Vipros : le programme de fidélité élargit ses services

 Vipros : le programme de fidélité élargit ses services

Lancée il y a deux ans, la plateforme de fidélisation multimarques dédiée aux artisans propose désormais une palette de services élargie.



Légende photo : Hugues Lecomte, directeur général de VIPros, a présenté les avantages de son programme sur Batimat

 

Présente à Batimat, la plateforme VIPros a décidé de renforcer son offre à destination des artisans. Le principe consiste à récompenser la fidélité des artisans vis à vis des partenaires industriels référencés, via un système de points (VIpoints) qui donnent accès à des avantages.

 

Aujourd’hui, 20 industriels, soit 28 marques ont rejoint la plateforme qui devrait en compter une dizaine de plus à la fin de l’année, selon Hugues Lecomte. Au total, 6000 transactions ont été enregistrées sur la plateforme, le principe, très simple, consistant pour l’artisan à renvoyer ses factures d’achat, grâce à un scan réalisé à partir d’une photo avec son mobile.

 

Vers des services professionnels

 

VIPros veut aujourd’hui aller plus loin en étoffant ses services destinés aux artisans. Outre les cadeaux loisirs récompensant leur fidélité (un partenariat a été mis en place avec 600 enseignes dont des enseignes mixtes comme Kiloutou), d’autres services professionnels ont vu le jour : accès à la formation RGE, Bosch Car Service (entretien des VU), Droit pour moi (assistance juridique), et des logiciels destinés à simplifier le quotidien des artisans.

 

La plateforme propose en outre des Démos Tour permettant aux marques partenaires de rencontrer les utilisateurs et les équipes de vente des distributeurs. La première édition a réuni près de 1000 utilisateurs lors de 4 étapes. Et en 2020, le dispositif sera amplifié avec des tests produits à la clé.

 

Quel modèle économique ?

 

Les marques référencées financent la plateforme sur la base d’un forfait identique pour chacune d’elles. En échange d’une cotisation, elles bénéficient des services d’une équipe de 10 personnes chargées de réaliser le catalogue, gérer l’outil digital (vitrine plateforme) avec les retours des preuves d’achat et de la boutique cadeau ainsi que l’animation du programme.

 

« Le ticket d’entrée est fixé à 25 000 euros avec une équipe et des supports dédiés » précise Hugues Lecomte. S’y ajoute le travail de la PLV (avec réalisation des flyers) et celui des community managers (relai sur les réseaux sociaux) et l’organisation de 4 réunions par an pour les adhérents partenaires.

 


Source : batirama.com / F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2409 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Le petit dicobat

Garde-corps de bâtiments