NF DTU 23.5 - Planchers à poutrelles en béton

NF DTU 23.5 - Planchers à poutrelles en béton

Depuis mai 2019, les planchers à poutrelles en béton et entrevous sont entrés dans le domaine traditionnel avec la publication du NF DTU 23.5 dédié au sujet. Retrouvez ici l’essentiel.



Domaine d’application

Le NF DTU 23.5 « Travaux de bâtiment – Planchers à poutrelles en béton » donne les spécifications de mise en œuvre des systèmes de poutrelles constituées de béton de granulats courants pour planchers, préfabriquées industriellement en usine fixe, pour des ouvrages courants (logements, bâtiments scolaires et hospitaliers, immeubles de bureaux, bâtiments industriels, etc.) situés dans toutes les zones climatiques ou naturelles françaises.

 

Les prescriptions concernent les planchers constitués :

  • de poutrelles en béton :
    • précontraint dont la hauteur totale est comprise entre 9 et 22 cm et dont l’épaisseur de l’âme est supérieure ou égale à 4 cm ;
    • armé à treillis raidisseur dont la hauteur totale est comprise entre 10 et 25 cm ;
  • d’entrevous y compris d’entrevous ou de matériaux isolants en périphérie de plancher qui n’interrompent pas la dalle de compression entre rive et partie courante et qui respectent la forme du clavetage pour les entrevous de coffrage simple.

 

Les planchers reposent sur deux appuis et peuvent comporter un porte-à-faux.

Le domaine d’application du NF DTU 23.5 couvre les charges roulantes de faible intensité (charge par essieu n’excédant pas 30 kN).

 

Le NF DTU 23.5 ne vise pas les planchers :

  • dont l’entraxe entre poutrelles voisines excède 75 cm ;
  • soumis à des chocs répétés ou importants et à des sollicitations donnant lieu à des phénomènes de fatigue ;
  • munis de rupteurs de pont thermique en périphérie d’ouvrage et coupant la dalle de compression dans la totalité de sa hauteur ;
  • non abrités des intempéries et exposés à des atmosphères agressives ;
  • dont la forme des sections de béton coulé en œuvre ne respecte pas les prescriptions de l’article 5 de la NF P19-205 ;
  • utilisés en sous-toiture avec dalle de répartition lorsque la pente est supérieure à 100 % et que les poutrelles sont posées perpendiculairement à la ligne de pente ;
  • avec des poutrelles en béton armé dont la membrure basse et/ou les treillis sont réalisés en feuillard profilé à froid ;
  • d’une hauteur totale qui excède de 2,5 fois la hauteur des poutrelles en béton précontraint, sauf dans le cas de montages à entrevous résistants (en béton ou en terre cuite) et dans lesquels la liaison entre poutrelles et béton complémentaire de nervure est réalisée par des armatures transversales dites de couture.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de mai 2019.

 

Matériaux visés

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des planchers à poutrelles en béton (poutrelles préfabriquées, entrevous, béton, armatures, etc.)  sont données dans la partie 1-2 « Critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 23.5.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

Règles générales d’exécution

Le transport, la manutention et le stockage des poutrelles et entrevous doivent être réalisés de manière à ne pas les endommager, y compris leur parement. Pour ce faire :

  • le stockage sur chantier doit être réalisé sur un terrain horizontal stabilisé dans une zone dédiée, facile d’accès ;
  • si un empilage est nécessaire, il devra être exécuté à l’aide d’éléments de calage adaptés, placés à proximité des extrémités des poutrelles :
    • au plus à 50 cm pour les poutrelles précontraintes ;
    • au plus à 80 cm pour les poutrelles à treillis raidisseur ;

et axés verticalement. Il ne devra pas excéder 1,50 m de hauteur ;

  • la manutention des poutrelles se fait avec précaution, à l’aide de deux points situés près des extrémités, en position horizontale. Le levage est réalisé manuellement ou grâce à un matériel adapté.

 

Avant mise en œuvre des poutrelles, et dès la livraison de ces dernières, l’entreprise présente sur le chantier doit vérifier leur conformité notamment au regard des plans d’exécution. Cela inclut également la vérification des coffrages et entrevous livrés. Les éléments préfabriqués et ceux coulés en place doivent aussi être réceptionnés avant de continuer le processus de mise en œuvre.

 

Le mode de pose, et en particulier le repos nominal, l’espace d’appui à réserver sur la structure et le dimensionnement des étais, est défini en concertation avec le fournisseur lors de la préparation du chantier. La pose peut être :

  • à l’entraxe : réglage de l’écartement des poutrelles à leurs extrémités suivant l’entraxe sur les plans ;
  • avec serrage : serrage de la poutrelle contre les entrevous jusqu’en butée, après pose de la travée d’entrevous.

 

Une attention doit également être portée sur les valeurs minimales de repos sur appui des poutrelles à respecter, indiquées sur les plans de préconisation de pose du fournisseur. Elles sont de 15 mm pour les éléments en béton armé et de 25 mm pour les éléments maçonnés. En cas de non-conformités, l’entreprise procède soit à la mise en place de lisses d’appui, soit avertit les bureaux d’études structures de l’entreprise et du fournisseur afin de s’assurer de la compatibilité des repos d’appui réels avec les conditions de calcul.

 

Quant aux rehausses en PSE, lorsqu’elles sont prévues sur les entrevous de coffrage simple, elles doivent être collées, emboîtées ou fixées mécaniquement sur ceux-ci.

 

Pour les entrevous en PSE recoupés sur chantier, la résistance au poinçonnement-flexion étant diminuée, des précautions particulières devront être mises en œuvre sur le plan de la sécurité.

 

Côté ferraillage et bétonnage du plancher, comme pour la mise en œuvre des poutrelles et entrevous, l’entreprise doit suivre les plans de préconisation de pose du fournisseur accompagné, le cas échéant, du plan d’armatures complémentaires établi par le bureau d’études. Pour le ferraillage, seront à prévoir :

  • les treillis soudés dans la dalle de répartition (souvent calé à mi-épaisseur de la dalle de répartition) ;
  • les armatures supérieures de flexion longitudinale (ou en chapeaux. Positionnées au plus près de la face supérieure du plancher en respectant l’enrobage minimum requis) ;
  • les renforts sur poutrelles ;
  • les armatures longitudinales (renfort de la résistance à la flexion du plancher dans le sens porteur principal) ;
  • les armatures complémentaires de liaison (dans le cas de dispositions particulières liées à des sollicitations exceptionnelles) ;
  • les armatures transversales (renfort transversal du plancher) ;
  • les renforts de trémies ;
  • les armatures complémentaires d’ancrage au droit de certains appuis (positionnées au-dessus de la poutrelle, ancrées sur l’éléments porteur) ;
  • les chaînages au niveau des planchers ;
  • les chaînages transversaux intermédiaires si nécessaire.

 

Côté bétonnage :

  • la mise en œuvre devra être conforme au NF DTU 21 ;
  • la classe du béton devra être C25/30 au minimum, que ce soit pour les chaînages ou la dalle de répartition coulée en œuvre.

 

L’incorporation de gaines ou canalisations est interdite pour toute dalle de compression d’épaisseur inférieure ou égale à 5 cm. L’enrobage par rapport à la surface doit être de 4 cm minimum pour les planchers à entrevous de coffrage résistants et de 5 cm pour tous les autres types de plancher.

 

Règles d’exécution particulières

Ces règles concernent notamment :

 

Réservations

Leur implantation et leur dimension doivent être préalablement données au fournisseur afin qu’il établisse ses plans de préconisation de pose en conséquence. Les réservations devront être signalées sur le plan d’exécution.

Il peut s’agir de percements de faibles dimensions, de trémies avec ou sans chevêtre.

 

Porte-à-faux

Ils doivent être réalisés selon les plans d’exécution du bureau d’études structure de l’entreprise de gros œuvre.

 

Chaînages transversaux

Si les entrevous sont prévus porteurs, des chaînages transversaux doivent être mis en œuvre sur la portée. Les plus proches des appuis doivent être distants d’au moins 1 m de ces derniers et tous les chaînages doivent être distants d’au plus 2 m entre eux.

 

Finitions

Les percements et les fixations sont autorisées dans les planchers finalisés sous réserve de pouvoir repérer les armatures afin de ne pas les couper ou les endommager.

La sous-face du plancher peut rester apparente, recevoir un enduit ou être cachée par un plafond suspendu. Des dispositions particulières seront à prendre dans le cas de la réalisation d’un enduit plâtre en sous-face d’un plancher à poutrelles avec panneaux isolants ou en fibragglo.

Sauf indication contraire, tous les types de sols usuels sont compatibles avec les planchers à poutrelles et entrevous objets du NF DTU 23.5, sous réserve d’être conformes aux dispositions des NF DTU respectifs des revêtements souhaités.

Dans le cas de planchers sans dalle de répartition et avec entrevous porteurs :

  • la mise en œuvre des revêtements de sol minces collés nécessitent la réalisation d’un enduit de ragréage d’une épaisseur moyenne de 5 mm ;
  • la mise en place d’une forme en sable demande l’interposition préalable d’un écran pour bien retenir le sable.

 

Le NF DTU 23.5 traite également de l’utilisation en élément porteur de toiture avec étanchéité et en sous-toiture et planchers de combles non accessibles normalement.

 

 

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 23.5. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.


Source : batirama.com / Image © DR

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Avez-vous l’intention de voter aux élections législatives le 12 juin ? (75 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Isolation intérieure des bâtiments