Capeb: priorité à la formation des artisans en 2012

Capeb: priorité à la formation des artisans en 2012

La Capeb a fait le point sur son programme d’actions pour 2012. La formation des artisans demeure un sujet majeur pour l’organisation professionnelle qui fait un état des lieux.
 






 

Enjeu fondamental, la formation des artisans, sera au cœur des préoccupations de l’organisation professionnelle au cours des années à venir. L’accompagnement des salariés et des chefs d’entreprises sera en effet déterminante face aux enjeux des nouvelles réglementations : RT 2012, Loi Handicap, sismique.

 

« Nous avons formé 2 300 eco-artisans à la fin de l’année et ces chiffres qui peuvent sembler faibles sont élevés par rapport aux autres labels créés » se targue le président de la Capeb Patrick Liebus.

 

Eco-artisans : pas d’objectif chiffré

 

Prudente, la Capeb ne communique aucun objectif de formation des éco-artisans sur les mois à venir.  Elle compte en effet sur la dynamique enclenchée par la reconnaissance de l’éco-conditionnalité de la marque (mention « Reconnu par le Grenelle de l’environnement » applicable dès 2014 afin que les clients bénéficient des crédits d’impôts).

 

Autre marque que la Capeb continue de développer : « Eco rénovation » dont l’objectif consiste à apprendre à travailler et à offrir des prestations ensemble. « La marque répond à une demande, celle du groupement d’entreprises, et elle propose des outils adaptés avec un contrat d’assurance destiné à protéger le porteur du groupement et le client » explique Patrick Liebus.

 

Handibat : 1500 entreprises formées

 

D'autre part, afin de répondre aux marchés de l’accessibilité, la Capeb a formé 1500 entreprises au marché du maintien à domicile avec la marque Handibat. « Un marché croissant et qui ne sera, heureusement, pas touché par l’augmentation de la TVA à 7 % », précise Patrick Liebus.

 

Enfin, le responsable a indiqué que des outils seraient mis au point afin de préparer et engager les salariés dans une démarche de formation. « Nous allons travailler sur un nouvel outil que nous avons développé, la GPEC ou gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » a-t-il conclu.

Source : batirama.com / F. Leroy
 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (81 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE