Comment assurer l'étanchéité d'arbres dynamiques ?

Comment assurer l'étanchéité d'arbres dynamiques ?

Le risque de défaut d'étanchéité est particulièrement élevé au niveau des arbres dynamiques. Et le défi est de taille, il s’agit d'assurer une isolation parfaitement étanche entre deux pièces en mouvement.





Assurer la sécurité des machines en fonctionnement

 

Les éléments mobiles de transmission, essentiels au fonctionnement des machines, sont aussi le siège d'infiltrations de particules solides, de gaz ou de liquides. Ce sont les engrenages, vérins, les courroies, les roues, les galets, les dispositifs de guidage et bien entendu les arbres de transmission.

En veillant à l'étanchéité des éléments, l’objectif est double. D’une part, la maîtrise des entrées de poussière et de liquides prévient l’usure prématurée des équipements, et, d’autre part, ce sont également les sorties de composés potentiellement nocifs qui sont contrôlées. Les fuites constituent un risque majeur lorsque l’industrie manipule des produits inflammables, polluants ou toxiques avec le risque de contamination des individus et des sols environnants.

 

Particularités de l'étanchéité des arbres dynamiques

 

Avec les arbres dynamiques, toute la difficulté réside dans l'application de solutions adaptées aux mouvements répétés des composants. Les surfaces concernées sont exposées à différents types de mouvement. Il peut s’agir des contraintes exercées par rotation ou par translation. La position de l’étanchéité s’étudie au regard des caractéristiques des composants en jeu et de la nature du mouvement qui les lie. Selon les cas de figure, une étanchéité radiale ou axiale sera plus appropriée.

 

Ne pas attendre la fuite pour agir !

 

Les fuites naissantes ne sont pas toujours visibles, et l’infime défaut d'étanchéité initial risque de rapidement prendre des proportions alarmantes. L’évaporation du liquide, accélérée par sa faible quantité et des conditions propices dans son environnement, rend la détection précoce très complexe. Et quand les conséquences se montrent à l'œil nu, le problème a déjà atteint un stade avancé.

 

Comment garantir l'étanchéité entre deux parties mécaniques en mouvement ?

 

Relever le défi de l'étanchéité entre deux composantes en mouvement, n’est pas une mince affaire. Pour y parvenir, il est essentiel de sélectionner des joints adaptés à chaque configuration. Les joints racleurs composés d'élastomères sont le plus souvent appropriés pour l’étanchéité des dynamiques linéaires. Les joints de type SPI seront quant à eux indiqués pour l'étanchéité entre les pièces de machinerie soumises à un mouvement de rotation. Les joints SPI sont donc une solution à privilégier pour garantir l'étanchéité des arbres tournants.

Une fois l'étanchéité mise en place, il convient d’assurer sa préservation en évitant les conditions pouvant entraîner une usure prématurée. Le cas échéant la pose de suspentes antivibratiles et de toutes autres solutions visant à stabiliser l'environnement du joint participera à sa longévité.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1035 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Façades rideaux - NF DTU 33.1