Enedis envisage d'investir 69 milliards d'euros d'ici à 2035

Enedis envisage d'investir 69 milliards d'euros d'ici à 2035

Enedis attend un retour à la normale début septembre pour ses chantiers, selon sa présidente, en marge de l'installation d'un nouveau transformateur électrique à Paris, en vue des JO.



Légende : Enedis a installé un nouveau transformateur électrique de 100 tonnes à 12 mètres de profondeur près du pont de l'Alma à Paris. ©Enedis

 

Le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité a poursuivi ses missions urgentes durant la pandémie de Covid-19 mais les gros chantiers en particulier ont ralenti. "Nous avions baissé très sensiblement nos activités de chantiers à l'extérieur et nous devons maintenant les reprendre de manière prioritaire", a indiqué Marianne Laigneau, présidente du directoire d'Enedis.

 

"Nous avons aujourd'hui un niveau d'activité global sur le plan opérationnel autour de 50%, c'est une reprise qui est très forte à certains endroits, plus progressive à d'autres...", a-t-elle ajouté. "Nous pensons retrouver notre niveau normal d'activité dans l'été, dans les 15 premiers jours ou tout début septembre, ça dépend de la vitesse de la reprise économique", a estimé Mme Laigneau.

 

Enedis a installé  un nouveau transformateur électrique de 100 tonnes à 12 mètres de profondeur près du pont de l'Alma à Paris. Cet équipement, qui fait la jonction entre lignes haute et moyenne tensions, doit alimenter environ 110.000 usagers. Il remplace l'un des plus vieux transformateurs de Paris, qui avait 44 ans.

 

Un transformateur électrique dans la perspective des Jeux Olympiques

 

L'opération s'inscrit aussi dans la perspective des Jeux olympiques de 2024. "Entre ici, l'Alma, et la Tour Eiffel vont venir s'installer des activités sportives éphémères, ce qui va supposer des raccordements et une fiabilité de la distribution d'électricité", a souligné Marianne Laigneau.

 

Enedis envisage d'investir 69 milliards d'euros d'ici à 2035 pour répondre aux besoins de la transition énergétique (renouvelables, stockage, mobilité électrique...) et de modernisation du réseau. Cela représente une accélération importante : le gestionnaire du réseau avait investi environ 30 milliards entre 2008 et 2018.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1343 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Garde-corps de bâtiments


Les toitures et terrasses végétalisées