Marché des pompes à chaleur : de bonnes perspectives en 2021

Marché des pompes à chaleur : de bonnes perspectives en 2021

L'Association Française des Pompes à Chaleur (Afpac) a présenté sa vision du marché des pompes à chaleur domestiques et des challenges qui se dressent encore face à leur développement.





L’Afpac (Association Française des Pompes à Chaleur), dont François Deroche de Daikin assume désormais la présidence, en remplacement d’Eric Bataille d’Atlantic, s’occupe des pompes à chaleur de moins de 50 kW. L’association a présenté sa vision de l’univers des Pac domestiques et petit tertiaire.

 

Premier constat, les ventes de Pac se portent plutôt bien. Selon l’Afpac, les ventes avaient augmenté de 84% entre 2018 et 2019. En 2020, malgré la pandémie, elles ont à peine baissé.

 

 

Le gros du marché, environ 53%, se porte sur les Pac dont la puissance est comprise entre 10 et 20 kW, dont les ventes avaient triplé entre 2018 et 2019. Ce segment est essentiellement absorbé par la rénovation et le remplacement des chaudières fioul par des Pac, ainsi que le segment des pompes à chaleur de 6 à 10 kW. Eric Bataille estime d’ailleurs que la croissance de 9% de ce segment en 2020, vient du fait que les installateurs ont appris à mieux dimensionner les pompes à chaleur et ont résisté à leur tendance naturelle au surdimensionnement. Les Pac de 6 à 10 kW qui correspondent à la construction neuve sont en baisse de 23% en 2020, suivant en cela l’effondrement de la construction des maisons neuves durant la pandémie. ©AFPAC

 

De même, la baisse des ventes des pompes à chaleur à haute température de 23% en 2020 s’explique par une meilleure compréhension par les installateurs des besoins de chaleur en remplacement des chaudières fioul existantes. Dans les maisons anciennes, les émetteurs sont souvent surdimensionnés depuis l’origine et s’accommodent parfaitement d’une température de départ d’eau de 65°C. ©Afpac

 

Evidemment, l’Afpac soutient les pompes à chaleur hybrides, qui associent une Pac et une chaudière gaz ou fioul dans un pays où la différence entre le prix de l’électricité et du gaz est trop faible pour justifier un temps de retour inférieur à la durée de vie prévisible des machines. Les ventes de Pac hybrides demeurent faibles et elles ont baissé de 13% en 2020.

 

Les Pac géothermiques domestiques (moins de 50 kW), après un bref sursaut des ventes en 2019, ont baissé de 4,5% à 2466 en 2020. L’intérêt pour les Pac géothermiques grandit pourtant, mais dans des puissances plus importantes, pour équiper des bâtiments de bureaux neufs et remplacer les chaudières gaz ou fioul dans les chaufferies existantes. Ces machines de plus de 50 kW sont hors du domaine de l’Afpac. ©Afpac

 

Le marché des chauffe-eau thermodynamiques (CET), largement propulsé ces dernières années par la méthode de calcul RT2012 et par un crédit d’impôt, a tout de même baissé de 6% à 110 320 en 2020, largement impacté par la baisse de la construction neuve. ©AFPAC

 

Un marché très largement subventionné

 

La France est de loin le premier marché en Europe à la fois pour les pompes à chaleur et pour les CET (chauffe-eau thermodynamiques). Depuis le début 2019, plus de 200 000 chaudières ont été remplacées par des pompes à chaleur, grâce d’abord au défunt CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique), puis au coup de pouce changement de chaudière et enfin à MaPrimeRénov’.

 

Pour l’année 2020, 114 000 Pac (-5% par rapport à 2019) ont été posées dans le cadre du Coup de pouce changement de chaudière, soit 65% du total des ventes de Pac sur l’année. Si l’on considère les 104 500 engagées au titre du Coup de pouce changement de chaudière, les Pac représentent 90 %.

 

Le gouvernement a annoncé son intention de rendre inéligibles au Coup de pouce changement de chaudières les générateurs gaz THPE dès le 1er juillet 2021. Si cela se confirme, les demandes des ménages se porteront naturellement sur les Pac, qui restent éligibles. Ce qui, sachant que 117 500 chaudières gaz THPE ont été vendues dans le cadre de coup de pouce en 2020, pourrait donner en seconde partie de l’année 2021 une nouvelle impulsion aux ventes de Pac subventionnées.

 

Un marché annuel à 300 000 pièces d'ici à 5 ans

 

Dans les 192 000 dossiers déposés au titre de MaPrimeRénov’ fin décembre 2020, 72% portaient sur un changement de chauffage, soit 138 240. Dans ce total, les Pac air/eau représentent 20% (27 648), tandis que les chaudières THPE (Très Haute Performance Energétique) atteignent 16% (22 118), 14% (19 354) pour les poêles à granulés et 22% (30 413) pour « autres solutions ». Dans ses conclusions, l'Afpac envisage un marché annuel à 300 000 pièces ou davantage d'ici 5 ans.

 

Bref, le marché des Pacs est subventionné à hauteur de 70% au moins pour l’instant, peut-être davantage si les évolutions sur le coup de pouce se confirment. C’est extrêmement dangereux pour la filière parce qu’elle est à la merci d’un changement de politique du gouvernement. Les membres de l’Afpac poussent pour le maintien des aides, indiquant que cela donne du temps à la filière pour se structurer.

 

Selon Eric Bataille, les constructeurs qui fabriquent en France, principalement Atlantic, BDR Therméa et Vaillant dans l’usine de Saunier Duval à Nantes , investissent pour développer leur production. Les entreprises se forment et recrutent, …

 

Il faut leur souhaiter que le gouvernement ne leur fasse pas subir le même sort qu’à la filière photovoltaïque : arrêt brutal – le gouvernement d’alors a appelé ça un moratoire et l'a accompagné d'une forte contre-prescription  – des projets subventionnés en décembre 2010, faillites de dizaines d’entreprises chez les installateurs, … Il a fallu 10 ans à la filière photovoltaïque pour s’en remettre, sans avoir encore tout à fait récupéré une image positive auprès du public.

 

Les textes de la RE2020 viennent d’être mis en consultation publique. Nous traiterons de la place des Pac dans la RE2020 dès la semaine prochaine.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (612 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Techniques et pratique de la chaux

Écrans souples de sous-toiture