L'activité de Bouygues recule dans l'immobilier

L'activité de Bouygues recule dans l'immobilier

Bouygues a annoncé une baisse de son bénéfice net semestriel, malgré un chiffre d'affaires en hausse, surtout liée à un recul dans ses activités de promotion immobilière et chez le groupe ferroviaire Alstom.






Entre janvier et juin, Bouygues a dégagé un chiffre d'affaires de 17,4 milliards d'euros, soit une hausse de 11% par rapport au premier semestre 2018, mais a accusé une baisse de 14% de son bénéfice net à 225 millions. Le groupe a confirmé ses prévisions annuelles, dont une amélioration de sa rentabilité générale.

 

Deux éléments saillants expliquent le recul du bénéfice net, même si le bénéfice d'exploitation, plus représentatif des performances, progresse lui nettement: d'abord, le groupe ferroviaire Alstom, dont Bouygues détient près de 30%, lui a rapporté moitié moins qu'un an plus tôt.

 

Bouygues pâtit aussi d'un recul de son bénéfice net dans ses activités de travaux, l'une de ses deux grandes branches avec les télécoms, bien que les revenus y avancent nettement à l'aide de multiples acquisitions mais aussi d'une activité globalement solide. Dans cette branche, c'est l'immobilier - la filiale de promotion de Bouygues est le deuxième acteur français du secteur après Nexity - qui fait figure de point noir: les revenus, comme les bénéfices y reculent.

 

La filiale Colas affiche de bonnes performances

 

Pour l'heure, le groupe y souffre d'une "très faible activité en immobilier d'entreprise", activité souvent volatile, mais c'est surtout pour l'avenir que les perspectives s'y assombrissent sur fond de recul général du marché du logement neuf en France: le carnet de commandes, indicateur de l'activité future, y chute de 15% à fin juin par rapport à un an plus tôt et, plus généralement, stagne pour l'ensemble des activités de construction.

 

En leur sein, en revanche, Colas, filiale de travaux routiers ainsi que ferroviaires et très gros contributeur aux résultats du groupe, a nettement amélioré ses résultats même s'il reste en perte nette, grâce à de bonnes performances à l'international.

 

Dans ce contexte, comme depuis plusieurs trimestres, les activités florissantes de télécoms restent le plus gros contributeur au bénéfice net du groupe, dont elles constituent maintenant les deux tiers. Les résultats y ont encore progressé, profitant du recrutement de nouveaux clients tant sur le fixe que le mobile.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (332 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1