Les grandes ambitions de Bosch Thermotechnologie en pompes à chaleur et climatisation

Les grandes ambitions de Bosch Thermotechnologie en pompes à chaleur et climatisation

Pompes à chaleur, climatisation à détente directe en tertiaire, en maison individuelle et en logement collectif, préparation de l’après-gaz naturel, … voici les objectifs de Bosch Thermotechnologie.




Frédéric Agar à la tête de Bosch Thermotechnologie en France a passé en revue les objectifs du groupe en France et en Europe, en exclusivité pour Batirama. ©Bosch

 

 

En France, le groupe Bosch possède deux marques en chauffage – elm leblanc et Bosch Thermotechnologie – et deux usines, l’une à Drancy, l’autre à Saint-Thégonnec. Commençons par l’activité des usines.

 

 

L’activité des deux usines françaises est assurée

 

 

L’usine de Drancy est « centre de compétence » au sein du groupe Bosch pour les chaudières à ballon. A partir du mois de septembre 2022, elle produira la nouvelle chaudière Mégalis à condensation, construite sur la base de la nouvelle plateforme industrielle DNA que nous évoquons plus bas. En 2023, l’usine de Drancy produira également un nouveau modèle de chaudière, dit « chantier », pour le remplacement du parc existant de chaudières murales individuelles double service, notamment chez les bailleurs sociaux.

 

Drancy a enregistré une très bonne année de production en 2021, notamment parce que le groupe Bosch a peut-être mieux contourné la pénurie de matériaux et de semi-conducteurs que d’autres fabricants de chaudières européens.

 

Quant à l’usine de Saint-Thégonnec dans le Finistère nord, elle abandonne la production des chaudières fioul, en phase de démantèlement. L’usine réoriente son activité exclusivement vers la fabrication de ballons en acier inoxydable. L’espace dévolu à la production des chaudières fioul est transformé en chaîne de production de ballons en acier inoxydables.

 

La demande de ballons est telle en Europe, notamment pour accompagner le fort développement des pompes à chaleur que l’usine de Saint-Thégonnec doit augmenter sa capacité de production. Elle fournira des ballons en acier inoxydable pour le marché allemand, le marché britannique et le marché français.

 

 

DNA, la nouvelle plateforme industrielle pour les chaudières murales gaz du groupe Bosch

 

 

Les chaudières murales vendues jusqu’à la fin de 2021 par elm leblanc et Bosch Thermotechnologie, pour l’essentiel, ont été conçues et industrialisées il y a une quinzaine d’année. Ce sont d’excellentes chaudières à condensation, dont les performances sont proches des maximums théoriques de la condensation gaz. ©Bosch

 

 

Le groupe Bosch s’est cependant lancé dans la conception d’une nouvelle plateforme industrielle, baptisée DNA, un peu à l’image des constructeurs automobiles qui standardisent les composants et l’architecture industrielle de leurs véhicules, tout en différentiant l’esthétique et l’équipement de leurs différents modèles.

 

DNA, la nouvelle plateforme de Bosch Thermotechnologie, a pour but de standardiser les composants des chaudières, ainsi que leur mode de fabrication et sera déclinée à travers les différents modèles du groupe en Europe. En France, la chaudière chantier Méléa, petite sœur de la Mégalia, sera la première chaudière de la plateforme DNA fabriquée à Drancy. C’est une chaudière destinée au chantier et commercialisée sous la marque elm leblanc.

 

A l’automne, l’usine de Drancy produira, toujours à partir de la plateforme DNA, la nouvelle chaudière elm leblanc Mégalis eCONDENS. La plateforme DNA introduit un nouveau design des appareils et se traduit par une légère amélioration des performances thermiques des chaudières. Mais elle porte surtout sur le processus de conception et de fabrication des générateurs. Bosch Thermotechnologie en attend une augmentation de la productivité et une baisse des coûts.

 

Les nouvelles chaudières DNA continueront à utiliser les régulateurs connectés Optibox 2.0 qui comportent une connexion radio Sigfox. Sigfox, l’entreprise française qui a développé un protocole de communication radio à longue portée et fréquence ultra-étroite, a été placée en redressement judiciaire fin janvier 2022.

 

Les repreneurs potentiels ont jusqu’au 25 février pour se faire connaître. Frédéric Agar et ses collègues de Bosch Thermotechnologie ont reçu les équipes Sigfox qui leur ont assuré qu’une solution de continuité de l’activité serait trouvée. Mais, comme le dit Frédéric Agar, c’est un point de vigilance pour Bosch Thermotechnologie. Il serait étonnant que l’entreprise ne soit pas déjà en train de passer en revue les alternatives possibles, au cas où Sigfox disparaîtrait.

 

En attendant, les ventes de chaudières gaz du groupe, à la fois pour les générateurs individues et pour les chaudières collectives et tertiaires, ont fortement progressé en France en 2021, sans doute, précise Frédéric Agar, grâce à la qualité des produits et du marketing qui les accompagne, mais aussi parce que le groupe a mieux livré que ses concurrents en 2021.

 

 

Et après le gaz naturel ? D’abord de l’hydrogène pur, ensuite un cocktail en proportions variables

 

 

Comme tous les fabricants de chaudières gaz en Europe, le groupe Bosch Thermotechnologie se prépare au graduel remplacement du gaz naturel par d’autres gaz. Le groupe travaille dans deux directions. Premièrement, il a mis au point un nouveau modèle de chaudière murale « H2-ready », toujours grâce à la fameuse plateforme DNA.

 

Ce nouveau générateur fonctionnera avec une alimentation en 100% hydrogène, grâce à un kit d’adaptation. Déjà en test dans l’Est de la France – où, où ? – ce générateur mural sera commercialisé à partir de 2025.

 

A plus long terme, cependant, les distributeurs européens de gaz expliquent qu’ils injecteront dans leurs réseaux à la fois de l’hydrogène, du gaz naturel, du biométhane, tout ça dans des proportions variables et changeantes d’un moment à l’autre. Ils voudraient donc, et Bosch Thermotechnologie travaille en ce sens, que les générateurs s’auto-adaptent en fonction du cocktail qui les alimente.

 

Pour Bosch, ce sera la seconde génération de générateurs qui sera disponible après 2025. En attendant, Frédéric Agar estime, malgré notre incrédulité, que l’avenir à court terme du gaz, ce sont les générateurs hybrides. Ceci étant dit, il s’en est vendu tout de même 4300 pièces en 2021, essentiellement au fioul d’ailleurs.

 

Mais Bosch Thermotechnologie y croit et dispose déjà de générateurs hybrides, associant gaz ou fioul et pompe à chaleur. Ces solutions vont évoluer pour faciliter leur installation et réduire les coûts. Bosch Thermotechnologie va entreprendre des actions de formations de ses réseaux d’installateurs pour qu’ils prescrivent davantage ces solutions mixtes.

 

 

Pompes à chaleur air/eau : vers le R290, en passant par le R32

 

 

Bosch Thermotechnologie commercialise déjà des pac air/eau monobloc au R410A et au R32. L’entreprise introduira cette année des pac air/eau bibloc au R32 avec liaison en fluide, puis des pac monobloc et bibloc au R290 d’ici 2025.

 

Ces appareils proviennent de la joint-venture entre le groupe Bosch et l’israélien Electra Consumer Products Ltd. Qui a investi environ 26 millions d’euros dans une nouvelle usine à Ashkelon. Le groupe Bosch, qui commence à être un acteur reconnu dans la pompe à chaleur en Europe, a pour but de devenir l’un des trois premiers fournisseurs de pac d’ici 2030.

 

Bosch Thermotechnologie est déjà numéro 2 ou 3 dans les pays nordiques, en Allemagne ou en Autriche. Sa progression est plus compliquée sur les marchés matures pour les pompes à chaleur, comme en France, par exemple. Les ventes de pompes à chaleur progressent très fortement en France, mais en partant d’un niveau relativement modeste.

 

Pour les marchés du tertiaire et du collectif, deux pompes à chaleur air/eau réversibles de 20 à 90 kW sont en développement. Une première gamme au R32 sera disponible dès 2023, suivie par une seconde gamme au R290 en 2024. L’offre au R290 sera particulièrement bien adaptée au marché du collectif neuf et de l’hôtellerie, avec des températures de départ d’eau de 70°C.

 

 

Ces nouvelles pompes à chaleur seront associables aux chaudières gaz de forte puissance proposées par Bosch Thermotechnologie, à travers les contrôleurs C8000, pour créer des chaufferies hybrides. ©Bosch

 

 

Un solide partenariat à long terme avec Midea en détente directe

 

 

Le marché de la climatisation est mondial, souligne Frédéric Hagar qui, avant Bosch Thermotechnologie, est passé par Hitachi et Haier.

 

Sur les marchés de la détente directe, du VRF, les solutions de climatisation centralisées en détente directe pour les bureaux, l’hôtellerie, le petit tertiaire et les grandes maisons individuelles, les mini-VRF et les plus grosses puissances, le groupe Bosch a créé une joint-venture avec le chinois Midea, second acteur chinois de la climatisation.

 

 

Bosch Thermotechnologie vient d’introduire sur le marché français sa nouvelle gamme air/air Climate 6000i de mono- et multisplits au R32. ©Bosch

 

Réversible, la gamme Climate 6000i fonctionne pour des températures extérieures de - 15 à + 50°C et offre quatre puissances : 2,6, 3,5, 5,3 et 7 kW.

 

 

La climatisation réversible Climate 6000i est équipée de plusieurs filtres pour contribuer à la qualité d’air intérieur (QAI). Avec ses mailles extra-fines (0,54 x 0,54 mm), le filtre haute densité réduit les poussières jusqu’à 50 % et le pollen jusqu'à 80 %. ©Bosch

 

 

Un filtre à charbon actif élimine le formaldéhyde, les composants organiques volatiles (COV) et les odeurs incommodantes générées par exemple par la fumée de cigarettes. Un bio-filtre anti-bactérien, se composant d'une enzyme biologique et d'un filtre HEPA, capture les petites poussières, bactéries, champignons et microbes pour un environnement plus sain.

 

Selon Frédéric Agar, la marque Bosch est l’une de celles qui possède la plus forte notoriété auprès du grand public. Ce qui donne un atout supplémentaire à la climatisation domestique Bosch Thermotechnologie. De plus, il semble bien que le moteur de calcul de la RE2020 évalue très favorablement la climatisation réversible à détente directe, associée à un chauffe-eau thermodynamique, en maison individuelle.

 

 

Bosch Thermotechnologie dispose déjà de chauffe-eaux thermodynamiques indépendants, mais va introduire plusieurs nouveaux modèles entre juin et septembre cette année : 200 et 260 litres au sol et 100 litres mural. Le groupe travaille en plus à la mise au point d’une unité intérieure à détente directe qui soit un chauffe-eau thermodynamique, directement alimenté par l’unité extérieure d’un multisplit à détente directe. Cette solution pourrait apparaître fin 2023. ©Bosch

 

 

Bosch Thermotechnologie vise à faire partie du top 5 des marques de climatiseurs domestiques en France d’ici 2030. C’est un challenge, tant les marques japonaises et coréennes sont bien installées. Mais le groupe est déjà en avance d’un an sur son tableau de marche en climatisation domestique.

 

 

Naturellement, toute la gamme de climatisation domestique est commandable à la fois par des télécommandes infrarouges et par une application Bosch. ©Bosch

 

 

VRF pour le tertiaire

 

 

Le partenariat avec Midea assure à Bosch une totale fiabilité et un positionnement prix intéressant. Bosch Thermotechnolgie vient de créer en France une nouvelle division consacrée à la prescription, à la vente et à l’après-vente de la climatisation à détente directe. Il y a déjà sept commerciaux dédiés sur le terrain. Cette équipe est appelée à se développer.

 

La marque Bosch Thermotechnologie en climatisation est déjà présente chez tous les grossistes chauffage. D’ici trois ans, elle sera aussi chez les grossistes en matériel électrique et chez les climaticiens.

 

 

Côté VRF (Variable Refrigerant Flow, aussi appelé DRV pour Débit de Réfrigérant Variable), le mini-VRF de Bosch sera disponible au R32 dés cette année. Ces systèmes sont destinés aux boutiques, au résidentiel, au petit tertiaire. ©Bosch

 

 

Pour Bosch Thermotechnologie, la vente de systèmes VRF représente un nouveau métier, très technique. La marque a commencé depuis deux ans, avec prudence, par de petites affaires de 10 000 à 30 000 € HT.

 

 

La gamme VRF est fiable, le groupe s’est attaché à créer une vraie expertise interne sur ce nouveau domaine, recrute un formateur pour ses installateurs et se sent désormais prêt pour une commercialisation orientée vers de grosses affaires, avec des centaines d’unités intérieures. ©Bosch

 

 

Et quoi d’autre ?

 

 

Bosch Thermotechnologie se félicite de ne pas avoir renoncé à son offre en solaire thermique. D’une part, c’est une solution particulièrement écologique. D’autre part, les ventes repartent en individuel, avec une augmentation significative en 2021. En revanche, ayant eu une mauvaise expérience en photovoltaïque il y a dix ans, le groupe Bosch n’envisage pas d’y revenir.

 

Le groupe ne commercialisera pas non plus de solutions de ventilation en France. En revanche, les deux marques Bosch et elm leblanc fêterons, collectivement leur 100ème anniversaire en France : 90 ans pour elm leblanc fondé en 1932, 10 ans pour Bosch Thermotechnologie arrivé en France en 2012. Pour résumer : grosse animation en préparation.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (39 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Sous-couche universelle Absolue

CALIDOO nativ