Les chantiers de construction pourront-ils rester ouverts ?

Les chantiers de construction pourront-ils rester ouverts ?

Les chantiers peuvent encore aujourd'hui accueillir les salariés si les consignes sanitaires sont respectées : ce n'est plus le cas de Notre Dame de Paris ni d’autres chantiers en veille...



En principe, les ouvriers du Bâtiment ont la possibilité de se rendre sur un chantier, selon les réponses du ministère du Travail, a indiqué Jacques Chanut, président de la FFB, peu de temps après la 2e allocution du président de la République. Mais le ministère du Travail réfléchit toujours à l’arrêt général des chantiers (sauf dépannage et urgence), indique la FFB.

 

En attendant, une condition est requise pour le maintien de l’activité : les consignes sanitaires doivent être respectées. L’organisation du travail doit en effet être adaptée dans toutes les entreprises encore en activité et à cet effet, les chantiers en cours ne pourront pas échapper aux règles de distanciation pour les emplois « non éligibles aux télétravail ».

 

Par ailleurs, un maître d’ouvrage peut imposer la fermeture d’un chantier. C’est le cas du général Georgelin, président de l’établissement public qui a décidé de mettre en sommeil les travaux de restauration de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

 

En effet, les installations de décontamination (sas, vestiaires, douches) actuelles, ne permettent pas de garantir de manière suffisante la mise en oeuvre, au bénéfice des intervenants des règles de sécurité relatives au coronavirus (distances minimales de sécurité notamment), informe Jérémie Patrier-Leitus, délégué général en charge de ND de Paris au ministère de la culture et de la communication.

 

Les opérations seront donc toutes suspendues, la sécurité et la sûreté du chantier restant bien sûr assurée grâce à un système d’astreintes mis en place, précise Jérémie Patrier-Leitus.

 

Point. P décide de fermer ses agences

 

Toutefois, d’autres paramètres pourront mettre les chantiers à l’arrêt : de nombreux négociants en matériaux annoncent ce matin la fermeture de leurs agences qui étaient encore ouvertes la veille : c’est le cas de Point. P ou encore de VM Matériaux. Certaines livraisons de matériaux seront-elles possibles sur les chantiers ? Probablement, si les industriels ne stoppent pas leur activité entre temps.

 

En effet, du côté des fournisseurs de matériaux, chacun adapte sa stratégie en fonction de la situation. Ainsi, Cimentub, basé à Amiens (réalisation d'ouvrages hydrauliques en béton préfabriqué pour le traitement et la gestion des eaux pluviales) annonce de son côté qu’il stoppe la production et met l’usine en sécurité. Autre exemple mais contraire cette fois-ci : Seac (planchers, poutrelles, hourdis) lui a décidé de poursuivre son activité.

 

Les entreprises du BTP se mettent en veille

 

Réaction en cascade : certaines entreprises du BTP ont décidé de se mettre à l'arrêt, faute de fourniture mais aussi d’effectifs. Certaines d’entre-elles annonçaient sur leurs réseaux sociaux leurs décisions de se mettre en veille le temps du confinement. C’est par exemple le cas de Lagarde Meregnani, spécialiste des travaux du second oeuvre (CA : 34 Millions d’euros), dont le président Arnaud Tisserand annonce une mesure d’activité partielle.

 

« La maladie du coronavirus provoque l’absence d’un certain nombre de salariés, de nombreuses difficultés opérationnelles (approvisionnement sur les chantiers pour certains produits notamment en provenance de l’étranger) ainsi que l’arrêt subi de nombreux chantiers à la demande des maîtres d’ouvrages, de coordinateurs SPS, ou de la fermeture d’entreprises intervenant en amont de nos prestations » explique le président de l’entreprise.

 

« Conformément aux clauses contractuelles de nos marchés de travaux, le délai d’exécution est prolongé lorsque l’arrêt de travail résulte de difficultés imprévues au cours du chantier ou d’un cas de force majeure, ce qui est le cas de l’épidémie Coronavirus » termine-t-il.

 

Quand les artisans sont "virés" de chez leurs clients !

 

D'autres entreprises, des TPE, ont pris des mesures similaires pour protéger leurs salariés, tout en reconnaissant, avoir été "viré de chez les gens". C'est le cas d'une SARL d'assistance en génie climatique (Tamietti Sarl) qui annonce suspendre ses chantiers mais qui continuera de traiter les urgences (pannes de chauffage et eau chaude) autant que possible.

 

Une décision qui semble, aux yeux de la gérante de l'entreprise, Johanna Tamietti -Richert, encore "excessive compte tenu de la faible ampleur du phénomène sur son territoire mais qui contribuera, espère-t-elle à stopper cette épidémie...

 

D'ailleurs, la Capeb recommande de prendre un certain nombre de dispositions pour les entreprises artisanales qui poursuivent leurs activités :

 

  • respecter les consignes de sécurité en matière sanitaire (distance d’un mètre, pas de contact physique, etc.) également lors des déplacements des ouvriers/compagnons et lors des pauses/ déjeuner, etc.

 

  • Donner la priorité à la mise en sécurité des installations et des chantiers

 

  • S’assurer de l’accord de son client et de ses salariés avant toute intervention sur un chantier en site occupé ou en construction neuve 

 

  • Arrêter sauf exception, au plus tard ce soir, la réalisation de leurs chantiers dans la mesure où la responsabilité du chef d’entreprise pourrait être recherchée en cas d’infection des salariés et des clients.

 

A noter que les règles du chômage technique sont assouplies au niveau administratif et renforcées financièrement. D’autres mesures nationales et des aides régionales devraient permettre aux entreprises de répartir lorsque la crise du coronavirus s’apaisera : garanties bancaires, prêts à taux zéro, raccourcissement des délais de paiement,...

 

En savoir plus sur la mise en activité partielle (les entreprises bénéficient d’un délai de 30 jours pour déposer leur demande)

https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/

 


Source : batirama.com/ Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par Moi
  • 0
  • 0

Les urgences oui. mais j espère que aucun de mes clients en aura besoin. demain si j ai un chauffe eau à remplacer je ne sais pas ou je vais en trouvez un ?

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (686 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Construction d'une cheminée - NF DTU 24.1& NF DTU 24.2


Les couvertures en tuiles