Castex pose la première pierre du CHU de Nantes

Castex pose la première pierre du CHU de Nantes

Le chantier du nouveau centre hospitalier universitaire (CHU) de Nantes, un mégaprojet attendu pour 2027 et évalué à 1,24 milliard d'euros, a été inauguré par le premier ministre.




(Image du projet © Architecte Art&Build et Pargade)

 

"Nous devons investir dans notre système de santé, c'est un des enseignements majeurs de cette crise", a plaidé le Premier ministre en déplorant le désengagement de l'Etat notamment "pendant des décennies".

 

A ce titre, le gouvernement a décidé l'an passé d'augmenter substantiellement sa participation dans le financement de ce vaste chantier, en portant sa subvention à 400 millions d'euros. Ce qui a notamment permis de redonner des marges de manoeuvre pour éviter la suppression programmée de 500 postes.

 

"Je crois que dans la vie politique, y compris quand on ne partage pas les mêmes sensibilités, il faut savoir dire et saluer quand un effort a été fait", a relevé la maire de Nantes Johanna Rolland. La présidente de la région Pays de la Loire, Christelle Morançais, a elle aussi insisté sur "l'envie de faire ensemble, malgré les différences, malgré les divergences parfois".

 

Face aux "dysfonctionnements liés à la vétusté des sites actuels, l'éparpillement", selon Mme Rolland, un CHU flambant neuf, doté de 1 436 lits, dont 90% de chambres individuelles, va donc sortir de terre, à l'horizon 2027.

 

Le projet s'inscrit dans un ensemble plus large d'aménagement de l'île de Nantes, comprenant notamment une faculté de santé, des établissements de recherche, mais aussi des logements et bureaux.

 

Avant d'effectuer ce geste symbolique, M. Castex s'est rendu dans un centre de vaccination situé près du stade de la Beaujoire, pour y vanter "la mobilisation formidable, avec des retraités, des bénévoles, des gens qui s'engagent dans la durée". Au lendemain de l'annonce d'un calendrier de levée des restrictions, M. Castex a notamment appelé à "accroître l'offre de vaccination pédiatrique". "Sans surprise c'est le mercredi et le weekend que les demandes sont les plus fortes, il faut donc se mettre en capacité d'y répondre", a-t-il exhorté.




Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits

Pack maison individuelle

Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (180 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


SCALACOUSTIC