Le bloc isolant rectifié de Perin poursuit sa progression en Bretagne

Le bloc isolant rectifié de Perin poursuit sa progression en Bretagne

Le groupe Perin a investi dans un nouveau site de production dans les Côtes d’Armor pour fabriquer un bloc innovant rempli de mousse isolante. Le groupe fédère un club de 14 industriels en France.






Perin &Cie est une entreprise industrielle spécialisée dans la fabrication de produits en béton, propriété du groupe Denis géré par Rachel et Renan Denis.

 

Racheté en 2005 dans un objectif d’entrée dans le monde industriel, le groupe Perin emploie aujourd’hui 170 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros avec la production de 400 000 tonnes de béton sur 6 sites de production*.

 

Objectif du groupe Perin : apporter à ses clients « des solutions innovantes à hautes valeurs d’usage dans le domaine des petits éléments préfabriqués en béton ». Cet objectif a donc conduit le groupe à se lancer, entre autres, dans la fabrication de blocs isolants rectifiés bas carbone, il y a quelques années.

 

Et aujourd’hui, le succès du bloc ne se dément pas à tel point que le groupe a investi 7 millions d’euros dans une nouveau site de production à Saint-Maudez (22). De quoi s’agit-il exactement ?

 

 

 Dominica Lizarazu occupe le poste de directrice générale de Perin & Cie depuis le mois de mai 2020. Elle avait occupé le poste de directrice marketing chez Isover Saint-Gobain auparavant, durant 6 ans.

 

Génèse de la mise au point du bloc isolant

 

« Il y a déjà 10 ans, en 2010, lors d’une visite sur le salon allemand BAU, les dirigeants du groupe ont découvert un bloc de béton qui flottait sur l’eau », explique la nouvelle directrice générale de Perin, Dominica Lizarazu. En réalité, il s’agit d’une mousse de béton, composée d’un agent moussant (type shampoing) à laquelle est associée une formule de ciment qui emprisonne les bulles d’air, assurant l’isolation thermique.

 

Les équipes de Perin imaginent alors d’injecter cette mousse dans des blocs courant afin d’augmenter le pouvoir isolant du bloc tout en conservant sa robustesse. Il leur faut mettre au point une formule cimentaire qui en durcissant évite que la mousse ne s’effondre.

 

Le fabricant s’oriente vers une formulation à base de ciment classique de type CEM II 42,5 R additionné d’un ciment rapide. Le groupe Calcia, déjà partenaire cimentier de Perin, aide le groupe à mettre au point la formule adéquate pour finaliser la mousse isolante. « Le produit isolant se compose de 96% de bulles et de 4 % de ciment, ce qui lui confère une densité de 130 kg/m3 » précise la directrice générale

 

Il reste alors au groupe à concevoir le bloc isolant, dans lequel sera injectée la mousse de ciment. Le bloc spécifique Air’Bloc mis au point comporte ainsi deux alvéoles longitudinales débouchantes pour optimiser la performance thermique du produit. La demande de brevet d’invention est déposée en juillet 2014 et le brevet est délivré en 2017.

 

 

 La mousse blanche est fabriquée à partir d’eau, d’air et de tension-actif à très faible concentration

 

Une première usine à Redon puis une seconde à Saint-Maudez

 

« Il y a donc eu un co-développement avec Calcia puis ensuite avec Quadra, une PME spécialiste de la fabrication des matériels pour l’industrie du béton » ajoute Dominica Lizarazu. L’enjeu : injecter la mousse industriellement dans les blocs.

 

Résultat : une première installation voit le jour sur le site de Redon en 2018 (60 000 m² de produits fabriqués) et un an plus tard, Perin décide d’investir dans une nouvelle usine à Saint-Maudez, afin d’augmenter sa production dans un bassin jugé dynamique.

 

Cette usine qui a démarré la production de bloc à l’automne 2019, produira 100 000 tonnes de blocs rectifiés sur les deux faces, dont la moitié de blocs isolants. Avantages du bloc rectifié : une pose à joints minces rapide (à la colle), propre et garantissant un gain de temps de pose de 20 à 30 % selon le fabricant.

 

 

Mousse de ciment humide avant injection : pour éviter que la mousse ne s’effondre, un ciment à prise rapide a été spécialement conçu pour Air’Bloc

 

L’équivalent de 3 cm d’isolation sur les murs

 

Certes, le produit mis au point n’est pas le seul sur le marché, puisqu’une autre technologie et marque (2) ont été développées dans le même temps. « Nous avons choisi une mousse plus dense et moins fragile qui se tient mieux. Elle est donc un peu moins isolante, mais c’est un choix qui a été fait en considérant la manutention du produit et sa mise en œuvre » précise Dominica Lizarazu.

 

Selon les calculs de Perin, la mousse de ciment apporte l’équivalent d’une isolation en laine minérale classique (type GR 32) de 3 cm sur les murs. « On ne va pas se substituer à l’isolation avec un bloc doté d’un R de 1, mais on peut dire que ce bloc fait gagner 25 à 30 % d’isolation dans les murs » ajoute la directrice générale.

 

Ainsi, toujours selon le fabricant, ce type de maçonnerie isolante à bords rectifiés réduit en outre à néant les risques de condensation.

 

 

Le bloc est rempli de mousse humide avant un séchage naturel en étuve. Après la prise du ciment, les bulles d’air se retrouvent emprisonnées et l’isolant minéral est obtenu

 

Un Club Air’Bloc avec 14 adhérents

 

Originalité chez Perin : on sait partager les innovations. Et c’est tout naturellement, que Renan Denis a créé un club d’adhérents intéressés par ce nouveau bloc, « sur la base d’un modèle d’innovations ouvertes » souligne Dominica Lizarazu.

 

Ce club est né d’un désir de partage, sans volonté hégémonique territoriale et dans l’esprit de s’entraider selon la directrice générale. Il compte 14 adhérents qui moyennant le paiement d’une licence « peu onéreuse », à savoir quelques milliers d’euros par an et un pourcentage très modeste du chiffre d’affaires, accèdent à la technologie du bloc isolant Air’Bloc.

 

Parmi ses membres, notons le groupe Chavigny, négociant et fabricant, comme le groupe Denis. Il compte également PPL (Edycem, marque du groupe Herige), mais aussi les sociétés suivantes : Exte Préfa, Gallaud, Gris Clair, Maggioni, LIB Industrie, Rasori, Courtot, Sofama, BE.MA.CO, Pomel.

 

Caractéristique : ce sont soit des négociants et à la fois fabricants de blocs, ou alors des sociétés ayant les activités séparées. « En tout cas, ils ont la volonté de produire et de vendre notre bloc isolant » précise la directrice générale.

 

Une fois devenus membres du club, les sociétés entrent en contact avec Quadra qui assure l’implantation de la machine à fabriquer la mousse et les équipes Perin viennent apportent leurs conseils et leur aide.

 

 

Les blocs à la sortie de la rectifieuse offrent une tolérance de plus ou moins 0,5 mm.

 

D’autres projets pour améliorer les qualités du bloc isolant

 

« Tout cela se fait dans un esprit ouvert avec des échanges réguliers car la volonté du dirigeant du groupe est d’innover et de partager dans un club qui a vocation à s’agrandir » ajoute Dominica Lizarazu.

 

D’autres projets trottent dans la tête des dirigeants du groupe qui ne cesse d’innover en matière de produits industrialisés en béton puisque la gamme du fabricant est très large (ex : les petits éléments réalisés à base de béton fibré ultra haute performance grâce à l’ajout de fibres).

 

« Nous allons continuer à innover et notamment à développer l’Air’Bloc en le rendant plus isolant et en améliorant ses qualités » conclut la directrice générale.

 

 

La forme du bloc permet de minimiser les ponts thermiques traversants et de maximiser le volume occupé par l’isolant

 

*Redon (35), Vern-sur-Seiche (35), Noyal Pontivy (56), Hennebont (56), Saint-Maudez (22), Bégard (22)

 

(2) Airium de LafargeHolcim

 


Source : batirama.com/ Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

15 PRODUIT(S) POUR Perin et Cie








Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (378 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique