Bientôt une visite virtuelle de Notre-Dame sous le parvis de la cathédrale

Bientôt une visite virtuelle de Notre-Dame sous le parvis de la cathédrale

Une société associée à Orange va proposer une visite en réalité virtuelle de Notre-Dame-de-Paris dans le parking situé sous le parvis, pendant les travaux de reconstruction de la cathédrale incendiée.



Dans ce parc de stationnement souterrain inexploité depuis l'incendie, et qui doit à terme devenir un lieu d'accueil pour les visiteurs de la cathédrale restaurée, Amaclio Productions, spécialisée dans la création de spectacles multimédia valorisant le patrimoine, va proposer une visite de 40-45 minutes.

 

La visite coûtera 30 euros tarif plein, a indiqué Amaclio, précisant que 30% du chiffre d'affaires sera reversé à la reconstruction de la cathédrale. Equipés d'un casque et "guidés par un compagnon bâtisseur virtuel", les visiteurs "croiront évoluer dans l'édifice et ses abords, à différentes périodes de son histoire", explique la mairie dans son projet de délibération.

 

La convention d'occupation du domaine public, valable jusqu'à fin 2024, vise à "faire vivre l'esprit des lieux liés à Notre-Dame pendant la durée des travaux", a souligné Carine Rolland, adjointe PS à la culture de la maire de Paris Anne Hidalgo. Ce projet a été préféré à celui de Kléber-Rossillon, un gestionnaire de lieux culturels qui proposait une "reconstruction souterraine du parvis et du quartier de la cathédrale d'avant les démolitions des XVIIIe et XIXe siècles" avec "un spectacle son et lumières".

 

"Un projet simple à réaliser"

 

Boris Jamet-Fournier, conseiller (PS et apparentés) de Paris Centre, a défendu le choix d'un projet "plus solide" car "plus immersif", "plus simple à réaliser" avec des "transformations moins importantes" et "moins risqué" sur le plan financier. Amaclio versera en effet une redevance annuelle fixe de 50.000 euros, "plus sécurisante pour la Ville" selon M. Jamet-Fournier, à quoi s'ajoute une part variable annuelle de 6% de la billetterie.

 

Amaclio, qui table sur environ 150.000 visiteurs par an par groupes de 50, espère ouvrir le parking à la visite "le plus vite possible". La convention de trois ans pourra être renouvelée jusqu'à fin 2025.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (18 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique


Intégrer le coût global dans les projets de construction