Quel avenir pour le mobilier urbain ?

Quel avenir pour le mobilier urbain ?

Le mobilier urbain évolue en même temps que les villes et de nouvelles problématiques entrent en compte.Grâce aux avancées technologiques, le mobilier urbain améliore notre quotidien, et d’ici quelques années, il n’est pas improbable que nous puissions recharger nos téléphones grâce aux lampadaires et bancs publics !





Quel avenir pour le banc urbain ?

 

Depuis le célèbre banc en fonte, nous avons parcouru un long chemin. Si ce style traditionnel est encore utilisé dans certaines municipalités, d’autres optent pour des bancs en béton ou en acier, jugés plus modernes. Bien que ces bancs ne disposent pas encore de la connexion Internet, ils restent des pièces intéressantes qui ne sont plus uniquement destinées à s’assoir. Parfaitement intégrés au paysage urbain, les bancs deviennent des éléments de décoration pour les municipalités.

Aujourd’hui, on aperçoit de plus en plus de formes de bancs différentes. Rectangulaires, arrondis, avec ou sans dossier… Il y en a pour tous les goûts !

Pour l’avenir, nous pouvons envisager des bancs publics sur lesquels seront installées des prises USB ou des bornes wifi.  Les bancs publics de demain, seront sans doute plus connectés et plus « intelligents » pour satisfaire pleinement ses usagers.

 

Quel avenir pour le mobilier urbain de propreté ?

 

Pour l’instant, le mobilier urbain de propreté, tel que les poubelles ou les cendriers, font partie des équipements les plus avancés d’un point de vue technologique.

Dans certaines villes, à l’image de Melbourne, en Australie, les poubelles urbaines sont connectées. Ainsi, elles disposent de capteurs capables de détecter lorsqu’il est temps de les vider.

Cette nouvelle technologie s'appuie sur des capteurs situés dans la poubelle. Le système de capteurs est capable de détecter la contenance de la poubelle. Lorsque celle-ci est presque pleine, un message est transmis via wi-fi, aux services d’entretien pour les informer. Les poubelles sont donc vidées avant qu’elles ne débordent. 

Les capteurs transmettent également l’itinéraire le plus rapide pour se rendre sur le lieu où est située la poubelle. Les itinéraires sont optimisés pour éviter les encombrements et les fermetures de routes. 

Nous espérons que d’ici quelques années toutes les poubelles seront conçues comme celles-ci. Ecologiques et durables, elles faciliteront également le travail des agents d’entretien.

 

Le vélo, c'est l'avenir !

 

Nous pouvons nous attendre à voir moins de voitures et beaucoup plus de vélos sur la route. Par conséquent, les villes de demain vont certainement développer davantage leurs différents équipements en libre-service et leurs arceaux à vélos.

Le vélo a déjà la côte, et il ne serait pas étonnant qu’il soit encore plus utilisé dans l’avenir. Ainsi, nous verrons certainement des parkings à vélos plus sécurisés dans les municipalités.

Dans cette démarche, de nouveaux supports feront leur apparition. Ils pourront être équipés de fonctions intelligentes. Ces supports à vélo incluront sans doute, des portes d'accès sécurisées, accessibles uniquement via une clé électronique ou une carte magnétique, ainsi que des vidéosurveillances.

 

Bien que nous ne puissions pas prédire l’avenir, nous avons déjà observé de belles évolutions depuis le porte-vélos et le banc urbain habituels. Des conceptions plus modernes, plus intéressantes, et à la pointe de la technologie vont continuer d’apparaître dans le paysage urbain.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

61 PRODUIT(S) POUR Openspace





















Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1562 votants)
Oui
Non
 

Boutique