Les ménages français jettent 11,5 milliards d’euros par les fenêtres chaque hiver

Les ménages français jettent 11,5 milliards d’euros par les fenêtres chaque hiver

Une étude menée par FLIR Systems révèle que le foyer moyen en France gaspille 401€ en chauffage en raison d'une mauvaise isolation. Près de la moitié des consommateurs considèrent les factures d'énergie en hiver comme étant une préoccupation majeure.






Une nouvelle étude de FLIR Systems, Inc., leader mondial de l'imagerie thermique, démontre l’incidence du gaspillage d'énergie dans les foyers français avec l'augmentation des factures, d'énergie dans tout le pays. Alors que le coût du chauffage d'une habitation ne cesse d'augmenter, les propriétaires français gaspillent au total 11,5 milliards d'euros, ce qui représente un montant non négligeable de 401€ par ménage pendant la période hivernale1.


L’étude révèle également que la mauvaise isolation du toit est la principale cause de déperdition d'énergie2 avec 39% de perte de chaleur.

 

 

Les conclusions de YouGov mettent en lumière l’énorme pression que les factures d’énergie élevées font peser sur les propriétaires. La moitié des sondés français s'inquiètent des coûts engendrés par leur consommation d’énergie. Par ailleurs, 55% des répondants déclarent que leurs factures absorbent une grande partie de leurs revenus pendant les mois d'hiver3.


Et pourtant, seuls 6 % des propriétaires en France ont fait faire une évaluation énergétique de leur maison et seulement 4 % ont acheté un appareil de mesure de consommation d'énergie. En outre, plus d'un propriétaire sur dix (11 %) admet ne pas faire d'efforts pour réduire sa consommation d'énergie. Un peu plus d'un sur cinq (22 %) a isolé les murs ou les combles et moins d'un sur cinq (19 %) a bloqué les courants d'air.


Rickard Lindvall, General Manager for Instruments chez FLIR Systems, déclare : « Pour détecter les pertes  de chaleur invisibles à l'oeil nu, l'imagerie thermique est une mesure incontournable de contrôle de la qualité lors de la construction, de l'inspection, de la rénovation ou de l'audit d'une maison. Les caméras à imagerie thermique sont un outil d'inspection bien établi qui permet de mettre en lumière des informations cruciales telles que les problèmes d'équipement, les dysfonctionnements de chauffage et les courants d'air, montrant ainsi où des améliorations de l'efficacité énergétique sont nécessaires. »

 

« Les caméras thermiques peuvent contribuer à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, permettant ainsi de réduire considérablement la facture énergétique, en particulier en hiver. »


Selon l’auditeur énergétique Philip Emsley, fondateur de UEC Energy : « De simples ajustements dans la maison peuvent faire une réelle différence, sans forcément aller jusqu’à éteindre complètement le chauffage. Régler les problèmes de courants d'air et améliorer l'isolation est une démarche à court terme qui peut se traduire par des économies à long terme. »


L’étude révèle également que, si la majorité des consommateurs ne changent pas leurs habitudes de consommation, plus de la moitié (54 %) a remplacé ses ampoules par des ampoules à faible consommation d'énergie ; de même, 27 % sont passés à des appareils électriques à faible consommation. Toujours selon Emsley : « Si le passage à des appareils à faible consommation d'énergie est une étape importante, les propriétaires doivent également examiner où et comment la chaleur s'échappe et entretenir régulièrement leur domicile pour constater des améliorations significatives ».


Rendez-vous sur le site https://www.flir.fr/instruments/energy-efficiency/ pour en savoir plus sur la manière dont les caméras thermiques peuvent améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et des maisons.

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par ArnaudBzH
  • 0
  • 0

Bonsoir et merci pour l'article. En même temps, faire des travaux dans l'ancien (constructions antérieures à 2012) pour améliorer l'étanchéité à l'air coûte bien plus cher que cela ne rapportera. Isoler sa toiture (une des déperdition les plus importantes dans l'ancien) demandera une dépose de la couverture puis repose. Avec des travaux au bas mot de 15000 euros pour une toiture de 100 m², pour faire au mieux une économie de 30% sur sa facture de 1300 euros annuels, cela ne serait amorti en étant optimiste qu'après 38 ans!!! Alors, toujours partant ? Traiter les infiltrations d'air par les menuiseries n'est pas forcément plus simple non plus. Il faut que tout cela soit réalisé dans les règles de l'art au moment de la construction. Quand aux caméras thermiques, c'est en effet une excellent outil. On peut juste regretter que cela soit si cher pour le commun des mortels. On trouve des caméras pour smartphone aux alentours de 300 euros désormais, mais cela reste un gros investissement (même si l'on peut toujours la revendre une fois le diagnostic et les travaux réalisés).

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

25 PRODUIT(S) POUR FLIR SYSTEMS













Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (164 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique