Mobilisation pour les métiers du bois

Mobilisation pour les métiers du bois

Les Compagnons du Devoir ont achevé le montage du "totem" du Forum Bois Construction.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Afin de décarboner le Bâtiment français, le développement de la construction biosourcée s’impose. Mais cette filière est minoritaire et malgré les tentatives de reconversion de maçons qui sont en cours notamment sous l’égide de Bouygues, la question du "par qui ?" devient aujourd’hui aussi importante que la question du "comment ?"

 

Qui va concevoir des ouvrages bas carbone, qui va les mettre en œuvre ? Dans le cas du Totem de la 11e édition du Forum Bois Construction, à Nancy, la conception revient à La Fabrique Collective, une association selon la loi de 1901, à but non lucratif. Au départ, la structure était rattachée à l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris, et c’est à ce titre qu’elle a produit les deux totems de l’édition 9 du Forum Bois Construction, à Epinal et à Nancy, en avril 2019.

 

 

La Fabrique Collective

 

 

Dans le cadre de la formation architecturale, l’équipe pédagogique de l’ESA, animée par Fabienne Bulle, Olivier Misischi et Alexandre Schrepfer, avait organisé une compétition interne par équipe et sélectionné deux projets que l’ensemble du groupe s’est ensuite efforcé de réaliser en intervenant jusqu’à l’étape du sciage. Les totems ont ensuite été repris par la municipalité de Nancy.

 

 

Début de montage sur le parvis du Centre Prouvé à Nancy.

 

 

Cette fois, le Totem du parvis du Centre Prouvé n'a pas été réalisé sur la base d'un concours interne, mais est l'issu d'un travail de conception réalisé par sept étudiants (Thomas Moreau, Louis Handt Bisseck, Romain Thibault, Victorien Pangaud, Noémie Cassereau, Alexandra Danemans, Claire Stoupy). Entre temps, la Fabrique s’est détachée de l’ESA et vole de ses propres ailes. Elle se destine à des projets sans but lucratif, comme ce totem du 11e Forum, mais aussi un autre projet présenté dans le cadre du congrès, en final de l’Atelier spécial dédié à la construction bois en milieu tropical : La réappropriation urbaine et bio-sourcée des drains à Douala au Cameroun, présentée par Claire Stoupy, qui est aussi l’une des maîtres d’œuvre du totem.

 

Claire Stoupy : "La Fabrique se destine plutôt à créer des établissements recevant du public. Fin mai, elle va ainsi construire en banlieue parisienne un local de réparation de vélos. En règle générale, la Fabrique privilégie les matériaux biosourcés et la démarche permet de réfléchir sur la façon de construire autrement."

 

 

Points de bâti

 

 

Baptisé "Points de bâti" à cause d’une conception qui rappelle le tissage, le totem du 11e Forum devait être monté initialement sur le parvis de l’Hôtel-de-ville à Paris, pour une édition 10 du Forum prévue en avril 2020. En fin de compte, ce totem a été sélectionné pour l’édition de juillet 2021 au Grand Palais Ephémère, mais n’a pas pu être monté, notamment faute de bois dans une période qui était particulièrement critique.

 

 

Le totem "Points de bâti" évoque le tissage.

 

 

Et du bois, il en fallait pour dresser ce totem imposant de 120 m². La Fabrique Collective a retravaillé le projet pour réduire le cubage de bois nécessaire, mais ce sont tout de même 30 m³ de Douglas que l’ensemble de la filière française s’est proposée de scier et raboter. Soit : Groupe Moment-Sève, Bongard Bazot et Fils, Farges bois, groupe Piveteaubois, Scierie Garmier, Inard Bois, Forêt et sciages d'Autun,  Cosylva, Gatignol, Chalet Boucaud. Une belle coordination de l’association de promotion France Douglas, dans un contexte de forte demande de sciages de Douglas. Autres partenaires : Nvbcom, Plantons pour l'Avenir, In Situ-a, Spax, Klaas, Bilum, Parcs et Jardins, Ville de Nancy. 

 

L’équipe de la Fabrique était active lors du montage sur le parvis par temps de pluie et de neige. Il a fallu assembler les tasseaux par des éléments vissés, afin de permettre un dévissage pour une réutilisation future. Une épure était tracée au sol, puis les éléments étaient levés à la grue. Des tâches assez répétitives, à la portée de charpentière en herbe avec l’encadrement adéquat des Compagnons. La conception et la fabrication ont été bien faites et tout s’est bien déroulé, pour obtenir ce résultat où le bois de Douglas révèle bien ses teintes roses.

 

 

Susciter des vocations

 

 

L’objectif de cette semaine de montage était d’intéresser les passants, soit des personnes actives utilisant la gare de Nancy, ou des promeneurs, qui voyaient la progression du montage et le commentaire dispensé par le panneau vidéo extérieur du Centre Prouvé. D’ailleurs, ce commentaire en boucle a invité le grand public à venir participer au Forum le vendredi 8 avril durant l’après-midi, ce qui lui permettra de découvrir notamment le travail de la Fabrique au Cameroun.

 

 

Depuis le début des totems du Forum en 2015, les Compagnons du Devoir assurent le montage conçu comme moment de sensibilisation. Plus précisément, l’engagement des Compagnons est relayé par l’Institut Compagnonnique de la Charpente et de la Construction bois (ICCB), dirigé en 2015 par Julien Lecarme, et actuellement par Jérôme Carraz.

 

 

Le mauvais temps fait ressortir encore plus la belle couleur du Douglas.

 

 

L’ICCB ne cesse de développer des actions pour stimuler le recrutement de charpentiers, qu’il s’agisse de congrès comme le Forum Bois Construction, de salons comme Eurobois, et sans oublier l’exposition sur la charpente et Notre Dame de Paris, dévoilée lors du 10e Forum Bois Construction, et qui démarre désormais sa première étape d’itinérance à Levallois-Perret.

 

 

Manque de charpentiers confirmés

 

 

Selon Jérôme Carraz, la construction bois et biosourcée fait partie du métier de la charpente. La profession a pâtit de la crise financière de 2010-2015 et aujourd’hui, il est difficile de recruter des formateurs ou des chefs d’équipe. Par contre, le nombre de jeunes charpentiers en formation augmente, et les Compagnons sont parvenus à faire passer l’encadrement de 23 à 50 formateurs en l’espace de dix ans.

 

Si Jérôme Carraz pouvait embaucher davantage de formateurs, il le ferait sans hésiter, tant la demande est forte : "Chaque semaine, au moins quatre demandes de recrutement de charpentier nous sont adressées." Même avec les problèmes de délais et de coût de fourniture, la Covid et la remise en cause de la réglementation incendie relative à la construction biosourcée ne parviennent pas à calmer un marché en plein boom. Jérôme Carraz indique : "La Covid a incité les gens à quitter les centre-villes et la demande de rénovations a explosé."

 

Parallèlement, le programme de formation évolue. Ainsi, depuis plus de deux ans, chez les Compagnons, une semaine est systématiquement consacrée à la construction bois-paille. Bientôt, la formation devrait être réorientée vers la construction passive. L’évolution du métier est rapide, intégrant le modulaire 3D, les panneaux massifs en CLT et la préfabrication poussée : "Nous restons des charpentiers dans l’âme, et pour nous, la préfabrication est inscrite dans l’ADN, dans la mesure où le charpentier prépare ses ouvrages de façon à avoir simplement à les monter sur site", conclut Jérôme Carraz.



Source : batirama.com/Jonas Tophoven © La Fabrique Collective

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits


Pack maison individuelle

Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (3 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique


Intégrer les énergies renouvelables

Structures en bois lamellé croisé