Apprentis du BTP : un partenariat pour former les futurs champions des Worldskills

Apprentis du BTP : un partenariat pour former les futurs champions des Worldskills

L’organisateur de Worldskills France lance le projet Excellence BTP qui se traduit par la signature d’un partenariat avec le CCCA-BTP et un financement de 1 125 000 euros.






La Signature du partenariat CCCA-BTP/Worldskills France le 31 août par Eric Routier (à droite), président du CCCA-BTP et Armel le Compagnon, président de Worldskills France. ©CCCA-BTP

 

Soutenir et valoriser l’excellence française afin de promouvoir l’apprentissage, ne sera plus seulement un crédo chez les acteurs de la formation du BTP et des équipes de Worldskills France: c’est devenu aujourd’hui une politique concrète avec un panel de moyens opérationnels dédiés.

 

L’organisateur français des Olympiades des métiers a en effet signé un premier partenariat avec les acteurs de la formation du BTP dont fait partie le CCCA-BTP (126 CFA). Rappelons que les métiers du BTP représentent quelque 16 métiers (sur 57 métiers au total) et le pôle le plus important en compétition des Worldskills.

 

La signature de ce partenariat fait d’ailleurs suite à un appel à projets lancé par le CCCA-BTP en 2020 sur le thème « Comment mieux identifier, former et accompagner les apprentis à la préparation des concours ? ». Les jeunes talents volontaires peuvent en effet participer à de nombreux concours dont les Worldskills et Euroskills, mais aussi, le concours de l’un des Meilleurs apprentis de France (MAF). C’est donc le projet « Excellence BTP » porté par Worldskills qui a été retenu pour répondre à cet appel : il sera financé à hauteur de 1 125 000 € par le CCCA-BTP

 

 

Dans le cadre du partenariat, le CCCA-BTP affirmera sa présence lors des finales Worldskills à Lyon (15 au 17 décembre 2020) avec un stand de 100 m2, connexe au pôle des épreuves des métiers du BTP, et aux couleurs de la campagne de communication 2020-2021 « La construction. Demain s’invente avec nous ». ©F. Leroy

 

Hisser la France au 5e rang lors des finales internationales à Lyon

 

Le projet permettra ainsi d’associer, grâce à des moyens dédiés, les formateurs des CFA, les entreprises formatrices et les partenaires autour des jeunes désireux de tendre vers l’excellence et le savoir-faire. Avec un premier objectif : hisser la France au 5e rang des pays en compétition lors des finales internationales à Lyon en 2023.

 

La concurrence entre pays participant aux Worldskills s’est en effet accrue d’édition en édition, certains Etats préparant leurs futurs champions comme des athlètes de haut niveau pendant plusieurs années (5 à 6 années pour la Chine). La France doit donc conserver son rang et s'en donner les moyens.

 

A l’issue de la signature du partenariat, un premier comité de pilotage a réuni autour de Worldskills France l’ensemble des partenaires du projet incluant, outre le réseau régional des CFA du BTP à gouvernance paritaire (CCCA-BTP), les Compagnons du Devoir et du Tour de France ainsi que le réseau des Maisons familiales et rurales.

 

Neufs actions menées par Worldskills France

 

Le projet se traduira concrètement par neuf actions qui seront déployées par Worldskills France. Les deux premières ont pour but de repérer et accompagner les talents dans les CFA, en organisant des Masters class Worldskills (2 h de formation par semaine pour les jeunes volontaires) ou en initiant des parcours d’élite du formateur, avec des outils et moyens pédagogiques dédiés pour créer une communauté de formateurs.

 

Les 3 et 4e actions porteront sur la communication autour des concours avec l’organisation de road-show (témoignages de champions dans les CFA) et la valorisation des équipes engagées (financement d’un package d’une délégation formateurs/maîtres d’apprentissage qui accompagnent les jeunes compétiteurs et versement d’une prime aux formateurs engagés)

 

Les 5e, 6e et 7e actions auront pour but de promouvoir les CFA participant à la démarche d’excellence. Ainsi, la 5e action prévoit la création de labels spécifiques et de signes distinctifs pour les CFA référents tandis que la 6e action valorisera les métiers par des portraits de jeunes champions avec les partenaires de Worldskills. Enfin, la 7e action consistera à coordonner une campagne d’inscription BTP nationale et commune pour la 47e édition.

 

Préparation des épreuves de Shanghaï et de celles de Lyon en 2023


 

Pour finir, les actions 8 et 9 ont pour finalité de préparer les champions internationaux de Lyon en 2023 sans oublier ceux qui partiront à Shanghaï en septembre 2021, prélude à la compétition de Lyon.

 

L’action 8 prévoit ainsi d’organiser des pré-stages métier (formation métiers sur 4 jours pour les jeunes et les jurés qui veulent renforcer leur excellence et être les meilleurs aux sélections nationales). Enfin, l’action 9 consistera à organiser un séminaire de l’excellence BTP : tous les compétiteurs et jurés du pôle BTP membres de l’équipe de France (150 personnes) participeront à une formation de 3 jours « soft Skills » avec une approche de l’environnement international.

 

« Ce premier partenariat de Worldskills signé avec les acteurs de la formation du BTP a vocation à se décliner dans les autres pôles ouverts au concours dont l’industrie, l’hôtellerie, la restauration et les services », termine Valérie Pouille, déléguée générale adjointe de Worldskills France, en charge de ces projets ambitieux. L'apprentissage, ainsi valorisé avec ces parcours d'excellence, pourra séduire des jeunes dont les qualifications professionnelles répondront aux besoins des entreprises, en quête de compétences...



Source : batirama.com/ Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (83 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Les couvertures en tuiles