La montée en puissance de la domotique

La montée en puissance de la domotique

Comme son étymologie l'indique (du latin domus, maison), la domotique se définit comme une science qui vise à perfectionner électroniquement votre maison, à la rendre « intelligente » selon l'expression en vogue.






Il s'agit d'une question brûlante d'actualité, d'un phénomène en pleine expansion. En effet, de plus en plus de logements de valeur s'équipent de tels systèmes et ceux-ci tendent à conquérir des marchés toujours plus larges, auprès des classes moyennes. Les technologies mises en œuvre sont de plus en plus répandues et abordables en même temps que leur nombre et leur nature augmentent à une vitesse remarquable. Nous allons faire un tour d'horizon de ces fées du logis du troisième millénaire, leurs finalités respectives et les avantages qu'elles vous procurent au quotidien.

 

Un peu d'histoire : aux origines de la domotique

 

Existant depuis longtemps « dans les cartons » ou dans la tête de doux rêveurs, la domotique apparaît concrètement dans les années 80, accompagnant les progrès de l'informatique. On est alors à l'époque où les ordinateurs commencent à être de taille (à peu près) humaine. Cette miniaturisation des composants électroniques permet pour la première fois une gestion de certaines tâches dans la maison qui ne nécessite pas de mobiliser une pièce entière ! De plus, les coûts commencent progressivement à diminuer et ainsi la technologie à être potentiellement accessible dans la population. Cependant, à l'instar des ordinateurs personnels, les équipements de domotique ne se répandent pourtant pas comme une traînée de poudre. Il faut attendre les décennies suivantes et particulièrement les années 2000 pour voir apparaître une réelle sensibilisation du public à cette thématique.

 

Une combinaison de facteurs favorisant le développement de la domotique contemporaine

 

Le regain d'intérêt constaté depuis une vingtaine d'années pour la domotique semble premièrement prendre source dans une ambiance générale de triomphe de la technologie. Tous les secteurs sont désormais concernés à l'heure de la micro-électronique toujours plus « micro » et toujours plus abordable : communication, transports, il n'y a pas de raison pour que l'habitat passe outre. Pour aller plus loin, la domotique semble être l’allié idéal dans la mise en œuvre de solutions répondant aux préoccupations les plus répandues actuellement.

 

Les missions de la domotique d'aujourd'hui

 

La domotique se retrouve aujourd'hui sur des thématiques qui peuvent susciter un grand intérêt auprès du public et c'est, avec l'accessibilité exponentielle des appareillages électroniques, la principale raison de son succès actuel.

 

La domotique est ainsi là pour assurer des fonctions telles que la sécurisation du domicile en votre absence grâce aux alarmes et autres systèmes de télésurveillance, ou dans un autre domaine l'optimisation de la consommation d'énergie par la gestion de la température (chauffage, climatisation…) ou de l'éclairage. Les personnes âgées ou en situation de handicap ont de plus en plus recours à la domotique pour faciliter leur quotidien. Dans certains cas, cela peut même permettre le maintien à domicile et éviter des hospitalisations. On pense notamment aux systèmes de monte-escalier ou d'alerte automatique des secours en cas de chute ou de malaise.

 

On voit que la domotique a des répercussions tant économiques qu'écologiques, ce qui fait dire à ses promoteurs qu'elle est un pilier des actions à venir pour la protection de l'environnement.

 

Impact environnemental de la domotique

 

Outre cette considération, on peut mener une réflexion plus large sur l'impact environnemental, positif ou négatif, de la domotique. En effet, si, comme nous l'avons vu, certains équipements parmi toute la panoplie visent à contenir votre consommation d'énergie, beaucoup auront au contraire tendance à la renforcer. De plus, ces derniers sont généralement composés de terres rares qui constituent comme nous le savons une ressource limitée dont l'extraction n'est pas exempte d'effets néfastes sur l'environnement. Toutefois, nous constatons ces dernières années de flagrants et constants progrès dans les techniques de recyclage de ces matériaux. L'empreinte écologique de vos équipements doit donc être considérée avec attention et comparée aux attentes que vous projetez sur eux. Globalement, la prévalence des nuisances du matériel neuf tend à diminuer d'année en année.

 

La domotique par l'exemple

 

Lorsqu'on envisage d'équiper sa maison des technologies domotiques dernier cri, la question est de savoir quel coût cela va représenter. Il est difficile de donner une réponse générale, l'amplitude est très importante et dépend grandement de la nature de l'équipement et de son niveau de gamme.

 

Toutes les fonctions domotiques (leur nombre exact est incalculable!) ne sont pas forcément présentes dans les murs de votre maison. Il peut aussi s'agir de mobilier moderne, toujours haut de gamme mais de plus en plus accessible. Pour une centaine d'euros, vous pourrez ainsi acquérir des enceintes à commande vocale vous permettant par exemple d'écouter de la musique en le demandant à haute voix à votre enceinte, rien de plus. Plus besoin d'interrompre vos activités en cours ! Cela peut constituer un premier pas dans l'univers quasi infini de la domotique. Dans le même ordre d'idée, vous pouvez aujourd'hui déclencher ou éteindre votre éclairage, aussi bien que votre télévision ou votre lave-linge en quelques petits clics depuis votre smartphone. Les prix sont contenus, comparables à ceux d'appareils haut de gamme non connectés.

 

Certains équipements sont quant à eux intégrés dans les murs de votre habitation. Leur coût peut être élevé, de l'ordre de quelques milliers d'euros de supplément, mais ils facilitent la vie et peuvent permettre de réaliser des économies. Il s'agit souvent de systèmes basés sur des détecteurs de présence ou de luminosité. Par exemple, vous n'aurez plus besoin d'allumer la lumière en entrant dans une pièce et surtout vous ne risquerez plus d'oublier d'éteindre en sortant. Le dispositif se chargera d'éclairer tout seul le lieu, seulement si vous vous y trouvez et si la luminosité ambiante est trop basse. Lorsque vous ressortirez, la lumière s'éteindra toute seule et la consommation d'énergie sera ainsi coupée instantanément sans que vous n'ayez à y penser. Attention toutefois à ne pas perdre l'habitude d'éteindre lorsque vous n'êtes pas chez vous, car vous serez désormais un avant-gardiste !

 

Certains aménagements domotiques de votre maison nécessiteront un boîtier (une centrale) et des récepteurs, le tout pour quelques centaines d'euros, et l'étendue de ce que vous pouvez faire avec est impressionnante : de la très classique gestion de l'éclairage à l'ouverture ou fermeture de vos fenêtres. Attention tout de même avant l'achat : renseignez-vous sur la compatibilité des marques (centrale et fenêtres, par exemple) entre elles.

 

La domotique passe généralement par le réseau Wi-Fi, ce qui lui permet d'être commandée par Internet même lorsque vous êtes loin de chez vous. Cela peut s'avérer très utile, par exemple, si vous êtes parti en voyage : vous pourrez vous connecter à votre système domotique juste avant votre arrivée afin de trouver les conditions optimales en franchissant le seuil de votre porte. Plus besoin d'attendre que l'intérieur se réchauffe l'hiver ou se rafraîchisse l'été. Le confort immédiat est désormais à portée de votre main !

 

Mais le nec plus ultra réside dans les fonctions scénarios. Celles-ci sont programmées pour enchaîner une suite logique de tâches appropriées à la situation (le cas d'école, quand vous partez de chez vous pour aller travailler ou au contraire rentrez chez vous le soir…). Vous n'aurez alors plus qu'à déclencher la procédure et plus besoin de vous faire des frayeurs en vous demandant si vous n'avez pas oublié de fermer la porte à clé ou de programmer… l'alarme – domotique dans la domotique… qui n'a pas connu ce genre de situation ?

 

Vers une généralisation de la domotique ?

 

Un certain nombre d'indices tendent à prouver que la domotique occupera une place de plus en plus importante dans nos foyers au cours des années à venir. Il arrive que la loi pousse en ce sens, en mettant en avant la sécurité des personnes et des biens. Par exemple, la présence d'un équipement domotique simple tel qu'un détecteur (avertisseur autonome) de fumée est obligatoire dans chaque habitation suite à la loi n°2010-238 du 9 mars 2010. Profitant de cela, les innovations vont bon train : il existe désormais des détecteurs de fumée connectés qui communiquent entre eux d'une pièce à l'autre et peuvent ainsi se déclencher simultanément si votre habitat est grand. Certains modèles vont jusqu'à vous prévenir par texto lors d'une alerte. On constate en même temps la généralisation de dispositifs (parfois controversés) tels que le compteur communicant.

 

On peut donc s'interroger sur l'allure qu'aura la maison du futur. Y aura-t-il toujours plus de robotisation à tel point que vos enfants seront un jour gardés par des androïdes ? Se dirige-t-on comme certains le pensent vers un triomphe de la réalité virtuelle sur la vie telle que nous la connaissons ? Effectuer des pronostics sur l'avenir n'est en fait pas une tâche aisée et les prévisions sur la société de 2100 ou même 2050 sont plus complexes à réaliser que celles concernant la météo du jour à venir ! En effet, il suffit rarement d'extrapoler une tendance, fût-elle actuellement forte, pour tomber juste.

 

Pourtant l'on peut dire avec une relative certitude que l'utilisation des ressources devra être modérée. Par ailleurs, certaines sociétés, notamment en Occident, devront faire face dans les prochaines décennies à un vieillissement de leur population. Dans un tel contexte, nous pouvons avancer que la domotique, aujourd'hui poussée par les géants du numérique au même titre que nombre d'applications de l'intelligence artificielle, a de beaux jours devant elle.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (200 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC