Logement neuf : l'application de la RE 2020 de nouveau décalée de 6 mois

Logement neuf : l'application de la RE 2020 de nouveau décalée de 6 mois

Le gouvernement a accordé six mois de délai supplémentaire aux professionnels du bâtiment pour se préparer aux nouvelles normes destinées à réduire la consommation d'énergie des logements neufs.






"On accorde six mois supplémentaires pour se préparer", a indiqué la ministre déléguée au Logement au journal les Echos. La RE 2020, prévue initialement pour l'été prochain, "entrera en vigueur au 1er janvier 2022, date à laquelle l'objectif reste un gain de 30% sur la consommation énergétique des logements neufs comparés à l'actuelle norme RT2012". (voir la nouvelle mouture de la RE2020 ici)

 

Ce nouveau calendrier "décale d'autant les jalons suivants d'évolution des seuils d'émission carbone: tant en logement individuel que collectif, ils sont désormais fixés à 2025, 2028 et 2031", a précisé la ministre, sans détailler davantage.

 

La Fédération française du bâtiment s'était inquiétée des objectifs et délais annoncés qui lui semblaient "irréalistes", tant sur le plan économique que sur la capacité de la filière à s'adapter à ces changements.

 

Un arbitrage qui va dans le bon sens selon la FFB

 

Concernant les matériaux utilisés dans la construction de ces nouveaux logements, la ministre a assuré que "chaque filière aura sa place": "le bois, mais aussi les matériaux géosourcés (la pierre de taille, par exemple) ainsi que la brique, le ciment et le béton si ces derniers réduisent leurs émissions de 34 % d'ici à 2030 comme ils s'y sont engagés par ailleurs".

 

Un arbitrage qui va dans le bon sens, se félicite la Fédération française du Bâtiment, pour qui la RE 2020 "constitue un pari sur l’avenir : certaines exigences à horizon 2028 / 2031 restent inatteignables avec les technologies actuelles et nécessitent de fortes évolutions de tous les métiers du bâtiment et dans l’industrie".

 

Si l'organisation professionnelle se félicite de la mise en place d’une clause de revoyure "au fil de l’eau" qui permettra d'adapter les exigences, elle regrette toutefois "la stigmatisation du gaz et souhaite que les travaux pour la prise en compte du gaz vert se poursuivent... "



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (490 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2