrée en Chine à Chengdu en 2023. Adrian Smith + Gordon Gill Architecture est donc le concepteur de quatre des plus hautes tours en construction à travers le monde.

 

 

SOM est un acteur multimétiers

 

 

SOM, pour sa part, est le concepteur du Greenland Jinmao International Financial Center (499,8 m) en construction à Nanjing en Chine et prévu pour une livraison en 2025. SOM a également conçu One Bangkok O4H4 : 436,1 m, livrable en 2025 ; Greenland Shandong International Financial Center : 428 m à Jinan en Chine, prévu pour une livraison en 2023 ; Ningbo Central Plaza Tower 1 : 409 m à Ningbo en Cine, livrable en 2024.

 

 

Conçue par SOM, la tour One Bangkok O4H4 atteindra 436,1 m à Bangkok en Thaïlande et sera livrée en 2025. ©Atchain

 

 

SOM a intégré tous les métiers de conception et de conduite de chantier dans sa propre organisation. SOM assure en effet la conception architecturale, la conception et le calcul de structures, des façades, ainsi que des installations de chauffage, climatisation, ventilation et plomberie.

 

Adrian Smith + Gordon Gill Architecture, en revanche, s’entoure de partenaires spécifiques : Thornton Tomasetti et Magnusson Klemencic Associates pour les structures, Environmental Systems Design pour le chauffage, rafraîchissement, ventilation.

 

Un autre acteur fréquent en ce qui concerne le lot CVC (Chauffage Ventilation Climatisation) PositivEnergy Pratcie a été acquis il y a deux ans par Environmental Systems Design. Ce qui fait de ce dernier le spécialiste du CVC dans les tours ultra-hautes.

 

 

Et les ascenseurs ?

 

 

Evidemment, dans ces tours ultra-hautes, les ascenseurs sont des équipements clefs. La plus haute tour du monde, la Jeddah Tower avec ses 1000 m de haut, sera équipée d’ascenseurs Kone. Cette marque équipe déjà ou équipera plus d’une dizaine de bâtiments déjà livrés ou en construction dépassant 400 m de hauteur, depuis la petite Marina 101 de 425 m à Dubai, jusqu’à la Jeddah Tower, en passant par la Merdeka 118 de 678,9 m à Kuala Lumpur.

 

 

La tour Merdeka 118 de 678,9 m à Kuala Lumpur en Malaisie sera équipée d’ascenseurs Kone. ©Merdeka118

 

 

Schindler est très présent également. Ses ascenseurs ont étés retenus pour plus d’une dizaine de tours de plus de 400 m de haut, depuis la Milad Telecomm Tower de 435 m à Téhéran en Iran, jusqu’à Uptown Dubai Tower 1, un projet de 711 m à Dubaï.

 

En ce qui concerne la structure, la solution devenue standard est un cœur en béton armé, puis des poutres et poteaux en acier ou bien des poutres et poteaux en acier enrobé de béton pour la protection incendie. On parle beaucoup de projet de tours en structure bois, mais aucune ne figure encore dans la base de données des projets de supers tours publiée par le CTBUH.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits

EDIL-Therm® PSE

Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (33 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits