Notre-Dame de Paris : la Région Île-de-France donne 60 grumes pour la flèche

Notre-Dame de Paris : la Région Île-de-France donne 60 grumes pour la flèche

GeFin septembre, les 60 chênes des forêts de Ferrières-en-brie et de Bondy seront acheminées vers trois scieries.





Loïc Eon, Technicien responsable de la Forêt régionale de Ferrière à l’AEV (Agence des espaces verts): « Cette grume de 95 cm de diamètre est estimée d’au moins 180 ans. »

 

L’approvisionnement en chêne de la future flèche de Notre-Dame de Paris a commencé. Après abattage fin de l’hiver dernier, les bucherons de France Bois Service, une entreprise spécialisée dans les travaux forestiers exceptionnels basée à Caudry, dans le Nord, ont commencé, mi-septembre le débardage de 60 grumes retenues pour ce chantier.

 

Au total, précise Anne Cabrit, présidente de l’Agence des espaces verts (AEV) d’Île-de-France, « 58 grumes seront prélevées dans la forêt de Ferrières-en-Brie (Seine-et-Marne), et 2 en forêt de Bondy (Seine-Saint-Denis).

 

Ce volume représente 40 % des dons issus des forêts publiques, 20 % de celui des forêts publiques et privées. Il est valorisé à 120 000 €. » Ces fûts ne constituent qu’un apport modeste pour la réalisation de la charpente de la flèche de la cathédrale parisienne qui demandera un total de 1 000 arbres. À noter, qu’actuellement, seul ce marché a été passé ; les professionnels sont toujours en attente de celui de la charpente de la couverture.

 

 

Le débardage consiste à tracter une grume hors de la parcelle où elle a été abattue.

 

Jusqu’à 110 cm de diamètre pour la grume

 

Loïc Eon, technicien départemental de la forêt régionale de Ferrières-en-Brie indique que les arbres abattus faisaient initialement partie du plan de gestion annuel de ces parcelles. La demande en matériaux de charpente des responsables du chantier est parvenue après ces coupes.

 

Les grumes retenues présentent des diamètres de 60 à 110 cm et des longueurs de 6 à 13 m utiles. Les opérations de débardages ont pour but de les déplacer au plus près des chemins forestiers avant le passage des camions de transport attendus, cette deuxième quinzaine de septembre, pour les acheminer en direction de trois scieries, dont une à Challans (Vendée), une autre à Rouen (Seine Maritime).

 

Ces sites ont été retenus pour leur capacité à débiter des pièces de très gros gabarit, telles que celles importées des forêts tropicales. Les pièces débitées seront ensuite livrées aux charpentiers.

 

 

Benoit Chevron, vice-président de l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France, Ahmet Cirpan, président de France Bois Service et Anne Cabrit, présidente d’AEV. Le don de 60 grumes au chantier de reconstruction de Notre-Dame de Paris est valorisé 120 000 €.



Source : batirama.com/ Bernard Reinteau

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (940 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La ferronerie d'art