La protection des façades contre les salissures et la gypsification

La protection des façades contre les salissures et la gypsification

Le briquetier belge Vandersanden est la première entreprise en Europe à proposer à grande échelle la solution par excellence contre le phénomène des traces blanches sur les façades (efflorescences et gypsification), tout en offrant une meilleure protection contre les salissures.






Il s’agit de la brique imprégnée, une technique unique en son genre, garante d’un parement résistant à l’eau et d’une façade qui restera belle durablement. Ce procédé, aujourd’hui totalement opérationnel, est une nouvelle preuve de l’importance que Vandersanden accorde à l’innovation et à la durabilité.

 

En tant qu’entreprise de production de briques dont l’ADN est marqué par l’entrepreneuriat durable, Vandersanden se donne pour mission de proposer des briques à la fois belles et durables. La brique moulée à la main est le matériau de parement le plus utilisé aux Pays-Bas, en Belgique et en France. Cependant, les façades subissent parfois les effets peu esthétiques de l’efflorescence et de la gypsification. De plus, en raison de leur structure caractéristique, les briques moulées à la main sont à terme davantage exposées au risque de dépôts végétaux et de salissures provoquées par la pluie et l’air extérieur. Vandersanden propose désormais la solution qui permettra aux architectes de réaliser et aux propriétaires de bénéficier de façades belles et durables.

 

Une solution unique, résultat de longues années de recherche

 

Ces dernières années, Vandersanden a cherché intensivement une solution au phénomène de l’efflorescence et de la gypsification. En tant que fabricant de briques de premier plan, l’entreprise a su développer un procédé d’imprégnation qui protège les briques contre les traces blanches et réduit les salissures.

Vandersanden rend ses briques de parement imperméables par l’application, après cuisson, d’une finition spéciale dont la profondeur de pénétration est de 5 à 15 mm. L’agent d’imprégnation utilisé ne contient aucune substance toxique ou susceptible d’endommager la brique, et le procédé hydrofuge n’a aucune incidence sur l’aspect des briques.

Un accord de coopération avec la KU Leuven, une université de réputation internationale, a grandement contribué à la mise au point du procédé et à amener le produit à la maturité commerciale. La première ligne d’imprégnation automatisée a été installée en 2017 sur le plus grand site de production de l’entreprise, à Spouwen en Belgique. D’autres sites ont progressivement suivi, en Belgique et aux Pays-Bas. A l’automne 2020, Hedikhuizen aux Pays-Bas sera également entièrement équipée. De cette manière, Vandersanden établit un nouveau standard pour la qualité de son produit.

Si la technique de l’imprégnation existait déjà pour les tuiles, Vandersanden est la première entreprise à l’appliquer aux briques de parement à grande échelle. Cet investissement de 35 millions d’euros s’inscrit parfaitement dans la vision de durabilité et de service au client de Vandersanden.

 

Des façades belles et durables

 

Techniquement parlant, la salissure et la gypsification de la brique n’affectent en rien la qualité de celle-ci. Toutefois, l’aspect esthétique des façades est lui aussi un élément très important. Le fabricant, mais aussi l’architecte, l’entrepreneur et l’occupant, souhaitent construire ou vivre dans un bel immeuble ou une belle maison dont ils peuvent être fiers. Les briques de parement imprégnées évitent les traces blanches et contribuent à réduire la salissure des façades. De plus, si des saletés ou des dégradations se présentaient tout de même, la façade atteinte pourra être mieux et plus aisément nettoyée.

Jean-Pierre Wuytack, CEO du groupe Vandersanden : « Réaliser des façades belles et durables en collaboration avec les autres professionnels de la construction, est pour nous un objectif crucial. Grâce à des matériaux de qualité, des procédés bien pensés et une bonne mise en œuvre, nous contribuons ainsi ensemble à un résultat optimal. C’est pourquoi nous sommes fiers de cette innovation, par laquelle nous prouvons une fois de plus être un partenaire sur lequel compter pour les projets de construction où la beauté des façades a toute son importance. »

 

Vandersanden organisera par ailleurs un webinar sur les thèmes de la gypsification et de l’efflorescence le 7 et le 10 juillet 2020. Les personnes souhaitant participer peuvent s’inscrire via ce lien



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (195 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans