EDF lance un appel d'offres pour deux nouveaux EPR en France

EDF lance un appel d'offres pour deux nouveaux EPR en France

EDF a lancé un appel d'offres pour le génie civil de deux nouveaux EPR en France mais a précisé qu'il s'agissait de faire avancer la conception de son nouveau modèle et non d'en débuter la construction.



L'appel d'offres, publié dans une annexe du Journal officiel de l'Union européenne, porte sur un "marché pour la réalisation du génie civil principal d'une paire d'unités de production d'électricité de type EPR2 en France". "La paire d'unités de production d'électricité de type EPR2 sera localisée sur un des sites nucléaires en exploitation en France", précise le texte, sans donner de localisation.

 

L'EPR2 est une variante à l'étude de l'EPR actuel, qui doit être plus simple et moins chère. EDF a expliqué que cet appel d'offres était destiné à travailler en amont avec ses fournisseurs sur la conception du réacteur mais qu'aucun projet de construction n'avait été lancé pour autant.

 

"On prépare le dossier mais on n'est absolument pas dans une logique de construction", a précisé un porte-parole d'EDF. Le projet de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les dix années à venir ouvre la porte à la construction de nouveaux réacteurs: le gouvernement souhaite disposer "d'ici mi-2021" des éléments pour prendre une décision en 2022 et a donc demandé à EDF d'avancer dans la définition de son réacteur.

 

Une décision prise "en pleine débâcle de l'EPR de Flamanville"

 

La décision pourrait toutefois être retardée, car le gouvernement souhaite prendre position après le démarrage de l'EPR de Flamanville (Manche), qui n'est plus envisagé avant la fin de 2022 à la suite de problèmes de soudures.

 

"EDF se lance dans la procédure de construction de nouveaux EPR alors qu'Emmanuel Macron a annoncé qu'aucune décision ne serait prise avant 2022, alors que l'ASN n'a pas validé le dossier d'option de sûreté de ce modèle, et que c'est un non-sens économique", a critiqué Greenpeace.

 

"Le plus ahurissant, c'est qu'EDF enclenche la construction de nouveaux réacteurs en pleine débâcle de l'EPR de Flamanville et de Hinkley Point", ajoute l'ONG. EDF a prévenu que son énorme chantier de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point C en Angleterre devrait coûter jusqu'à 3,3 milliards d'euros plus cher que prévu, une mauvaise nouvelle de plus pour le programme nucléaire de l'électricien.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2196 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Plancher Rayonnant Electrique (PRE)