Manifestation contre le projet de serre tropicale géante sur la côte d'Opale

Manifestation contre le projet de serre tropicale géante sur la côte d'Opale

Environ 150 personnes ont manifesté  devant le site, proche de Berck-sur-mer (Pas-de-Calais), où doit être construite une serre tropicale présentée comme la plus grande au monde.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


"Tropicalia machine à fric", "La côte d'Opale, c'est pas tropical" ou encore "Tropicalia folie anachronique" : à l'appel d'une trentaine d'associations opposées à ce projet, les manifestants se sont réunis en bordure de la parcelle de quelque 9 ha où doit voir le jour cette serre au dôme de 20.000 m2 et 35 m de haut, abritant papillons, colibris, poissons, reptiles et "forêt d'arbres" exotiques.

 

Ses promoteurs, qui la présentent comme la plus grande serre tropicale au monde, ont obtenu fin 2019 un permis de construire pour cet ancien terrain agricole transformé en "zone d'aménagement concerté" en 2010, entre les communes de Verton et Rang-du-Fliers (photo d'ouverture).

 

"Nous n'avons pas besoin des tropiques sous cloche ici ! Que les promoteurs défendent la biodiversité là où elle se trouve, c'est-à-dire qu'ils défendent celle des Hauts-de-France", a lancé Jean-Michel Jedraszak, porte-parole du collectif anti-Tropicalia, au milieu d'une forêt de drapeaux Europe écologie-les Verts (EELV).

 

"Ecologie liberticide" pour les défenseurs du projet

 

"C'est aussi stupide de construire des serres tropicales sur la côte d'Opale que de vouloir créer des pistes de ski en plein désert", a-t-il dénoncé. "Cette serre, c'est une catastrophe écologique mais c'est surtout une injure de plus lancée à la figure des habitants des Hauts-de-France : on nous fait le cadeau de tous les non-sens imaginables" s'est insurgée l'eurodéputée Karima Delli, cheffe de file écologiste dans les Hauts-de-France pour les élections régionales.

 

"50 degrés nord sous les tropiques, pour tous, toute l'année", tel est le slogan de ce projet porté par un vétérinaire et chef d'entreprise, qui promet de créer une cinquantaine d'emplois directs, autant en sous-traitance, et espère attirer environ 500.000 visiteurs annuels. Estimé à 73 millions d'euros, le projet est en partie subventionné par la région (2 millions d'euros de prêt), la communauté d'agglomération (400.000 euros) et des fonds européens (10 millions).

 

La serre, maintenue à 26-28°C toute l'année, "sera autonome en chauffage", grâce à une "technologie innovante" qui "capte et stocke l'énergie générée par l'effet de serre", et "surproductrice" la moitié de l'année, expliquait au mois d'août son concepteur, Cédric Guérin. Le compte Twitter de Tropicalia diffusait un message dénonçant "l'écologie liberticide prônée par ceux qui se nourrissent des peurs de leur concitoyens".

 

Photo : www.ca2bm.fr/la-ca2bm/les-46-communes-de-la-ca2bm/rang-du-fliers




Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Equipements sportifs/loisirs
Equipements sportifs/loisirs

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (1 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Intégrer les énergies renouvelables

Les volets roulants

Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation