Un manuel de chantier vertueux pour la construction de maisons à ossature bois

Un manuel de chantier vertueux pour la construction de maisons à ossature bois

"Cob le Poche" est conçu comme un recueil des meilleurs savoir-faire pour construire une maisons à ossature bois sur site, du contrôle de la maçonnerie jusqu’à la préparation du lot menuiserie.





Par pluie ou beau temps, des chantiers forains de construction bois parfaitement maîtrisés.©Bois PE. L'ouvrage COB (construction à ossature bois) Le Poche donne les clés pour réaliser ce type de chantier sans erreurs.

 

A Egletons, soit dans l’un des clusters français de la filière bois, l’artisan Christian Fanguin a pu réaliser il y a une dizaine d’années un rêve. Il a rassemblé une cinquantaine de fournisseurs de la construction bois et des subsides conséquents de l’Europe pour bâtir, en collaboration avec le monde universitaire, un ensemble de bâtiments de formation : Bois PE (Performance énergétique).

 

Bois PE se distingue notamment par ses trois maisons identiques d’aspect, mais bardées de capteurs permettant de lire au jour le jour les réactions différentes d’une maison RT2012, Bepas (passif) ou Bepos.

 

En 2012, l’évolution de la construction neuve était fléchée vers le passif puis le bâtiment positif, alors qu’on y rajoute maintenant la mesure de l’impact environnemental, dans le cadre de la prochaine réglementation environnementale, dite RE2020, applicable au 1er janvier 2022.

 

L’un des meilleurs centres de formation à la construction bois

 

L’autre spécificité de Bois PE est sa vocation à former des corps d’état indépendants du bois mais intervenant dans une construction bois : comment le carreleur, le couvreur, le chauffagiste, le façadier doivent-ils s’adapter ?

 

Là encore, le monde de la RT2012 a tablé sur un fort développement de la construction bois, et la nécessité de former le monde du bâtiment, notamment par des stages courts sur ce site spécialement adapté.

 

Il en a résulté des solutions comme la douche à l’italienne sans seuil développée avec Wedi, actuellement prévue pour un ensemble de 30 logements en surélévation. En fin de compte, Bois PE a surtout développé des stages pour la construction bois en tant que telle.

 

Ces derniers sont proposés sur 9 jours (en 4 modules), auxquels peut se rajouter un module sur l’ITE (isolation thermique par l’extérieur) de 2 jours. Et d’ailleurs, les ouvrages publiés le reflètent aussi : celui sur la dalle bois en est à sa 3e édition, et celui plus récent sur l’ossature bois à la seconde.

 

 

 

Une page du premier chapitre COB le poche

 

Construire, un art expliqué

 

Faire un stage chez Bois PE avec Christian Fanguin et son équipe, ça marque pour la vie, ne serait-ce qu’à cause de la passion du bonhomme et de sa gentillesse. Mais surtout, cela affranchit le constructeur de sa dépendance vis-à-vis des grosses structures et de la fabrication en atelier.

 

Avec le stage en poche, et surtout le Manuel de chantier qui vient de paraître, (« COB le poche ») un charpentier dispose à peu près de tout le nécessaire pour devenir un constructeur. La maison de Fanguin est courante, avec sa dalle en maçonnerie, son plancher d’étage, sa toiture bipente. La pose des isolants n’est pas abordée, sinon dans le cas d’une dalle bois.

 

Les menuiseries extérieures sont posées dans un second temps. Par contre, l’ouvrage fait le décompte du temps d’intervention par m2 pour chacun des ouvrages principaux, distingués par des codes couleurs dans les marges du livre : lisses basses, dalle bois, murs à ossature bois, lisses hautes, planchers, charpente.

 

Un parfait outil de formation pour tous

 

Cet ouvrage se situe dans la parfaite continuité de ceux rédigés par Christian Fanguin dans le cadre de sa collaboration avec le CNDB à partir des années 2000, et aussi de son activité d’éditeur toujours plus orienté vers l’illustration totale.

 

Pour autant, il est difficile d’estimer combien de maisons bois sont aujourd’hui fabriquées de cette façon. En 2000, c’était la norme. Aujourd’hui, sans doute, l’exception, car le hors site a pris le dessus. Ce qui fait du COB une sorte de bréviaire d’auto-entrepreneur, voire d’auto-constructeur. Ou bien un parfait outil de formation pour tous.

 

C’est comme si Christian Fanguin voulait réhabiliter malgré tout une sorte d’approche frugale de la construction. Car ici, on n’est pas du tout à l’enseigne du module 3D et de la fabrication en série, mais aussi loin du bricolage, car à chaque tâche précise équivaut un outillage adéquat.

 

 

 

Page du chapitre sur les lisses hautes. Difficile d’expliciter mieux.

 

Un vademecum d’entreprises de maçonnerie évoluant vers le bois

 

Combien de personnes sont capables, en France, de bâtir comme le manuel l’indique ? Sans doute bien trop peu. Mais COB le poche semble si bien pensé et illustré qu’il pourrait devenir le vademecum d’entreprises de maçonnerie qui évoluent vers le bois.

 

Quelque 24 fournisseurs industriels et institutions ont soutenu cet ouvrage, dont l’AQC, des fabricants de logiciels construction bois, des fabricants d’isolants, d’outils, de connecteurs, de plaques de plâtre, de panneaux de process, de membranes, de revêtements de sol.

 

Pas de fournisseur de bois d’œuvre, pas de distributeur, ce qui est curieux car le manuel est une sorte de mode d’emploi de fournitures du négoce. Peut-être que Bois PE n’est pas suffisamment connu. Pourtant, en octobre, l’association Fibois s’y est réunie pour son assemblée annuelle. Une initiative qui en appelle d’autres, d’autant que le cluster du bois est tout près.

 

             

    

Christian Fanguin : Un manifeste COP26 et un recueil des meilleurs savoir faire

 

 

Christian Fanguin voit dans son nouvel ouvrage une sorte de manifeste contre la pensée dominante de la préfabrication bois, en phase avec le changement de cap induit par la catastrophe climatique actuelle. Voici ses explications.

 

"Il n’y a pas de « petits artisans » ni de « petits ouvriers » du bâtiment. Il n’y a que des femmes et des hommes dotés d’une pensée matérielle très élaborée et d’une intelligence du geste remarquable. Ils sont aujourd’hui la démonstration de ce que doit être une entreprise du futur : réactivité, légèreté, agilité et surtout sobriété dans l’acte de construire en bois.

 

J’ai voulu faire de ce livre un recueil des meilleurs savoir-faire élaborés et mis en œuvre en Amérique du nord et en Scandinavie depuis des décennies que j’ai adaptés aux pratiques françaises par mes 30 années d’expérience dans la construction à ossature bois. Cet ouvrage si « petit  » soit-il, va bien au-delà de ce que pourra y trouver une entreprise, un auto-entrepreneur ou un auto-constructeur ; il offre toutes les méthodes pour développer des pratiques plus vertueuses."

 

Pas un remplacement, mais un équilibre


"La question est la suivante : qu’est-ce qu’on attend pour changer de « logiciel », pour changer notre mode de pensée ? Avec cette pensée unique en France que l’ossature bois est synonyme de préfabrication et que la construction bois est synonyme d’industrialisation on va à contre-courant du chemin que l’on doit prendre ici et maintenant.


Il serait dommage que le bois dans la construction, premier matériau bio-sourcé et premier matériau de l’éco-construction, soit entaché d’un mode de production ayant un impact négatif sur l’environnement et un impact négatif sur l’humain en résumant les compétences de ce dernier à la capacité d’appuyer sur un bouton d’une machine entièrement automatisée.


Je souhaitrerais que le COB soit l’ambassadeur de ce nécessaire changement de paradigme puisqu’il démontre que  des femmes et des hommes bien formés sont capables de construire des bâtiments extrêmement qualitatifs et dans  des délais tout à fait adaptés à la demande du marché, le tout avec un impact environnemental très très faible".

 

Commencer le changement

 

"Pour commencer ce changement de façon concrète et immédiate on pourrait porter à la connaissance de tous les enseignants et de tous les étudiants des centres de formation de la construction bois du CAP à l’ingénieur, cette façon intelligente de construire en bois sur site. Pour cela je souhaite trouver le soutien financier nécessaire pour faire éditer le livre le COB au format A4, entre 5000 et 10000, exemplaires afin de couvrir la totalité des lieux de formation en France."

 

352 pages, Format 104 x 147 mm reliure spirale, Impression quadri 115 g/m2, Tirage 2000 exemplaires, Editeur : Bois PE, Prix : 32 € TTC,  www.boispe.fr/shop/

 


Source : batirama.com/ Jonas Tophoven

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1035 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE